Projets P-Tech : le lycée Nelson Mandela d'Audincourt intègre le dispositif

Publié le 16/03/2022 - 11:00
Mis à jour le 16/03/2022 - 08:05

Lancé en France en septembre 2019, P-TECH repose sur des partenariats public-privé. L’objectif est d’encourager l’égalité des chances, en permettant aux jeunes de tous horizons de développer les compétences nécessaires aux métiers de demain. Le lycée Nelson Mandela, situé à Audincourt, intègre depuis le mois de mars 2022 le dispositif…

 © ac-besancon
© ac-besancon

Pour la première fois, P-TECH sera également initié sur un parcours différent, lié aux métiers de la plasturgie, au lycée Nelson Mandela dans l’académie de Besançon, avec l’engagement de plusieurs entreprises locales de la filière : DELFINGEN, BOURBON AUTOMOTIVE PLASTICS - Groupe PVL ainsi que celui du Campus des métiers et des qualifications " Microtechniques et Systèmes intelligents " de Bourgogne Franche-Comté qui coordonne le suivi des contributions.

"Le premier bilan de l’expérimentation en France montre un impact positif sur la motivation des élèves et leurs compétences, en cohérence avec les enjeux de transformation de la voie professionnelle", est-il précisé.

Qu’apporte P-Tech aux lycéens ?

En France, dans le cadre de cette initiative placée sous la direction du ministère de l’Éducation nationale, les élèves bénéficient de mentorat par les professionnels des entreprises partenaires pendant cinq ans, de la seconde professionnelle jusqu’au BTS, notamment sous la forme de soutien individualisé pour leur scolarité et insertion professionnelle (conseils et encouragements), d'interventions en classe sur des compétences techniques ou comportementales, d’ateliers sur les technologies, de sessions de découverte des métiers, de préparation d’entretiens, de visites en entreprise ou de stages, etc. Un coordinateur P-TECH, présent au sein du lycée et recruté par le partenaire principal, organise et adapte les contributions des partenaires, entreprises ou acteurs publics, en lien étroit avec l’équipe pédagogique du lycée.

Ils peuvent également renforcer leurs compétences techniques et professionnelles grâce à des vidéos, des cours, des évaluations et des certifications par badge sur des sujets comme le cloud computing, la cybersécurité, la rédaction de CV, le travail collaboratif, la présentation de projet, la gestion du temps et plus encore. Les enseignants ont également accès à des fonctionnalités pour attribuer le contenu de leur choix à leurs élèves et à un tableau de bord pour suivre les progrès. Un forum de discussion est disponible pour les élèves et les enseignants.

P-Tech dans les lycées

P-TECH, lancé dans le cadre du sommet Tech for Good, était jusqu’alors présent dans 6 lycées en France. 4 lycées avaient en effet intégré l’initiative à la rentrée 2020, le lycée Champollion de Lattes et pour le BTS le lycée Mermoz de Montpellier, avec IBM (entreprise principale), Sanofi et la Poste, le lycée Gustave Ferrié de Paris, avec Salesforce (entreprise principale) et BNP Paribas, et le lycée Marie-Madeleine Fourcade de Gardanne, avec ST Microelectronics (entreprise principale).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Bourgogne Franche-Comté : un dispositif d’accueil personnalisé à destination des étudiants ukrainiens 

Les étudiants ukrainiens bénéficiaires de la protection temporaire, dispositif mis en place par l’Union européenne, sont accueillis au sein des résidences du Crous Bourgogne-Franche-Comté qui a mis en place un accompagnement personnalisé de ces étudiants, a-t-on appris dans un communiqué du 5 mai 2022. A ce jour, 14 étudiants ukrainiens sont accueillis à Dijon.

Inclusion professionnelle par le sport : le Crédit Agricole Franche-Comté signe un partenariat avec l’Apels

Ce jeudi 28 avril, le directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté, Franck Bertrand a signé officiellement un partenariat avec l’Agence pour l’éducation par le sport (APELS) afin de mettre en place un programme qui permettra “d’accompagner les jeunes, par le sport, jusqu’au monde du travail et leur donner des portes d’entrées vers des entreprises du territoire franc-comtois”.

UBFC : 4 présidents d’agglomérations de Franche-Comté exigent « le respect des accords politiques »

Dans un communiqué commun du 26 avril 2022, Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Damien Meslot, président de Grand Belfort, Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard et Alain Chrétien, président de Vesoul Agglo s’unissent pour exiger du président de l’Université de Bourgogne et du président de Grand Dijon "le respect des accords politiques en matière d’enseignement supérieur et de recherche". Explications.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.3
couvert
le 19/05 à 12h00
Vent
5.27 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
45 %

Sondage