Quand les Anglais passaient des métiers à tisser la dentelle en fraude

Publié le 14/05/2015 - 13:22
Mis à jour le 14/05/2015 - 16:45

Dernière publication des éditions bisontines Grinalbert Polymédia, "Les Outsiders" mêle récit illustré et CD audio, autour de l’importation en fraude au début du XIXème siècle, de l’Angleterre à Calais, de métiers à tisser la dentelle. 

2015-05-11-livre_audio_outsiders.jpg
©dr

livre-audio

PUBLICITÉ
Premier roman de Maxime Laine, né en 1981 dans le Nord et résidant actuellement dans la Drôme, ce livre-audio raconte comment trois artisans de Nottingham font sortir en fraude d’Angleterre, au risque d’encourir la peine de mort, un métier mécanique à tisser de la dentelle pour venir s’établir en France. Une aventure que l’auteur prend soin de replacer dans le contexte de cette époque où les Britanniques, qui dominent alors le marché de la dentelle, doivent faire face aux droits exorbitants exigés par les détenteurs des brevets des machines industrielles, les révoltes ouvrières face à une augmentation des cadences et l’embargo français sur le coton anglais. 
 
L’auteur est également musicien et interprète. L’ouvrage de 128 pages, illustré à chaque début de chapitre d’un dessin à l’encre de chine de Pascal Weiss, se double d’un CD audio reprenant le texte –légèrement modifié- de chacun des chapitres mis en musique par Maxime Laine, Jérôme Doré et Cyril Kuntzelmann.
 

En pratique : 

Maxime Laine, « Les Ousiders« , livre de 128 pages et CD audio de 52 minutes, éditions Grinalbert Polymédia, décembre 2014, 19 euros.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.1
couvert
le 20/08 à 21h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1027.89 hPa
Humidité
92 %

Sondage