"Qui a assassiné l'Éducation nationale ?" Un Cluedo revisité par le collectif inter-lycée de Besançon…

Publié le 21/02/2019 - 18:06
Mis à jour le 21/02/2019 - 18:06

Après l’annonce sur le bon coin pour dénoncer le manque de moyens dans les classes ou encore la cagnotte mise en ligne afin « d’alerter sur les problèmes budgétaires », le collectif inter-lycée a lancé ce mercredi 20 février 2019 un Cluedo quelque peu revisité…

© collectif inter-lycée de Besançon ©
© collectif inter-lycée de Besançon ©

Composé de représentants des cinq lycées publics de Besançon (Ledoux, Pasteur, Pergaud, Victor-Hugo et Jules Haag), le collectif inter-lycée mène une nouvelle action au lendemain du projet de loi adopté à l'Assemblée Nationale "pour une école de la confiance" : "Nous avons trouvé que la sortie de notre Cluedo était opportun", précise une enseignante du lycée Pasteur. "Nous avons donc six suspects (Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, Cédric Villani, député (LRM) de l'Essonne, Jean-François Chanet, le recteur de Besançon, Pierre Mathiot, politologue et enfin Emmanuel Macron). "Le but du jeu est de trouver le coupable. Qui a assassiné Mme Educnat ? Soit l'Éducation nationale", nous précise-t-on.

Ce que dénonce le collectif inter-lycée à travers ce jeu :

  • Le manque de budget attribué aux lycées : "le rectorat attribue des enveloppes budgétaires limitées. Nos chefs d'établissement sont donc face à des choix cornéliens",
  • Le Recteur met en place la réforme et décide des DHG (enveloppe d'heures attribuées à chaque établissement) : "il contribue donc, entre guillemets, à tuer l'éducation nationale";
  • Avec la réforme, chaque lycée "offrira une carte des spécialistes différentes. On perdra donc le côté national de l'Éducation nationale",
  • Avec la mise en place des contrôles continus : "On perd encore un peu l'aspect national. Le baccalauréat d'un établissement à l'autre n'aura pas vraiment la même valeur. Cela dépendra de l'épreuve qui est faite en contrôle continu".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.21
couvert
le 14/06 à 3h00
Vent
5.25 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
53 %