Retour des contrôles aux frontières : ce qui va changer pour les Francs-Comtois

Publié le 12/11/2015 - 12:16
Mis à jour le 12/11/2015 - 17:00

Cette mesure va entrer en vigueur à l'occasion de la conférence internationale sur le climat, la Cop21, qui se tient à Paris. Les contrôles ne concernaient jusqu'ici que les marchandises. Ils s'intéresseront aussi désormais aux flux des personnes mais ne seront pas systématiques. Tous les postes frontières de Franche-Comté seront concernées.

frontalier_panneau_suisse.jpg
©

Dès le 13 novembre

PUBLICITÉ

Du côté des douaniers

Les douaniers français seront d’une façon générale plus présents entre la Suisse, le Doubs et le Jura. Le retour des contrôles aux frontières prendra effet durant un mois, à compter du vendredi 13 novembre et jusqu’au dimanche 13 décembre. Il s’agit de prévenir les menaces terroristes et les risques de troubles à l’ordre public dans le cadre de la conférence de l’ONU sur le climat qui réunira les représentants de 160 pays et 80 chefs d’Etat au Bourget.

Concrètement, cela passera par plus de vérifications d’identités et de contrôles des flux migratoires. Il n’y aura pas d’effectifs supplémentaires. Les douaniers sont appelés à travailler avec la police aux frontières. Ils seront aussi présents sur l’A36, dans les gares et aux aéroports (notamment Dole Jura à Tavaux et la Vèze à Besançon).

Du côté des frontaliers

Ils seront les premiers concernés par cette mesure, franchissant quotidiennement la frontière, mais ne seront pas plus visés que d’autres. L’ensemble des postes frontières seront d’ailleurs contrôlés, y compris les plus passants, à savoir ceux de Vallorbe, Les Verrières et Col-France.

Des risques de ralentissements et de trafic plus important qu’à l’ordinaire seront à prévoir aux abords des frontières.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.11
peu nuageux
le 17/07 à 9h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1015.37 hPa
Humidité
53 %

Sondage