Radars mobiles de nouvelle génération

Publié le 01/03/2013 - 16:17
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:25

Ils font en ce moment la une de l’actualité en matière de sécurité routière. Le 15 mars prochain, les premiers radars « mobiles-mobiles » ou « mobiles de nouvelle génération » entreront en vigueur dans dix-huit départements. 

sécurité routière

Qu’est ce que ce nouveau radar ? 

Ce "radar mobile de nouvelle génération" (également appelé ETM – équipement de terrain mobile) est un appareil embarqué à bord d'une voiture banalisée, conduite par des gendarmes ou des policiers en uniforme. Sa mission est de photographier, sans flash visible et en roulant, tous les véhicules en excès de vitesse.

Comment va-t-il fonctionner ?

Les représentants des forces de l’ordre à bord d’un véhicule équipé vont régler le radar sur la vitesse autorisée de la route empruntée. L’équipement mesure la vitesse du véhicule qui le dépasse et prend en photo les véhicules en infraction. Une antenne radar, cachée dans la plaque d'immatriculation, relève l'excès de vitesse, un flash invisible se déclenche et la vitesse apparaît sur l'écran des policiers. Les données sont calculées immédiatement. L'automobiliste n'a rien remarqué, pourtant il vient de se faire verbaliser. À l’issue d’une mission, les messages d’infraction sont envoyés au Centre national du traitement à Rennes.

Dans un premier temps, seuls les véhicules qui doublent la voiture banalisée sont contrôlés. L’été prochain, les voitures équipées d’un tel dispositif contrôleront également la vitesse des véhicules qui les croisent.

Qui est concerné ?

Vingt véhicules sont actuellement déployés dans dix-huit départements : Paris, Somme, Oise, Loiret, Ille-et-Vilaine (deux dispositifs), Bouches-du-Rhône (deux dispositifs), Haute-Garonne, Rhône, Nord, Moselle, Loire-Atlantique, Gironde, Calvados, Pyrénées-Orientales, Vaucluse, Loir-et-Cher, Alpes-Maritimes et Essonne. Les premiers "radars mobiles de nouvelle génération » qui y sont embarqués verbaliseront à compter du 15 mars 2013. 

Les autres départements dont la Franche-Comté seront ensuite concernés. Il est en effet prévu que les "radars mobiles de nouvelle génération" soient déployés sur l’ensemble du territoire national, au rythme de 100 équipements par an, sur les trois prochaines années, en remplacement des radars mobiles de première génération ou "équipements de terrain embarqués", déployés entre 2004 et 2005.

Quel est l’intérêt de tels radars ?

"L'objectif est de se fondre parmi les automobilistes", explique Aurélien Wattez, chef du département du contrôle automatisé à la Sécurité routière. La vitesse excessive est une cause majeure de la mortalité routière, responsable de 26% des accidents mortels en 2012, soit près de 1.000 décès et depuis 2003, les radars automatiques ont contribué à une baisse des vitesses moyennes de plus de 10 km/h. "Cela représente 45 à 50% de morts en moins à cause de la vitesse. Mais certaines personnes n'ont pas évolué autant que la plupart des usagers, donc on est là pour cibler cette population, affirme M. Wattez. Il reste une minorité de gens qui ne respectent les limitations que là où il y a un radar fixe. Ce système est là pour leur rappeler qu'il faut respecter les vitesses partout et pas uniquement là où c'est signalé."

La marge technique de ce nouveau dispositif étant plus importante que sur les anciens radars, seuls les grands excès de vitesse seront détectés.

Ainsi sur autoroute, une voie limitée à 130 km/h, un automobiliste qui roule à 138 km/h ne sera pas verbalisé, car la vitesse retenue (138 moins 10%) est égale à 124 km/h, en dessous de la vitesse autorisée. En revanche, le même automobiliste photographié à 146 km/h sera verbalisé avec une vitesse retenue de 131 km/h (146 moins 10%).

(avec AFP)

En savoir plus :

  • Voir les premières réactions au sujet de ce dispositif dans notre encadré ci-contre.
  • Voir le schéma ci-dessous.
  • Les réponses à toutes les questions que l’on peut se poser au sujet de ces  "radars mobiles de nouvelle génération" se trouvent sur le site de la Sécurité routière, ci dessous.

Radar nouvelle génération fonctionnement.pdf by macommune_info

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Accès immédiat à la formation ”boîte manuelle” pour un titulaire du permis ”boîte automatique” à partir du 1er mars 2024 

L’arrêté du 15 février 2024 publié au Journal officiel du 18 février 2024, supprime le délai de trois mois jusque-là nécessaire aux conducteurs titulaires du permis de conduire boîte automatique (code B78) pour des raisons non médicales, pour pouvoir suivre la formation de 7 heures permettant de conduire un véhicule équipé en boîte manuelle. Cette mesure annoncée le 17 juillet 2023 dans la mesure n°3 du Comité interministériel de la Sécurité routière, ajoute une nouvelle brique à l’évolution du permis de conduire.

Sondage – Êtes-vous pour ou contre une visite médicale tous les 15 ans pour garder votre permis de conduire ?

L’eurodéputée des Verts Karima Delli a présenté une proposition de loi en décembre dernier afin de mettre en place une visite médicale obligatoire permettant de renouveler son permis de conduire tous les 15 ans. Le 19 février 2024, l’association "40 millions d’automobilistes" a lancé une pétition pour s’opposer à l’adoption de ce nouveau règlement. Et vous, qu’en pensez-vous ? C’est notre sondage de la semaine…

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Olivier Rietmann souhaite prolonger jusqu’à Jussey et Culmont-Chalindrey le service ferroviaire TER

Le sénateurs et des élus du département de la Haute-Saône ont adressé une lettre à Marie Guite-Dufay, la présidente de la Région, le 12 février 2024 afin de lui exposer la "nécessité d’étudier, de manière approfondie", la faisabilité d’une relation ferroviaire TER quotidienne entre les bassins de Vesoul et des Hauts du Val de Saône, au titre des liaison domicile- études, domicile-travail mais aussi domicile-services (hospitaliers tout particulièrement).

Les prévisions de Bison futé pour ce premier week-end de vacances d’hiver

Ce week-end du 16 au 18 février 2024 marque le début des vacances scolaires pour la zone A et la deuxième semaine de la zone C. Il s’agit également du début des vacances d’hiver des zones Nord et Centre des Pays-Bas et la fin pour la zone Sud des Pays-Bas et du Luxembourg. Ainsi, la circulation sera dense entre les frontières du nord et les stations de sports d’hiver des Alpes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.11
légère pluie
le 23/02 à 18h00
Vent
2.35 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
68 %