Alerte Témoin

Régionales : Fousseret accuse Joyandet d'utiliser un logo qui n'existe pas

Publié le 19/03/2010 - 16:57
Mis à jour le 19/03/2010 - 16:57

Dans un communiqué, Alain Fousseret, tête de liste d’Europe Ecologie désormais fondue dans celle de Marie-Guite Dufay, évoque «la dernière malhonnêteté d’Alain Joyandet», qui a consisté à utiliser sur la profession de foi de l’UMP le logo d’un mouvement écologiste qui, selon Alain Fousseret, n’existerait pas.

1269016018.jpg
Le logo de la discorde se trouve juste à côté de celui de l'UMP ©carvy
Le communiqué d’Alain Fousseret :
 
« Il n'est pas dans mes habitudes d'attendre les derniers jours pour communiquer durant une campagne électorale. Mais la toute dernière tentative de détournement de la liste UPM dépasse les bornes de l'honnêteté
 
Au nom de toute la liste Europe Ecologie Franche-Comté, je condamne la récupération scandaleuse d'Alain Joyandet qui tente désespérément de récupérer les voix écologistes de Franche-Comté.
 
Cette tentative relève d'une réelle malhonnêteté par l'introduction d'un nouveau logo "Ecologie en Franche-Comté" dans sa 2° profession de foi qui vient d'arriver chez les électeurs, logo occupant une place identique à celle du logo de l'UMP, mais 4 fois plus gros que tous les autres logos des formations politiques satellite de l'UMP.
 
Ce logo est censé représenter un nouveau parti politique alors que cette formation n'existe pas et n'a jamais existé, il ne figurait pas dans sa première profession de foi et comme par hasard, il reprend le symbole de la feuille d'arbre qui est dans le logo Europe Ecologie Franche-Comté.
 
Cette démarche relève totalement de l'escroquerie politique visant à altérer la compréhension des électeurs comtois. Je somme Alain Joyandet de donner l'identité des responsables de cette formation politique, sa date de création et d'apporter la preuve de son existence.
 
Suite à l'accord passé les 15 et 16 mars, les écologistes sont aux cotés de Marie-Guite Dufay pour préserver la région Franche-Comté de la menace d'une présidence de Monsieur Joyandet qui représente à lui seul la synthèse de la pensée anti-écologiste et productiviste ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Publiée par Jean Castex sur Vendredi 11 septembre 2020

Coronavirus : les annonces de Jean Castex à l’issue du conseil de défense

Dernier avertissement • À l'issue du Conseil de défense, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus  afin de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" comme le souhaite le président de la République  Emmanuel Macron au moment où les indicateurs de l'épidémie sont en hausse.

OP Véolia – Suez : le sénateur Longeot s’oppose à la fusion

Le sénateur du Doubs attire l'attention du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance sur l'annonce d'une offre publique d'achat (OPA) de Veolia sur la totalité du capital de Suez. Jean-François Longeot met l’accent sur "la principale crainte qui reste bien le haut risque de casse sociale avec un plan social massif qui menacerait les 30 000 salariés du groupe en France".

General Electric : 89 emplois vont être supprimés à Belfort, le maire interpelle le président de la République

Mise à jour le 10 septembre • Le groupe General Electric va annoncer ce mercredi 9 septembre la suppression de plusieurs centaines d'emplois en France. À Belfort, la filière hydro (turbines et alternateurs pour les barrages hydroélectriques) verra 89 emplois supprimés. Le maire de la ville se dit "consterné" par des décisions "inadmissibles".

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.61
    légère pluie
    le 19/09 à 9h00
    Vent
    3.1 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    95 %

    Sondage