Repas de fêtes : comment bien trier les déchets alimentaires ?

Publié le 31/12/2020 - 16:03
Mis à jour le 31/12/2020 - 11:19

Où jeter les coquilles d'huitres et de Saint Jacques ? Et celle des noix et des noisettes ? Et les restes de viande et de poisson, dans quelle poubelle vont-ils ? Voici quelques astuces du Sybert pour bien trier ses déchets pendant les repas de fêtes de fin d'année…

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Dans la poubelle jaune :

Ce bac accueille tous les emballages alimentaires à condition de faire attention à ne pas les imbriquer les uns dans les autres. Par exemple, ne pas remplir une boîte de conserve avec un pot de yaourt, car les matières sont ensuite impossibles à dissocier dans le centre de tri, ce qui empêchera complètement leur recyclage. Côtés bouteilles, la poubelle jaune accueille les bouteilles en plastique, les canettes en aluminium, et les briques en carton. Le bac jaune accueille également les boîtes de Camembert ou de Mont d'Or.

Dans la poubelle verte :

Toutes les bouteilles en verre (champagne, vin, bière, jus de fruit…) vont dans le bac vert. Attention, ne pas y mettre un verre cassé, le verre utilisé pour la vaisselle ne se recycle pas comme celui des bouteilles.

Dans le composteur :

Il est fortement déconseillé d'y mettre les déchets de viandes et de poisson, ça attirerait les rongeurs ! Le composteur accueille les détritus végétaux tels que les épluchures de légumes, mais aussi les coquilles de noisettes, de noix et des amandes. Les coquilles d'huîtres et de Saint Jacques sont trop épaisses pour être compostées, elles vont donc dans la poubelle grise.

Dans la poubelle grise :

Tous les autres déchets vont dans le bac gris, y compris les restes de viande, de poisson et autres crustacés tels que les coquilles d'huître et de Saint Jacques.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…

Promotion des saucisses de Morteau et de Montbéliard : une nouvelle directrice et un nouveau président pour l’association A2M

L'Association représentative de la filière saucisse de Morteau IGP et saucisse de Montbéliard IGP négocie une transition en douceur, avec l'arrivée à sa tête de Jean-François Nicolet, recevant son siège de président des mains de Michel Delacroix, qui l'occupait depuis plus de vingt ans. Dans le même temps la direction de l'association est elle aussi en mouvement ; Claire Le Grand succède à Romaric Cussenot, en partance pour la Chambre interdépartementale d'agriculture, apprend-on ce lundi 13 septembre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.54
peu nuageux
le 21/09 à 12h00
Vent
4.26 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
2 %

Sondage