Rassemblement contre l'expulsion d'une Congolaise à la préfecture

Publié le 26/06/2019 - 12:00
Mis à jour le 26/06/2019 - 11:33

Pour s'opposer à l'expulsion par le Préfet du Doubs d'Anny Manzamby, en France depuis 8 ans, et de ses quatre enfants scolarisés, un rassemblement de soutien est prévu ce jeudi 27 juin 2019 à 17h30, devant la Préfecture du Doubs.

prefecture_doubs.jpg
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Il est organisé par le Comité de soutien de cette famille et de RESF 25, soutenus par le CDDLE, les syndicats enseignants FSU et SUD Education.

Ils retracent le parcours de Madame Manzambi : « venant de la République Démocratique du Congo (RDC) elle est arrivée  seule en France en 2011, suite à l’assassinat de son mari, pour des motifs politiques. Très ébranlée psychiquement, elle obtient un titre de séjour étranger malade, se reconstruit petit à petit. Retrouve la trace de ses 4 enfants restés au pays, trouve un emploi en plus de son allocation d’adulte handicapée et a toutes les conditions exigées par le préfet pour  faire venir ses enfants dans le cadre d’un regroupement familial.

Ses enfants arrivent en 2017. L’ainée des enfants, devenue majeure obtient un titre de séjour. Les enfants réussissent très bien leur scolarité (lycée et école primaire) et ont la soif d’apprendre. Ils ont été très peu scolarisés en RDC en l’absence de leur mère.

Comme elle en a le droit (plus de cinq ans en présence régulière en France), Madame Manzambi demande à la préfecture une carte de résident (de dix ans). La préfecture refuse (elle affirme, sans le vérifier,  que Madame n’a pas prouvé qu’elle avait des connaissances de français suffisantes. Le français est la langue officielle de RDC qui fait partie de la francophonie. Madame a été scolarisée en français!).

De plus, la Préfecture (OFII) reconnait qu’elle est encore gravement malade, mais affirme qu’elle peut se faire soigner en RDC alors que selon les organisations internationales  (données OMS: 1 psychiatre pour 1 million d’habitants contre 140 en France) c’est un des pays d’Afrique dont le système de santé est le plus défaillant (médecins et médicaments). »

Ils se réuniront ce jeudi 27 juin à 17h30 devant la préfecture du Doubs et appellent les citoyens à faire de même.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.56
légère pluie
le 18/10 à 3h00
Vent
3.61 m/s
Pression
1013.22 hPa
Humidité
97 %

Sondage