Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d'application, de la vente directe de fromages…

Publié le 02/09/2019 - 17:06
Mis à jour le 02/09/2019 - 17:50

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

PUBLICITÉ

180 élèves de secondes font leurs premiers pas au lycée Condé cette année : « Nous mettons tous nos espoirs dans nos petits nouveaux », explique Marie- Pierre Giai-Brueri, proviseure en poste depuis 2016.  Au total 480 élèves reprendront les cours cette semaine au lycée. Pour Michel Neugnot, vice-président de la Région Bourgogne Franche-Comté en charge des finances, des ressources humaines e la modernisation de l’administration, des transports, des déplacements et de l’intermodalité, cette visite est l’occasion de « faire le point », « de rencontrer les équipes » et « de voir le matériel à disposition afin d’avoir de la qualité ».

Des nouveautés au lycée Condé cette année…

Le restaurant d’application

La modernisation de la restauration des lycées est un pont important dans la Région qui vise à « un approvisionnement composé à 50 % de produits d’origine locale et de 20 % de produits issus de l’agriculture biologique », indique Michel Neugnot. Le restaurant d’application du lycée Condé peut accueillir jusqu’à 70 couverts (lors d’évènements) et ouvrira tous les midis : « Il suffit de réserver en avance. Les menus sont inscrits sur le site internet de l’établissement. L’ouverture au public se fera aux alentours du 10 octobre », précise Frédéric Vernassier, proviseur adjoint. Les élèves peuvent cuisiner pour leurs parents « mais rien n’est imposé, l’élève a le choix », tient à préciser Vincent Weinbrenner, professeur de restaurant.

Une nouvelle formation et de la vente en direct de fromages

La visite se poursuit dans la nouvelle salle destinée au CAP « crémerie-fromagerie » où sont distribuées les tenues des élèves pour la rentrée. Après les vacances de la Toussaint, il sera possible pour tout Bisontin de venir acheter son fromage directement au lycée. 

Autres nouveautés : l’espace détente où des babyfoots sont entreposés deviendra le CDI après travaux et un escalier sera créé pour une meilleure accessibilité.

Un lycée engagé…

En juillet dernier, le lycée s’est vu décerné le label écolycée. « Des petits gestes enclenchent le processus, cela donne du sens », souligne Michel Neugnot. Sur 130 lycées publics en Bourgogne Franche-Comté, 72 ont reçu ce label.

© Hélène Loget

Le tri des déchets est donc venu tout naturellement s’immiscer dans le quotient des élèves et cela même en salle de cours ou l’on peut voir de petits bacs jaunes. « Les élèves se sentent réellement concernés », précise le proviseur.  Du côté de la cantine, même topo pour le tri et contre le gaspillage. Le surplus de pain est d’ailleurs, selon écriteau apposé sur le mur, « donné aux animaux de la région ». Le lycée va d’ailleurs plus loin avec le logiciel de magasinage « easilys » qui permet depuis cette rentrée scolaire de « saisir la provenance des produits et de favoriser ainsi les circuits courts », indique le chef cuisinier de l’établissement.

Un financement important de la Région dans les lycées

La Région Bourgogne Franche-Comté finance à hauteur de 305 millions d’euros l’action dans les lycées en 2019. Elle a inscrit lors du vote du Budget primitif 2019, un montant de l’ordre de 109 M€ d’investissements pour financer des opérations de restructuration lourde, de réhabilitation, de rénovation et de gros entretien des bâtiments sur l’ensemble des 130 lycées du territoire.

Dans ce cadre, à la rentrée 2019, sept établissements publics locaux d’enseignement verront se terminer des travaux d’envergure et la mise à disposition aux équipes éducatives et aux élèves de locaux restructurés et adaptés à la pédagogie du XXI siècle :

  • Lycée Nisard à Châtillon-sur-Seine (21) : Mise en service après restructuration de divers bâtiments (Externat, Internat, …) – coût opération 6 837 000 € TDC
  • Lycée Judic à Semur-en-Auxois (21) : Mise en service après restructuration de divers bâtiments (Externat, restauration, …) – coût opération 8 300 000 € TDC
  • Lycée Tillion à Montbéliard (25) : Mise en service après restructuration de l’internat et de la restauration – coût opération 15 770 000 € TDC
  • Lycée agricole Granvelle site Châteaufarine à Besançon (25) : Mise en service des ateliers forestiers (construction neuve) – coût opération 5 000 000 € TDC
  • Lycée Luxembourg à Vesoul (70) : Mise en service après restructuration des ateliers pour l’accueil du CAP Serrurerie – coût opération 2 460 000 € TDC
  • Lycée Niepce à Chalon-sur-Saône (71) : Mise en service après restructuration et accueil IFSI – coût opération 9 810 000 € TDC
  • Lycée agricole La Brosse à Venoy (89) : Mise en service de la nouvelle stabulation – coût opération 1 313 494 € TDC

L’investissement de la Région dans les équipements des lycées 9,4 M€ : ce budget permet de financer des équipements pédagogiques (6,3 M€), du mobilier (1,7 M€), l’équipement nécessaire au travail des agents des lycées (plus de 740 000 €) et l’achat de véhicules (plus de 600 000 €).

Pour rappel, la gratuité des transports scolaires pour les familles est étendue aux départements de la Nièvre et de l’Yonne, portant ainsi la gratuité sur le périmètre de compétence de la Région (Côte-d’Or, Doubs, Jura, Nièvre, Haute-Saône, Saône-et-Loire et Yonne)

Info +

Le lycée Condé compte quatre CAP (cuisine, HCR soit Hôtel-café restaurant, ATMFC, crémerie-fromagerie) et quatre Bac Pro (cuisine, service et communication, ASSP soit le soin à la personne, SPVL – service de proximité local). Il compte également des dispositif tels que « l’unité pédagogique allophone », le DAQIP (élèves en décrochage scolaire), ULIS (élèves déficients) , UFA – unité de formation académique pour aide soignant.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.52
légère pluie
le 17/10 à 21h00
Vent
3.66 m/s
Pression
1015.78 hPa
Humidité
95 %

Sondage