Rentrée scolaire : 40 millions d’euros pour accélérer la transition énergétique dans les lycées de Bourgogne Franche-Comté

Publié le 02/09/2021 - 17:53
Mis à jour le 09/09/2021 - 17:32

Lors de cette rentrée,  Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne- Franche-Comté, a souhaité marqué cette rentrée scolaire 2021-2022 sous le signe de la transition énergétique.

Ces visites sont pour la Région l’occasion de présenter les nouveautés de cette rentrée, les divers investissements dans les établissements et les différents dispositifs pour les apprenants et leur famille. Nouveaux locaux, équipements professionnels et numériques, restauration, projets en faveur du développement durable et de la transition énergétique...

Parmi les engagements majeurs : le maintien des aides (tarification sociale pour la restauration et l’internet, transport scolaire régional gratuit et facilité...) et le nouveau dispositif de lutte contre la précarité numérique, ainsi que le plan de relance régional de 40 millions d’euros pour accélérer la transition énergétique dans les établissements.

Les chiffres clés

  • 129 lycées publics en Bourgogne-Franche-Comté
  • 2,3 millions de m2
  • budget 2021 : 419M€
  • 2 820 agents permanents (accueil, hébergement, restauration, maintenance, entretien) ;
  • 400 agents contractuels supplémentaires, 600 en période de "renfort Covid".
  • plus de 108 000 lycéens dont 87 000 dans les établissements publics
  • 10 200 jeunes qui choisissent l’enseignement agricole (public ou privé)
  • près de 16 000 lycéens sont hébergés dans les internats de la région
  • 11 millions de repas servis par an (hors période Covid)
  • un parc informatique de plus de 40 000 ordinateurs
  • Eclat-BFC : un même espace numérique de travail (ENT) partagé entre les 129 lycées, 219 collèges et 587 écoles de la région Bourgogne-Franche-Comté ;
  • 257 000 personnes (élèves, enseignants, parents) disposent d’un compte utilisateur.

Covid-19 : "prévenir et protéger"

La Région reste vigilante sur l’évolution de la situation sanitaire en lien avec les autorités académiques et l’Agence Régionale de Santé. Elle met en œuvre des mesures de protection pour tous et mobilise un budget dit "exceptionnel" pour garantir la continuité du service public.

Mesures de protection pour l’ensemble de la communauté éducative

  • Équipement des agents en masques chirurgicaux (conçus et fabriqués en Bourgogne- Franche-Comté) : un stock de 450 000 masques est livré à la rentrée 2021-2022 (coût : 150 000 €)
  • Achat de purificateurs d’air : la Région référence cet équipement dans sa centrale d’achat et subventionnera les lycées souhaitant équiper leurs espaces de restauration scolaire
  • Achat de détecteurs de CO2 : la Région référence cet équipement dans sa centrale d’achat et finance les acquisitions via une dotation d’équipements versée aux établissements.

Faciliter la continuité du service public de l’éducation

  • Augmentation des capacités de l’Environnement numérique de travail pour permettre la connexion simultanée de 75 000 usagers par jour en cas de travail à distance (coût
    supplémentaire : 62 000 €)
  • Le remplacement des agents confinés pour permettre à la restauration scolaire de
    continuer à fonctionner.

Des travaux de grande ampleur

Les principaux chantiers achevés à la rentrée 2021-2022 :

  • Côte-d’Or – Semur-en-Auxois, lycée Anna Judic : restructuration des bâtiments C D E (8,4 M€)
  • Doubs – Besançon, lycée Louis Pasteur : restructuration du bâtiment Ducat (10,5 M€)
  • Nièvre – Château-Chinon, lycée François Mitterrand : restructuration de la cuisine et du restaurant pédagogique (3,7 M€)
  • Nièvre – Nevers, lycée Pierre Bérégovoy : reconstruction de l’externat (4,5 M€)
  • Yonne – Sens, lycée Janot : restructuration du service de restauration / amélioration
    thermique des bâtiments (9 M€)
  • Yonne – Venoy, lycée Terres de l’Yonne : transfert du CFA de Champignelles dans ses locaux provisoires sur le site du lycée avant installation définitive (750 000 €)

Les principaux chantiers en cours ou qui débuteront à la rentrée 2021-2022 :

  • Côte-d’Or – Châtillon-sur-Seine, lycée La Barotte : reconstruction du restaurant scolaire, aménagement de l'ancienne demi-pension en internat et externat – 3,7 M€; et construction d’une chaufferie biomasse (2,2 M€, fonds européens FEDER)
  • Côte-d’Or – Dijon, lycée polyvalent Les Marcs d'Or: amélioration thermique des bâtiments A et B (4,6 M€)
  • Côte-d’Or – Dijon, lycée Le Castel : rénovation des bâtiments n° 12 "Administration- Externat", 14 "Externat" (10,3 M€)
  • Nièvre – Château-Chinon, LEGTA du Morvan : rénovation des deux piscicultures (sites de Corancy et Vermenoux) et pose d’ombrières avec panneaux solaires (8,5 M€)
  • Doubs – Besançon, lycée Jules Haag : restructuration demi-pension (6,8 M€)
  • Doubs – Besançon, lycée Louis Pergaud : modernisation de l’internat filles (15,5 M€)
  • Doubs – Morteau, lycée Edgar Faure : réaménagement site du haut, modernisation et extension des ateliers (21 M€)
  • Jura – Poligny, ENIL NIO : restructuration et extension des locaux (8,2 M€)
  • Jura – Poligny, lycée Friant : Poligny LPO Friant : modernisation des locaux du site des Oratoriens (11,3 M€)
  • Jura – Dole, lycée Duhamel : modernisation restauration et augmentation capacité d'hébergement (12,8 M€)
  • Haute-Saône – Gray, lycée Fertet : restructuration du bâtiment Boichut (17,8 M€)
  • Haute-Saône – Lure, lycée Georges Colomb : nouveaux ateliers (13,9 M€)
  • Saône-et-Loire – Louhans, lycée Henri Vincenot : réfection des toitures et des façades des bâtiments (2,4 M€)
  • Saône-et-Loire – Chalon-sur-Saône, lycée Mathias : rénovation du gymnase et pose de panneaux solaires (2,9 M€)
  • Saône-et-Loire – Cluny, lycée La Prat's : réhabilitation de l'internat (10,5 M€)
  • Yonne – Auxerre, lycée Jacques Amyot : rénovation des façades et fenêtres des bâtiments B "Administration-Externat-Logements", H "Externat-Internat-Logements", I "Internat", J "Externat-Internat-Infirmerie" et F "Externat-Restauration-Internat", ainsi que du portail de la cour d'Honneur et de la galerie (3,1 M€)
  • Yonne – Avallon, lycée du Parc des Chaumes : restructuration demi-pension (8,2 M€)
  • Yonne – Joigny : construction d'une chaufferie biomasse commune à l’EREA Jules Verne
    et au lycée Davier (3 M€)
  • Territoire de Belfort – Belfort, lycée Raoul Follereau : rénovation thermique du bâtiment B2 externat (2 M €).

Le plan de relance régional mobilisé pour la transition énergétique dans les lycées

La crise sanitaire liée au Covid-19 a entraîné une crise économique qui a fortement touché l’ensemble des acteurs économiques de la région Bourgogne-Franche-Comté: baisse de la production industrielle et de l’activité dans les services, hausse du nombre de demandeurs d’emploi, fragilisation de la situation économique des entreprises... Pour faire face à cette crise, la Région s’est engagée à soutenir les acteurs économiques par un plan de relance ambitieux visant à accompagner la reprise après ce choc majeur pour l’emploi et l’économie : le Plan d’Accélération de l’Investissement Régional (PAIR).

Une enveloppe de 435 millions d’euros de financement régional est dédiée au plan de relance, pour la mise en œuvre d’actions de court terme (jusqu’à 2023). Un programme de 40 millions d’euros est consacré aux travaux dans les lycées. Comme toutes les opérations retenues dans le PAIR, les actions qui bénéficient aux lycées doivent répondent à trois critères :

  •  Rapidité de mise en œuvre
  •  Maintien ou création d’emploi local
  • Contribution à la transition énergétique et écologique

Par ces travaux, la Région soutient l’économie locale et renforce son action en faveur de la transition dans les établissements. Actuellement mis en œuvre, le Plan d’Accélération de l’Investissement Régional se décline dans les lycées en trois volets :

Des petits travaux directement fléchés et suivis par les lycées, ciblés sur la transition énergétique (10 M€)

Ces petits travaux permettent aux établissements de gérer en direct leurs besoins et le recours aux entreprises locales, assurant une rapidité d’exécution.

9,8 M€ sur les 10 M€ votés ont été affectés en 2021.

Un plan de solarisation des toitures des lycées (20 M€)

Les premiers travaux entrepris :

  •  3000 m2 de panneaux photovoltaïques sur les nouvelles piscicultures de Corancy et Vermenoux pour le lycée agricole de Château-Chinon (LEGTA du Morvan) pour un coût supplémentaire de travaux de 1,2 M€
  •  Installation de panneaux solaires sur le gymnase du lycée Mathias de Chalon-sur- Saône pour un coût supplémentaire de 850 000 €
  •  Étude de faisabilité sur 28 toitures et sur le déploiement sur d’autres établissements 4,5 M€ sur les 20 M€ votés ont été affectés en 2021.

Des subventions exceptionnelles allouées aux lycées qui s’engagent dans des projets d’amélioration de la performance énergétique du bâti ou de sécurisation des locaux (10 M€)

Exemples d’interventions :

  •  Jura – Montmorot, lycée agricole Edgar Faure : rénovation du réseau de distribution de chauffage
  •  Jura – Dole, lycée Nodier : amélioration thermique du gymnase
  •  Doubs – Besançon, lycée Louis Pergaud : amélioration thermique du gymnase
  •  Doubs – Audincourt, lycée Nelson Mandela : remplacement de portes et fenêtres
  •  Nièvre – Plagny, lycée agricole Nevers-Cosne-Plagny: rénovation des serres
    horticoles et aménagement d’un système de récupération de l’eau de pluie
  •  Côte-d’Or – Dijon, lycée Hippolyte Fontaine: remplacement des menuiseries
    extérieures
  •  Côte-d’Or – Dijon, lycée Charles de Gaulle : création d’un abri vélos
  •  Territoire de Belfort – Belfort, lycée Gustave Courbet : création d’un abri vélos
    17,2 M€ sur les 20 M€ votés ont été affectés en 2021.
Soyez le premier à commenter...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Education

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.64
légère pluie
le 30/05 à 12h00
Vent
4.31 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
96 %