Propositions de Jean-Louis Fousseret (PS) : Philippe Gonon (UDI) réagit

Publié le 03/02/2014 - 15:17
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:45

Alors que le maire PS sortant de la ville de Besançon dévoile ses premières propositions, ses premières promesses de campagne, Philippe Gonon, membre de l'union rassemblée autour de Jacques Grosperrin, candidat UMP, réagit aux propositions économiques et les qualifie d'"aveu d'échec et de résignation".

philipe_gonon.jpg

Municipales 2014

"Le taquet fiscal est atteint. Apre?s avoir augmente? le versement transport de 38% au 01 janvier 2009 et jusqu’a? 275% la CFE entre 2010 et 2014, le maire sortant annonce une pause fiscale. C’est un leurre grossier : il ne peut plus les augmenter car ils sont au taquet le?gal.

Beaucoup de re?chauffe? dans ses propositions. Ses projets d’avenir sont une copie de ses projets de 2008, jamais re?alise?s : du re?chauffe?, la maison de l’emploi et des entreprises, du re?chauffe?, l’ho?tel d’entreprises TIC, du re?chauffe?, l’e?co-pole.

Des e?checs a? re?pe?tition. Les e?checs sont le?gion : Zone d’Auxon, Marnie?res, Portes de Vesoul te?moignent de l’incompre?hension du maire sortant lorsqu’il s’agit du fonctionnement de l’e?conomie. Sa politique immobilie?re est un immense fiasco a? 140 000 m2 vides de toutes implantations et activite?s.

Des mots creux. Et pour cacher le vide de la pense?e et l’absence de toute perspective d’avenir, beaucoup de mots creux, vides de sens : l’e?conomie circulaire, l’incubateur d’e?conomie solidaire, plate-forme d’e?co-innovation. Mais nous ne sommes pas dupes, c’est la de?croissance qui nous est propose?e ici. La mainmise du dogmatisme e?cologique est flagrante.

L’aveu terrible : il faudra ralentir l’investissement.

  • Re?duire, c’est envoyer un message ne?gatif aux entreprises du BTP qui construisent les e?quipements publics de demain,
  • Re?duire, c’est dire adieu a? la transition e?nerge?tique gourmande en investissements
  • Re?duire, c’est renoncer a? faire des e?conomies de fonctionnement que tous reconnaissent comme indispensables
  • Re?duire, c’est reconnaitre l’e?tat lamentable des finances locales.
Renoncer a? accueillir des grandes entreprises, c’est avouer son incapacite? a? re?aliser ce que Montbe?liard a fait avec Herme?s et ses biento?t 500 emplois. L’investissement est la marque de confiance que l’on met dans l’avenir.
Philippe Gonon l’affirme au nom de l’Union : Ne plus investir, c’est baisser les bras. Indignons-nous de ce manque de vision, osons de?noncer ce syste?me, il est temps que les Bisontines et les Bisontins puissent choisir leur mode?le de de?veloppement e?conomique.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allègement du confinement, puis couvre-feu à partir du 15 décembre

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).

Anne Vignot pour taxer Amazon : elle « se trompe de combat » selon J-P Allenbach

La maire de Besançon Anne Vignot a signé une tribune dans laquelle responsables politiques, syndicaux, libraires et éditeurs appellent ) imposer une taxe exceptionnelle notamment sur les ventes d'Amazon lundi 16 novembre 2020. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, Anne Vignot "se trompe de combat".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.03
nuageux
le 25/11 à 3h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
82 %

Sondage