Votre ami a trop bu ? 10 astuces pour le retenir de conduire

Publié le 31/12/2017 - 18:20
Mis à jour le 01/01/2018 - 13:06

Vous invitez à la maison pour le réveillon et un ou plusieurs amis ne sont pas aptes à reprendre le volant ? À vous de lui retirer le permis de rentrer. Voici 10 conseils de la prévention routière…

 ©
©

Voici 10 conseils de la prévention routière pour inciter une personne ayant trop vu à ne pas prendre le volant

Première solution : Reconduisez-le !

Jouer sur la corde sensible

N’ayez pas peur de tirer dessus et ne craignez pas de faire part de vos réelles inquiétudes à le voir prendre le volant dans son état. L’idée est simple : le faire culpabiliser (un peu) pour le dissuader (beaucoup).
N’hésitez pas à employer des images fortes :
« Je préfère que nous soyons brouillés plutôt que d’être en deuil » ; ou encore « Si tu étais à ma place, tu me laisserais partir ou tu agirais ? » ; même « Tu imagines si c’est moi qui doit prévenir ta famille ? ».

 L'union fait la force

Vos invités sont vos alliés de chaque instant de la soirée. Avec eux, faites comprendre à votre ami que vous ne céderez pas jusqu’à ce qu’il se plie à vos multiples arguments. L’idée est de lui faire réaliser que votre démarche est légitime et tournée vers lui.

Mettez-le au défi

Il se dit capable de conduire ? A lui de vous le prouver ! Mettez-le au défi de réussir quelques tests. Placez un stylo à 30 cm de votre ami et déplacez-le de gauche à droite. Observez les yeux de votre ami : vous verrez de suite s’il parvient à suivre le mouvement.

Test 2 : demandez lui de faire 9 pas en ligne droite puis de tourner sur lui-même en faisant des petits pas puis demandez lui de revenir à son point de départ en gardant les bras le long du corps. Vous pouvez également lui demander se tenir sur une jambe, pied levé à 15 cm du sol pendant 30 secondes minimum.

Proposez-lui d'être raccompagné

Ne prenez pas le risque de perdre votre ami pour le prix d’un taxi ! Proposez-lui ce mode de transport pour être raccompagné ou désignez une autre personne présente à condition bien sûr, qu’elle soit en état de le faire. Et puis n’oubliez pas de rassurer votre ami sur son véhicule. Dites-lui bien qu’il ne risque rien, que vous y veillerez et qu’il reviendra le chercher demain. 

Faites durer la soirée

Pourquoi se quitter maintenant ? Pourquoi justement ne pas songer à refaire le monde autour de quelques verres…non alcoolisés ?Profitez-en pour demander à vos convives s’ils n’ont pas une petite faim. Un plat de pâtes, même à 4 heures du matin, peut faire des heureux !  

Faites-le souffler...

Si vous avez eu la bonne idée d’acheter un éthylotest, ou si vous êtes en boîte de nuit, c’est le moment de vous en servir.Faites souffler votre ami et regardez ensemble le résultat. L’argument est imparable.

Proposez-lui de dormir sur place

Votre fête touche à sa fin, invitez votre ami à passer une bonne nuit de sommeil chez vous. Veillez à présenter votre proposition aussi simplement que possible pour que votre ami ne se sente pas gêné d’accepter. Il préfère retrouver le confort de son lit ? La parade est simple : « Vu l’état dans lequel tu es, tu ne feras aucune différence. »

Faites le bosser

Pour gagner du temps, demandez lui un coup demain pour laver la vaisselle et faire du rangement…

Et si vous buvez, ramenez vos duvets...

Préparez dès maintenant son retour 

Sur le site www.monmodedemploi.fr, choisissez votre solution de retour :

  • désigner un Sam, le capitaine de soirée,
  • utiliser les transports en commun,
  • réserver un taxi/VTC
  • dormir sur place. 

Info + 

Pour les conducteurs novices ayant un permis probatoire (*) et les conducteurs professionnels, la conduite est interdite à partir de 0,2 g/l d’alcool dans le sang (ou 0,1 mg/l dans l’air expiré).

  • On peut atteindre ce taux dès le 1er verre d’alcool.
    Mieux vaut ne pas consommer d’alcool du tout, si l’on doit conduire !

Pour les autres conducteurs, la conduite est interdite à partir de 0,5 g/l de sang (ou 0,25 mg/l dans l’air expiré).

  • On peut atteindre ce taux après avoir bu 2 verres d’alcool, qui altèrent la capacité de conduire.
    Mieux vaut se limiter si l’on doit conduire !
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

À Besançon, des policiers honorés pour leur engagement envers la nation

Dans le cadre des journées de la police nationale, une cérémonie de commémoration a eu lieu ce mercredi 10 juillet 2024 sur la place du 8 septembre à Besançon. À cette occasion, le préfet du Doubs Rémi Bastille, et Yves Cellier, le directeur interdépartemental de la police du Doubs ont effectué une remise de décorations aux fonctionnaires méritants.  

Domicile-travail : le choix de la proximité pour les actifs en Bourgogne Franche-Comté

Selon une dernière étude de l’Insee en Bourgogne Franche-Comté publiée le 9 juillet 2024, les actifs de la région travaillent habituellement au sein de leur intercommunalité de résidence ou à proximité. Toutefois, ils seraient également nombreux à se déplacer dans des intercommunalités plus distantes…

Fête nationale : le programme et les nouveautés à Besançon

Cette année, au-delà des traditionnels défilé, pique-nique et feux d'artifice, un village des armées sera installé sur le parking de Chamars (au niveau du retournement des bus). L'occasion de montrer que Besançon est aussi "une grande ville de garnison". Une initiative du général Pierre-Yves Rondeau, commandant la 1re division, commandant d'armes de la garnison de Besançon, commandant la base de défense de Besançon et délégué militaire départemental du Doubs.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.22
nuageux
le 13/07 à 06h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
94 %