Alerte Témoin

Retraites : la CGT annonce qu'elle quitte la conférence de financement

Publié le 03/03/2020 - 14:30
Mis à jour le 03/03/2020 - 14:30

La CGT a annoncé ce mardi 3 mars 2020 qu'elle quittait la conférence de financement visant à réfléchir à des pistes pour équilibrer le système de retraites, "une mascarade" selon le syndicat, qui claque la porte.

Manifestationretraites14juin2018003.JPG
Manifestationretraites14juin2018003.JPG

"Ce gouvernement refuse le débat en nous expliquant qu'il a raison tout seul, je ne vois pas comment on peut continuer à discuter dans ces conditions", a déclaré le chef de file de la confédération, Philippe Martinez, au départ d'une manifestation à Marseille, rassemblant quelques milliers d'opposants à la réforme des retraites.

En conséquence, "nous avons décidé hier soir d'officialiser notre départ de la conférence de financement", a ajouté le syndicaliste, au lendemain d'une décision similaire de Force ouvrière.

"Nous avons fait des propositions au gouvernement, nous lui avons écrit (...), et la réponse, ça a été samedi, le 49.3 et un courrier qui nous est adressé à tous les dirigeants des confédérations en France et qui dit +notre réforme elle est bonne, on va continuer à vous l'expliquer et on avance sans tenir compte de ce que vous nous avez proposé+", a-t-il expliqué.

"Il n'y a plus aucun dialogue entre le gouvernement et la CGT (...) parce que ce gouvernement considère qu'il a raison tout seul", a-t-il déploré. Pour peser, le syndicat compte sur la poursuite de la molibisation, et table sur "un rendez-vous important", le 31 mars, "dans l'unité des organisations syndicales" : "personne n'est fatigué et rien n'est terminé !", a lancé M. Martinez.

Dans un communiqué publié en même temps, la CGT a précisé qu'elle ne souhaitait pas servir "d'alibi dans une conférence où tout est joué d'avance" et pour laquelle elle estime avoir "fait des propositions concrètes et étayées". Pour le syndicat, le gouvernement choisit de recourir au 49-3 "en confisquant le débat démocratique sur le projet de réforme des retraites, tout en adressant un courrier aux partenaires sociaux, persistant sur ses objectifs de régression sociale". Initialement suggérée par la CFDT, la conférence de financement a été installée fin janvier par le Premier ministre Edouard Philippe. Chargée de ramener à l'équilibre le système de retraite d'ici à 2027, elle doit faire des propositions d'ici à fin avril.

Les organisations syndicales et patronales ont démarré les travaux le 18 février, mais dès le premier jour sont apparues des crispations, notamment après qu'Edouard Philippe a écarté toute hausse des cotisations sociales patronales, au grand dam des syndicats.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Les musées de Besançon au bout du fil pour rompre l’isolement des plus fragiles

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications...

Des aides alimentaires et distributions de masques pour les plus vulnérables

Dans le cadre du plan d'urgence pour l'aide alimentaire, Joël Mathurin, préfet du Doubs, s'est rendu ce 20 mai 2020 au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) Le Roseau, géré par l’ADDSEA, dans le cadre de la mise en œuvre de l’aide alimentaire et de la distribution de masques aux  personnes en situation de précarité.

Action « casserolade » des Blouses Blanches à Besançon

Dans le cadre des actions nationales des “Jeudis de la colère“ les différents collectifs de Blouses Blanches du secteur (CIU, CIH, collectif Blues Blanches, Printemps de la Psy), soutenus par SUD Santé, organisent ce jeudi 28 mai 2020 à 14 heures sur le parvis du CHRU Jean Minjoz, une action “Casserolade“ intitulée “Je#dis ma colère“.

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l'ont à nouveau chanté. Moins d'une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d'après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux "premiers de corvée"

Covid-19 : des milliers de chèques services distribués aux personnes démunies en Haute-Saône

Début avril 2020, le ministre chargé de la Ville et du Logement a lancé un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services pour permettre aux personnes sans domicile et sans ressources de se procurer des denrées alimentaires et des produits d’hygiène. Après le Doubs, c'est au tour de la Haute-Saône de distribuer plusieurs milliers de chèques services aux personnes les plus vulnérables, est-il annoncé ce mardi 21 avril.

La BAF distribue des produits locaux aux étudiants pendant le confinement

Afin de permettre aux étudiant.e.s d’accéder à des produits alimentaires locaux, la Ville de Besançon ainsi que Grand Besançon Métropole ont souhaité apporter leur soutien à la BAF (Besançon et ses Associations Fédérées), fédération des associations étudiantes de Franche-Comté. La première distribution s'est déroulée samedi 18 avril.

Des associations demandent au gouvernement une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté

Le Secours catholique, APF France Handicap, la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS), la Fondation Abbé Pierre, le Collectif ALERTE, Emmaüs France, l'UNIOPSS et ATD Quart Monde s'unissent pour lancer un appel au président de la République dans le cadre de la crise sanitaire. Ces associations demandent le versement d'une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté, selon un communiqué du 15 avril 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.12
ciel dégagé
le 02/06 à 6h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
87 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune