Rassemblement pour Rémi Fraisse à Besançon : "Le gouvernement de gauche est en faillite sur tous les points"

Publié le 29/10/2014 - 18:34
Mis à jour le 31/10/2014 - 16:20

Entre 150 et 200 personnes se sont rassemblées ce mercredi 29 octobre 2014 à 17 heures sur la place Pasteur à Besançon en hommage à Rémi Fraisse, décédé dimanche 26 octobre à la Zad du Testet.

PUBLICITÉ

« Ni pardon, ni oubli, justice pour Rémi ! », « Flics, porcs, assassins ! », « 26 octobre, crime d’Etat ! » telles sont les expressions qui ont été criées lors du rassemblement. Un rassemblement divisé en deux : d’un côté, les « encartés » PCF ou Europe écologie Les Verts, de l’autre, des anononymes, des représentants de Solidaires, des membres de la fédération anarchiste, ainsi que de France Nature Environnement.

Une minute de silence a été observée par la majeure partie du rassemblement après un court discours d’une représentante de Solidaires. En revanche, quelques personnes ont exprimé leur volonté de « faire du bruit » pour dénoncer les circonstances de la mort de Rémi.

Philippe Henry, militant SOS Loue, a clairement exprimé son mécontentement : quant à une « récupération politique d’un accident et du décès de ce jeune homme ». « Mais cela est anecdotique, ce qui est d’autant plus préoccupant c’est que sous un gouvernement de gauche, PS seul ou élargi, il y a des choses qu’on ne devrait absolument pas voir. Les bétonneurs ont tout pouvoir dans les conseils généraux et dans les préfectures, il y a des témoignages comme ce que j’ai lu dans maCommune.info qui décrit la situation comme catastrophique avec des séquences de harcélement des gendarmes exercées sur des manifestants. Beaucoup de gens votent à gauche en espérant que la société ne soit plus ça. Ils sont vraiment en faillite sur tous les points » selon lui.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.45
ciel dégagé
le 20/09 à 18h00
Vent
6.34 m/s
Pression
1020.53 hPa
Humidité
48 %

Sondage