Renouvellement des titres d'identité à la mairie : des Bisontins qui ne viennent pas aux rendez-vous...

Publié le 22/05/2023 - 16:02
Mis à jour le 22/05/2023 - 15:17

Devant le nombre croissant de demandes de cartes nationales d’identité et de passeports, la Ville de Besançon a décidé d’étendre ses créneaux d’ouverture. Or, les agents déplorent depuis mi-mai 2023 que beaucoup de Bisontines et de Bisontins n'honorent pas leur rendez-vous à la mairie... alors que l'objectif est de raccourcir les délais d'attente des usagers.

 © Ville de Besançon
© Ville de Besançon

"Connaissant la tension sur les délais de renouvellement des titres d’identité à l’échelle nationale, l’objectif est de raccourcir les délais d’attente des usagers pour obtenir leurs titres d’identité", indique la Ville de Besançon dans un communiqué du 21 mai. Elle explique que "ces efforts sont possibles grâce à une mobilisation de moyens supplémentaires par la Ville de Besançon dans le cadre d’une contractualisation avec l’Etat, Contrat ”Urgence titres”, faisant de la Ville une mairie ”engagée”, et à un investissement sans faille de nos agents."

À ce jour, les agents constatent que "beaucoup trop de rendez-vous pris ne sont pas honorés (jusqu’à 20 % des rendez-vous certains jours)". A titre d’exemple, mardi 16 mai et vendredi 19 mai, dans les créneaux matinaux ouverts exceptionnellement, 50 % des rendez-vous programmés n’ont pu se tenir faute de présentation des usagers.

Comment faire en cas d'indisponibilité ?

La Ville informe les usagers que "si vous ne pouvez pas honorer votre rendez-vous, merci donc de bien vouloir en avertir dès que possible le service formalités au 03 81 61 52 55 ou à formalites@besancon.fr. Ces créneaux libérés pourront être utiles pour d’autres personnes en attente." Par ailleurs, elle rappelle qu’il est nécessaire de se présenter avec un dossier complet (pré demande, pièces justificatives, photo), un dossier non-complet engendrant un temps de rendez-vous bien supérieur.

"Le respect de ces consignes constitue une marque de respect pour les agents engagés au quotidien, et devrait permettre de mieux assurer le dépôt de votre dossier et d’accueillir plus d’usagers chaque jour", conclut la Ville.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Pancartes et affiche anti-migrants : ”Le moment est grave pour toutes les femmes françaises” selon le collectif Némésis

Suite au dépôt de plainte et pendant a garde à vue de l’une de ses militantes ayant brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors" et installé une affiche sur une façade, le collectif Némésis a publié un communiqué le 9 avril 2024 dans lequel il parle de ”véritable persécution”.

Recette du week-end : Brochettes de poulet à l’asiatique et au morbier

Pour ce week-end des 6 et 7 avril 2024, puisque la météo est au beau fixe, on vous propose de sortir dès à présent le barbecue ou presque ! On vous propose une recette de saison donc mais avec une touche locale bien sûr, pour cette recette de brochettes de poulet à l'asiatique et au morbier aop. 

Exploitation de l’aéroport Dole-Tavaux : une association dépose une requête au tribunal administratif

Serre Vivante, association de protection de la nature, a déposé, auprès du tribunal administratif de Besançon, une requête à l'encontre de la décision de la Direction de la sécurité de l'aviation civile Nord Est autorisant la société Edeis à exploiter l'aérodrome de Dole-Tavaux, a-t-on appris samedi 30 mars 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.63
couvert
le 14/04 à 15h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %