Projet de loi bioéthique : incidents entre pro et anti PMA à Lyon

Publié le 31/01/2021 - 18:01
Mis à jour le 31/01/2021 - 18:01

Des heurts ont opposé partisans et opposants du projet de loi bioéthique, dimanche 31 janvier 2021 dans l'après-midi à Lyon, les forces de l'ordre faisant usage de gaz lacrymogènes pour les séparer, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Entre 1.250 (selon les autorités) et 3.000 personnes (selon les organisateurs) ont défilé dans le centre-ville, se retrouvant à un moment face à face avec des contre-manifestants, notamment féministes, au nombre de 350, selon la préfecture.

Les forces de l'ordre ont vite réagi pour éviter la confrontation physique, faisant usage de gaz lacrymogènes pour les séparer, a-t-on appris de même source. Aucun blessé n'est à déplorer.  Les manifestants, proches de la Manif pour tous, ont défilé derrière un bébé géant de 4 mètres de haut, couvert d'un code-barre et destiné à symboliser la "fabrique des bébés payés par les Français", comme le disait une banderole de tête.

Ils répondaient à l'appel d'un collectif réunissant notamment La Manif pour tous et Générations avenir et luttant contre la procréation médicalement assistée (PMA) sans père et la gestation pour autrui (GPA). Le projet de loi bioéthique et sa mesure phare, l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, reviendra à partir du 2 février, en deuxième lecture, devant le Sénat dominé par l'opposition.

Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu à travers la France samedi.

(SOURCE AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier confinement : les habitants moins victimes d’une dégradation financière en Bourgogne-Franche-Comté

Selon une étude de l’Insee publié le 4 mai 2021, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans en Bourgogne-Franche-Comté estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de la Covid-19. Tous les salariés n’ont pas pu bénéficier du travail à distance et des dispositifs de maintien dans l’emploi.

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Sondage – Quelle est la première chose que vous ferez le 19 mai ?

Le 19 mai 2021, commencera la deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants, la réouverture des magasins, des musées, des salles de spectacle, des cinémas avec une jauge maximum et des établissements sportifs de plein air. Et vous, ce jour-là, que comptez-vous faire ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.93
légère pluie
le 07/05 à 6h00
Vent
3.51 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
99 %

Sondage