Rentrée scolaire : le PCF dénonce la politique d'austérité

Publié le 18/10/2014 - 22:06
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:30

Le Parti communiste français (PCF) du Doubs dresse un bilan plutôt morose de cette nouvelle rentrée au sein des écoles, collèges et lycées de l'Académie de Besançon. La politique d'austérité du Gouvernement ne répondant pas aux besoins.

dsc_0395.jpg
©Alexane

L’école au coeur des débats

PUBLICITÉ

Dans un communiqué, le PCF constate d'abord que des disparités sont visibles selon les communes autour des rythmes scolaires. "Les activités périscolaires sont souvent payantes notamment en milieu rural, souvent plus de 3€ par jour et par enfant. Pour une famille de 2 enfants, cela représente une dépense de plus de 100€ par mois !" 

Le PCF du Doubs regrette également que "la qualité des activités proposées [soit] inégale. Certaines communes organisent de simples garderies. D’autres, comme Besançon, ont choisi la gratuité [...] avec une difficulté, celle de trouver des intervenants suffisamment formés."

Pour toutes ces raisons, les communistes proposent de mettre en place "un grand service public national du loisir éducatif appuyé sur une filière animation" et appelle aussi à revoir la surcharge des effectifs dans certaines classes.

Plus de suppressions de formations ou de postes

Pour ce qui est des collèges et des lycées, la rentrée serait d’abord marquée "par un déficit d’enseignants et de personnels d’éducation et d’orientation et par les difficultés de nominations des jeunes enseignants."

Le PCF invite, enfin, la Région à adopter "une réflexion en profondeur sur l’enseignement technique et professionnel" et pourquoi pas "un moratoire sur plusieurs années" exigeant qu'il n'y ait aucune suppressions de formations ou de postes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.88
couvert
le 23/10 à 21h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
88 %

Sondage