Alerte Témoin

Rassemblement contre l'expulsion d'une Congolaise à la préfecture

Publié le 26/06/2019 - 12:00
Mis à jour le 26/06/2019 - 11:33

Pour s'opposer à l'expulsion par le Préfet du Doubs d'Anny Manzamby, en France depuis 8 ans, et de ses quatre enfants scolarisés, un rassemblement de soutien est prévu ce jeudi 27 juin 2019 à 17h30, devant la Préfecture du Doubs.

prefecture_doubs.jpg
©Alexane Alfaro

Il est organisé par le Comité de soutien de cette famille et de RESF 25, soutenus par le CDDLE, les syndicats enseignants FSU et SUD Education.

Ils retracent le parcours de Madame Manzambi : « venant de la République Démocratique du Congo (RDC) elle est arrivée  seule en France en 2011, suite à l'assassinat de son mari, pour des motifs politiques. Très ébranlée psychiquement, elle obtient un titre de séjour étranger malade, se reconstruit petit à petit. Retrouve la trace de ses 4 enfants restés au pays, trouve un emploi en plus de son allocation d'adulte handicapée et a toutes les conditions exigées par le préfet pour  faire venir ses enfants dans le cadre d'un regroupement familial.

Ses enfants arrivent en 2017. L'ainée des enfants, devenue majeure obtient un titre de séjour. Les enfants réussissent très bien leur scolarité (lycée et école primaire) et ont la soif d'apprendre. Ils ont été très peu scolarisés en RDC en l'absence de leur mère.

Comme elle en a le droit (plus de cinq ans en présence régulière en France), Madame Manzambi demande à la préfecture une carte de résident (de dix ans). La préfecture refuse (elle affirme, sans le vérifier,  que Madame n'a pas prouvé qu'elle avait des connaissances de français suffisantes. Le français est la langue officielle de RDC qui fait partie de la francophonie. Madame a été scolarisée en français!).

De plus, la Préfecture (OFII) reconnait qu'elle est encore gravement malade, mais affirme qu'elle peut se faire soigner en RDC alors que selon les organisations internationales  (données OMS: 1 psychiatre pour 1 million d'habitants contre 140 en France) c'est un des pays d'Afrique dont le système de santé est le plus défaillant (médecins et médicaments). »

Ils se réuniront ce jeudi 27 juin à 17h30 devant la préfecture du Doubs et appellent les citoyens à faire de même.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Le Lion et la Citadelle de Belfort, élus monuments préférés des Français

Cet été, le Lion de Bartholdi et la Citadelle ont été sélectionnés pour représenter la région Bourgogne Franche-Comté lors de l’édition 2020 du "Monument préféré des Français" parmi 14 nouveaux monuments en compétition. Finalistes au côté de deux autres monuments, le Lion et la Citadelle ont été élus.

Saviez-vous que le vin n’est pas 100% vegan ?

Dans le cadre de la période des Foires aux vins chez les cavistes et dans la grande distribution, nous vous proposons une série d'articles sur le vin. Cette semaine on vous parle de vin vegan. Depuis 2016, il est existe des labels pour le vin tels que Label V ou E.V.E Vegan qui certifient le vin comme 100% d'origine végétale… Mais, le vin n'est-il pas végétalien depuis toujours ? Non et on vous explique pourquoi.

Sécheresse : le département du Doubs passe en « niveau crise »

Joël Mathurin, le préfet du Doubs, a décidé de renforcer les mesures de restriction des usages de l’eau pour l’ensemble du département le 11 septembre 2020. Pour rappel, la préfecture du Doubs a placé l'ensemble du  département en alerte sécheresse "renforcée" de niveau 2 par arrêté le 4 août 2020. Un nouveau stade a donc été franchi ce mois-ci...

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.62
    couvert
    le 20/09 à 21h00
    Vent
    0.32 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage