Alerte Témoin

Propositions de Jean-Louis Fousseret (PS) : Philippe Gonon (UDI) réagit

Publié le 03/02/2014 - 15:17
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:45

Alors que le maire PS sortant de la ville de Besançon dévoile ses premières propositions, ses premières promesses de campagne, Philippe Gonon, membre de l'union rassemblée autour de Jacques Grosperrin, candidat UMP, réagit aux propositions économiques et les qualifie d'"aveu d'échec et de résignation".

philipe_gonon.jpg
Philippe Gonon ©Alexane

Municipales 2014

"Le taquet fiscal est atteint. Apre?s avoir augmente? le versement transport de 38% au 01 janvier 2009 et jusqu’a? 275% la CFE entre 2010 et 2014, le maire sortant annonce une pause fiscale. C’est un leurre grossier : il ne peut plus les augmenter car ils sont au taquet le?gal.

Beaucoup de re?chauffe? dans ses propositions. Ses projets d’avenir sont une copie de ses projets de 2008, jamais re?alise?s : du re?chauffe?, la maison de l’emploi et des entreprises, du re?chauffe?, l’ho?tel d’entreprises TIC, du re?chauffe?, l’e?co-pole.

Des e?checs a? re?pe?tition. Les e?checs sont le?gion : Zone d’Auxon, Marnie?res, Portes de Vesoul te?moignent de l’incompre?hension du maire sortant lorsqu’il s’agit du fonctionnement de l’e?conomie. Sa politique immobilie?re est un immense fiasco a? 140 000 m2 vides de toutes implantations et activite?s.

Des mots creux. Et pour cacher le vide de la pense?e et l’absence de toute perspective d’avenir, beaucoup de mots creux, vides de sens : l’e?conomie circulaire, l’incubateur d’e?conomie solidaire, plate-forme d’e?co-innovation. Mais nous ne sommes pas dupes, c’est la de?croissance qui nous est propose?e ici. La mainmise du dogmatisme e?cologique est flagrante.

L’aveu terrible : il faudra ralentir l’investissement.

  • Re?duire, c’est envoyer un message ne?gatif aux entreprises du BTP qui construisent les e?quipements publics de demain,
  • Re?duire, c’est dire adieu a? la transition e?nerge?tique gourmande en investissements
  • Re?duire, c’est renoncer a? faire des e?conomies de fonctionnement que tous reconnaissent comme indispensables
  • Re?duire, c’est reconnaitre l’e?tat lamentable des finances locales.
Renoncer a? accueillir des grandes entreprises, c’est avouer son incapacite? a? re?aliser ce que Montbe?liard a fait avec Herme?s et ses biento?t 500 emplois. L’investissement est la marque de confiance que l’on met dans l’avenir.
Philippe Gonon l’affirme au nom de l’Union : Ne plus investir, c’est baisser les bras. Indignons-nous de ce manque de vision, osons de?noncer ce syste?me, il est temps que les Bisontines et les Bisontins puissent choisir leur mode?le de de?veloppement e?conomique.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : pour une vi(ll)e « plus durable » et une « écologie du bon sens »

Le candidat LR Ludovic Fagaut a choisi la journée internationale de l'environnement et s'est installé sur le toit de l'espace coworking l'Épicerie, place de la Révolution pour présenter son programme écologique. Face la candidate Anne Vignot (EELV - PS - PC - Génération.s), il a égrainé quelques une de ses idées : de "Terra Vesontio" aux Vaîtes à la promotion des producteurs locaux, mais également des 30.000 arbres plantés au doublement du nombre de kilomètres de voies cyclables.

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.66
légère pluie
le 07/06 à 9h00
Vent
3.18 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
90 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune