Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d'application, de la vente directe de fromages…

Publié le 02/09/2019 - 17:06
Mis à jour le 02/09/2019 - 17:50

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

180 élèves de secondes font leurs premiers pas au lycée Condé cette année : "Nous mettons tous nos espoirs dans nos petits nouveaux", explique Marie- Pierre Giai-Brueri, proviseure en poste depuis 2016.  Au total 480 élèves reprendront les cours cette semaine au lycée. Pour Michel Neugnot, vice-président de la Région Bourgogne Franche-Comté en charge des finances, des ressources humaines e la modernisation de l’administration, des transports, des déplacements et de l’intermodalité, cette visite est l'occasion de "faire le point", "de rencontrer les équipes" et "de voir le matériel à disposition afin d'avoir de la qualité".

Des nouveautés au lycée Condé cette année…

Le restaurant d'application

La modernisation de la restauration des lycées est un pont important dans la Région qui vise à "un approvisionnement composé à 50 % de produits d’origine locale et de 20 % de produits issus de l’agriculture biologique", indique Michel Neugnot. Le restaurant d'application du lycée Condé peut accueillir jusqu'à 70 couverts (lors d'évènements) et ouvrira tous les midis : "Il suffit de réserver en avance. Les menus sont inscrits sur le site internet de l'établissement. L'ouverture au public se fera aux alentours du 10 octobre", précise Frédéric Vernassier, proviseur adjoint. Les élèves peuvent cuisiner pour leurs parents "mais rien n'est imposé, l'élève a le choix", tient à préciser Vincent Weinbrenner, professeur de restaurant.

Une nouvelle formation et de la vente en direct de fromages

La visite se poursuit dans la nouvelle salle destinée au CAP "crémerie-fromagerie" où sont distribuées les tenues des élèves pour la rentrée. Après les vacances de la Toussaint, il sera possible pour tout Bisontin de venir acheter son fromage directement au lycée. 

Autres nouveautés : l'espace détente où des babyfoots sont entreposés deviendra le CDI après travaux et un escalier sera créé pour une meilleure accessibilité.

Un lycée engagé…

En juillet dernier, le lycée s'est vu décerné le label écolycée. "Des petits gestes enclenchent le processus, cela donne du sens", souligne Michel Neugnot. Sur 130 lycées publics en Bourgogne Franche-Comté, 72 ont reçu ce label.

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget

Le tri des déchets est donc venu tout naturellement s'immiscer dans le quotient des élèves et cela même en salle de cours ou l'on peut voir de petits bacs jaunes. "Les élèves se sentent réellement concernés", précise le proviseur.  Du côté de la cantine, même topo pour le tri et contre le gaspillage. Le surplus de pain est d'ailleurs, selon écriteau apposé sur le mur, "donné aux animaux de la région". Le lycée va d'ailleurs plus loin avec le logiciel de magasinage "easilys" qui permet depuis cette rentrée scolaire de "saisir la provenance des produits et de favoriser ainsi les circuits courts", indique le chef cuisinier de l'établissement.

Un financement important de la Région dans les lycées

La Région Bourgogne Franche-Comté finance à hauteur de 305 millions d'euros l'action dans les lycées en 2019. Elle a inscrit lors du vote du Budget primitif 2019, un montant de l’ordre de 109 M€ d’investissements pour financer des opérations de restructuration lourde, de réhabilitation, de rénovation et de gros entretien des bâtiments sur l’ensemble des 130 lycées du territoire.

Dans ce cadre, à la rentrée 2019, sept établissements publics locaux d'enseignement verront se terminer des travaux d’envergure et la mise à disposition aux équipes éducatives et aux élèves de locaux restructurés et adaptés à la pédagogie du XXI siècle :

  • Lycée Nisard à Châtillon-sur-Seine (21) : Mise en service après restructuration de divers bâtiments (Externat, Internat, ...) - coût opération 6 837 000 € TDC
  • Lycée Judic à Semur-en-Auxois (21) : Mise en service après restructuration de divers bâtiments (Externat, restauration, ...) – coût opération 8 300 000 € TDC
  • Lycée Tillion à Montbéliard (25) : Mise en service après restructuration de l’internat et de la restauration – coût opération 15 770 000 € TDC
  • Lycée agricole Granvelle site Châteaufarine à Besançon (25) : Mise en service des ateliers forestiers (construction neuve) – coût opération 5 000 000 € TDC
  • Lycée Luxembourg à Vesoul (70) : Mise en service après restructuration des ateliers pour l’accueil du CAP Serrurerie – coût opération 2 460 000 € TDC
  • Lycée Niepce à Chalon-sur-Saône (71) : Mise en service après restructuration et accueil IFSI – coût opération 9 810 000 € TDC
  • Lycée agricole La Brosse à Venoy (89) : Mise en service de la nouvelle stabulation – coût opération 1 313 494 € TDC

L’investissement de la Région dans les équipements des lycées 9,4 M€ : ce budget permet de financer des équipements pédagogiques (6,3 M€), du mobilier (1,7 M€), l’équipement nécessaire au travail des agents des lycées (plus de 740 000 €) et l’achat de véhicules (plus de 600 000 €).

Pour rappel, la gratuité des transports scolaires pour les familles est étendue aux départements de la Nièvre et de l’Yonne, portant ainsi la gratuité sur le périmètre de compétence de la Région (Côte-d’Or, Doubs, Jura, Nièvre, Haute-Saône, Saône-et-Loire et Yonne)

Info +

Le lycée Condé compte quatre CAP (cuisine, HCR soit Hôtel-café restaurant, ATMFC, crémerie-fromagerie) et quatre Bac Pro (cuisine, service et communication, ASSP soit le soin à la personne, SPVL – service de proximité local). Il compte également des dispositif tels que "l'unité pédagogique allophone", le DAQIP (élèves en décrochage scolaire), ULIS (élèves déficients) , UFA - unité de formation académique pour aide soignant.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Éducation : pas de rassemblement prévu dans le Doubs ce jeudi

Plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève pour la journée ce jeudi 20 janvier 2022 dans les écoles, collèges et lycées après le mouvement d'ampleur de jeudi dernier, pour demander "des réponses fortes" face au "chaos" engendré par la crise sanitaire, et des investissements massifs dans l’éducation. Aucun rassemblement n’est prévu ce jeudi dans le Doubs.

Besançon : la Semaine olympique et paralympique s’adapte encore au contexte sanitaire

La Semaine Olympique et Paralympique 2022 se déroulera du 24 au 29 janvier 2022 à Besançon. Elle s’adresse aux enseignants ainsi qu’aux élèves de la maternelle à l’université, mais aussi aux athlètes et aux collectivités territoriales. Cet événement national a pour but de valoriser le sport, sensibiliser les pratiquants au maintien ou à la reprise d’une activité physique tout en mobilisant la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives.

Des accueils périscolaires et cantines fermés dans les écoles à Besançon

Grève du 13 janvier • En préparation à la journée de grève nationale des enseignants du premier degré contre le protocole Covid-19 mis en œuvre dans les établissements scolaires, voici les accueils périscolaires qui resteront ouverts et ceux qui seront fermés à Besançon jeudi 13 janvier 2022.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.36
couvert
le 19/01 à 18h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
100 %

Sondage