Rentrée : la FCPE ne veut pas de "bricolage"

Publié le 24/08/2020 - 14:50
Mis à jour le 24/08/2020 - 14:50

Alors que le ministre de l’Éducation nationale doit s’exprimer mercredi 26 août 2020 sur les modalités de la rentrée des classes 2020, la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) vient de lancer une pétition en ligne qui a enregistré près de 2.000 signatures sur les demandes urgentes pour cette rentrée.

 © D Poirier
© D Poirier

La FCPE a lancé le 21 août 2020 une pétition sur son site internet pour demander que pour cette rentrée :

  • tous les enseignants suivent une formation à l’enseignement à distance ;
  • une réduction des effectifs dans les classes pour accueillir en toute sécurité les enfants ;
  • l’Etat organise un recensement précis des ressources en matériel numérique des familles et que des prêts de matériel soient mis en place partout où cela sera indispensable, sans oublier la prise en charge des frais de connexion ;
  • les outils numériques servant aux enseignants soient des technologies françaises, sûres et simplifiées ;
  • tous les enfants puissent être encadrés par des adultes en dehors de leur domicile : cela signifie l’embauche massive de personnels encadrant qualifiés et la mise à disposition de locaux appartenant à l’Etat ou aux collectivités. Ainsi, les gestes barrières pourront être respectés, les enseignants pourront enseigner et les personnels encadrant (étudiants, moniteurs…) servir de répétiteurs dans ces tiers lieux ;
  • des sanitaires mobiles soient installés partout où les équipements sont en nombre insuffisant pour permettre le respect des gestes barrières ;
  • des masques soient pris en charge gratuitement par la puissance publique, et que des masques FFP2 soient mis gratuitement à disposition des enfants et personnels fragiles.

Rentrée 2020 : stop au bricolage !

"Pour Jean-Michel Blanquer, le protocole sanitaire allégé publié en juillet ne doit pas être modifié, à une exception près : les enfants de plus de 11 ans devront porter leur masque dans tous les lieux clos, même si la distanciation de 1 mètre est respectée. Pourtant, alors même que les Français doivent de plus en plus souvent porter un masque dans la rue, les enfants en seront exemptés dans les cours d'école. Les jeunes de moins de 11 ans ne devront quant à eux pas en porter du tout ! C’est à n’y rien comprendre ! La FCPE s’inquiète des décisions d’un gouvernement qui choisit de faire comme si la situation était sous contrôle et comme si nous pouvions faire « comme d’habitude ».

Et ce, d’autant qu’elle n’a absolument pas été consultée pour préparer cette rentrée. Nous apprenons pourtant que nous serons mis à contribution si l’épidémie était plus virulente : en effet, de nouveau, les parents devront servir d'auxiliaire d'éducation en cas de fermeture ponctuelle d'établissements ! Alors même que la continuité pédagogique n’a qu'imparfaitement fonctionné durant le confinement, le ministère de l’Éducation prévoit de reconduire ce process !

Mais quid d’une formation obligatoire à l’enseignement à distance pour les enseignants ? Quid d’une préparation des familles à ce type très particulier de coéducation ? Quid d’un recensement systématique des équipements informatiques des familles ? Quid de l’étude de l’impact de cette pratique sur les enfants ? Et surtout, quid de ce choix unilatéral fait en l’absence de toute concertation avec les parents ?

La FCPE avait pourtant proposé un certain nombre de mesures, et ce, dès le mois de juin, sans aucun retour du ministère de l’Éducation nationale".

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.51
légère pluie
le 30/05 à 3h00
Vent
4.74 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
98 %