Alerte Témoin

Retour des contrôles aux frontières : ce qui va changer pour les Francs-Comtois

Publié le 12/11/2015 - 12:16
Mis à jour le 12/11/2015 - 17:00

Cette mesure va entrer en vigueur à l'occasion de la conférence internationale sur le climat, la Cop21, qui se tient à Paris. Les contrôles ne concernaient jusqu'ici que les marchandises. Ils s'intéresseront aussi désormais aux flux des personnes mais ne seront pas systématiques. Tous les postes frontières de Franche-Comté seront concernées.

frontalier_panneau_suisse.jpg
©

Dès le 13 novembre

Du côté des douaniers

Les douaniers français seront d'une façon générale plus présents entre la Suisse, le Doubs et le Jura. Le retour des contrôles aux frontières prendra effet durant un mois, à compter du vendredi 13 novembre et jusqu'au dimanche 13 décembre. Il s'agit de prévenir les menaces terroristes et les risques de troubles à l’ordre public dans le cadre de la conférence de l'ONU sur le climat qui réunira les représentants de 160 pays et 80 chefs d'Etat au Bourget.

Concrètement, cela passera par plus de vérifications d'identités et de contrôles des flux migratoires. Il n'y aura pas d'effectifs supplémentaires. Les douaniers sont appelés à travailler avec la police aux frontières. Ils seront aussi présents sur l'A36, dans les gares et aux aéroports (notamment Dole Jura à Tavaux et la Vèze à Besançon).

Du côté des frontaliers

Ils seront les premiers concernés par cette mesure, franchissant quotidiennement la frontière, mais ne seront pas plus visés que d'autres. L'ensemble des postes frontières seront d'ailleurs contrôlés, y compris les plus passants, à savoir ceux de Vallorbe, Les Verrières et Col-France.

Des risques de ralentissements et de trafic plus important qu'à l'ordinaire seront à prévoir aux abords des frontières.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences conjugales durant le confinement : comment donner l’alerte ?

"les personnes en détresse peuvent être aidées" • Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a convenu avec Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, que les victimes de violences intra-familiales pourraient se rendre dans la pharmacie la plus proche afin de donner l'alerte. Voici l'ensemble des dispositifs existants pour donner l'alerte.

Témoignage : un médecin guéri du Covid-19 rend hommage aux soignantes du CHU de Besançon

Vidéos • Médecin généraliste à Salins-les-Bains, le Dr Damien Pollet a été testé positif au Covid-19 le 21 mars 2020 à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Après une semaine ponctuée d'une importante fatigue et de fortes fièvres, il développe une forme sévère du Coronavirus. Sa saturation en oxygène diminue le samedi 28 mars. Il est alors transféré par le SAMU à l'hôpital de Besançon. Guéri, de retour chez lui depuis le 1er avril, il a décidé de rendre  hommage aux "guerrières", ces femmes qui l'ont réconforté durant la maladie...

Agriculteurs atteints du Covid-19 : des services de remplacement mis en place

Depuis le 16 mars 2020, des services de remplacement assurent le remplacement d’agricultrices et d’agriculteurs touchés par le virus. Ils mettent tout en œuvre avec les exploitants(e)s concerné(e)s pour que cela s'effectue dans des conditions optimales. Des interventions répondent aussi à des absences liées aux gardes d'enfants.

Versements de prestations sociales : des mesures mises en place aux bureaux de Poste

La Poste a adapté son organisation à l’évolution de la situation sanitaire avec 11 bureaux de poste ouverts au public pour le Doubs. Afin que le versement des prestations sociales aux allocataires se déroule dans les meilleures conditions possibles, La Poste met en place un dispositif adapté, accessible dès le 4 avril via les distributeurs automatiques de billets, et dès le 6 avril dans ses bureaux de poste, sur tout le territoire.

Coronavirus: le club de foot de Dijon donne 200.000 euros à des hôpitaux

Le club de football de Dijon (Ligue 1) a fait deux dons de 100.000 euros chacun aux centres hospitaliers de Dijon et Besançon pour les aider à faire face à l'épidémie de coronavirus. "Il nous paraissait normal de verser le même montant aux deux établissements" qui font partie de la région Bourgogne-Franche-Comté, a expliqué ce jeudi 2 avril 2020 le président du DFCO, Olivier Delcourt.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.18
ciel dégagé
le 05/04 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
69 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune