Renouvellement urbain du quartier Planoise à Besançon : la première démolition a commencé...

Publié le 30/06/2021 - 18:32
Mis à jour le 04/07/2021 - 08:34

Le Grand Besançon, la Ville de Besançon et les bailleurs sociaux sont intervenus en milieu de semaine (30 juin) sur les immeubles d’habitation situés sur l’ilot Van Gogh/Picasso à Planoise dans le cadre du Nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU) lancé par l’Etat. La démolition s’effectue par grignotage à l’aide d’une pelle mécanique de 60 tonnes. Les cinq bâtiments vont être démolis entre l’été 2021 et mi 2023.

La convention NPRU, entérinant le soutien de l’ANRU et d’autres financeurs aux actions de transformation de Planoise a été signée le 24 juin 2019 circonscrite dans un premier temps au quartier de la Grette. C’est le 10 mars 2020 qu’un avenant est signé pour intégrer un programme d’action sur le quartier de Planoise.

Le plan local de rénovation urbaine a plusieurs objectifs : la modernisation, la diversification, développer l’économie et la place de Planoise, l’amélioration de la qualité et du cadre de vie. Pour rappel, le projet a été lancé en 2019 et se poursuivra jusqu’en 2029. Dix ans seront donc nécessaires pour mener à bien le programme.

Ce mercredi, une première étape a été lancée avec le début de la démolition de  l’Ilot Van Gogh/Picasso à Besançon. "C'est la première phase de déconstruction complète de ces bâtiments et d'autres bâtiment seront démolis et de nouveaux aménagements sont prévus", précise Yannick Poujet, adjoint à la maire de Besançon en charge des quartiers Planoise et Hauts-du Chazal. "La rénovation urbaine de Planoise va se dérouler sur 10 ans, le projet ayant débuté en 2019 pour se terminer en 2029."

© GBM

Zoom sur la démolition de l'Ilot Van Gogh/Picasso

117 logements sur les 174 qui composent l’ilot Van Gogh font l’objet de cette démolition, soit cinq bâtiments sur les sept qui forment le patrimoine de Neolia. Ils sont situés aux 1, 2, 3 et 4 rue Van Gogh ainsi qu’au 5 rue Picasso. La dernière réhabilitation lourde sur ce patrimoine date de 2007. Construit en 1984 et situé au cœur du quartier de Planoise, ce bâtiment est composé de 32 appartements (16 T2, et 13 T4 et 3 T5) sur cinq étages.

Relogement des familles

Sur les 32 logements, 21 étaient occupés et les familles ont bénéficié d’un relogement. "L’accompagnement s’est fait par Soliha, la maitrise d’oeuvre sociale, qui a rencontré chaque locataire", nous précise-t-on. "Les souhaits de relogements ont été écoutés, étudiés et les propositions faites par le Groupe Technique de Relogement partenarial (GTR), pilotées par Grand Besançon Métropole". Les frais de déménagement ont été pris en charge par Néolia, accompagnée par l’ANRU.

© Hélène Loget

Quel projet pour l’ilot Van Gogh ? 

A l’issue des démolitions, les objectifs de réaménagement équilibré de ce secteur sont multiples : 

  • reconfigurer la rue Van Gogh ;
  • reconnecter l’ilot aux différents sites périphériques (arrêt Allende du tram, le CCAS, la Maison France Service (MSAP), le commissariat, le théâtre de l’Espace, la place Cassin et le centre commercial, le parc urbain) ;
  • proposer de nouveaux espaces constructibles et des espaces publics apaisés et attractifs.

© GBM

Les travaux prévus dans le cadre du NPRU

Secteur Île-de-France :

  • Rénover l’entrée du quartier
  • Lancer la coopérative du numérique
  • Moderniser le centre commercial
  • Créer une Maison médicale
  • Déconstruire la station-service Oil
  • Intervenir sur le bâti et les espaces publics
  • Améliorer l’axe Ile de France / Place Cassin
  • Bâtir de maisons d’habitation

Secteur Cassin :

  • Rénover le centre commercial
  • Travaux d’ouverture de la place Cassin et de la rue Picasso
  • Résorption de l’îlot Van Gogh
  • Désenclavement du théâtre
  • Résidentialisation de copropriétés et du CNFPT

Secteur des Époisses :

  • Interventions sur le bâti, le centre commercial, et les espaces publics
  • Ouvertures de rues pour désenclaver les îlots et ouvrir les impasses (rue de Franche-Comté, de Dijon, de Flandres-Dunkerque…)
  • Création d’un nouveau gymnase (site à définir)

Quelques chiffres clés du programme :

Coût d’opération NPRU Planoise :

  • 183,3 M€ dont : Démolitions : 33,9 M€ 
  • Reconstitution de l’offre de logements locatifs sociaux : 59,0 M€
  • Minoration de loyer (Relogement des ménages) : 1,5 M€
    Accession à la propriété : 0,7 M€
    Requalification des logements sociaux : 32,2 M€ 
  • Aménagement des pieds d’immeubles (Résidentialisation) : 7,1 M€
  • Aménagements d’ensemble (espaces publics): 15,8 M€
    Equipements publics de proximité : 5,8 M€
  • Immobiliers à vocation économique : 19,7 M€ 
  • Ingénierie Etudes et Conduite de projet: 7,6 M€ 

Financements :

  • ANRU : 54,2 M€ 
  • Bailleur : 82,2 M€
  • Région BFC : 2,3 M€
  • Conseil départemental : 0,1 M€
  • GBM : 15,0 M€
  • Ville : 14,2 M€
  • Europe : 1,5 M€
  • Caisse des Dépôts : 0,3 M€
  • Autre : 13,8 M€ 

 Reconstitution de l’offre de logements locatifs sociaux :

  • Un principe : "Un logement reconstitué pour trois démolis".
  • Objectif : 542 logements, dont 522 hors QPV répartis entre Besançon et les autres communes de l’agglomération 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage : préférez-vous vivre à l’heure d’hiver ou d’été ?

Le passage à l'heure d'hiver se fait le dernier week-end d'octobre. Cette année, il se déroulera dans la nuit du 30 au 31 octobre 2021. Pour ce changement d'heure, nous devrons reculer d'une heure : à 3 heures, il sera 2 heures… Ce qui signifie que nous aurons 1 heure de sommeil supplémentaire. Préférez-vous vivre à l’heure d’hiver ou d’été ? C’est notre sondage de la semaine…

Des journées découvertes gratuites à l’école Cuisine mode d’emploi(s) pour promouvoir les métiers de la restauration

Dans le cadre de la Cité de l’Emploi, l’école Cuisine Mode d’Emploi(s)à Besançon propose une immersion d’une semaine en novembre 2021, encadrée par des professionnels, afin de faire découvrir les métiers de la restauration. Objectif :  faire connaître les métiers de la restauration à l'heure à laquelle les professionnels de ce secteur peinent à recruter...

Calendriers des pompiers : comment ne pas se faire arnaquer par de "faux" vendeurs ?

En 2020, la distribution avait été adaptée aux contraintes de la crise sanitaire et avait dû débuter mi-décembre pour se terminer 15 jours plus tard... Grâce à la générosité de la population bisontine, les dons s'étaient maintenus par rapport aux années précédentes. Cette année, 210 pompiers distribueront du 1er novembre au 20 décembre 2021 les calendriers sur la ville de Besançon et son agglomération.

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.01
partiellement nuageux
le 25/10 à 18h00
Vent
1.69 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
91 %

Sondage