Revendications des agriculteurs : menaces de blocages à Paris

Publié le 25/01/2024 - 14:51
Mis à jour le 25/01/2024 - 14:51

Le blocage de Paris "doit être un des derniers recours", mais "tout est sur la table", a déclaré jeudi 25 janvier 2024 le président de Jeunes Agriculteurs Arnaud Gaillot depuis un barrage dans l'Yonne.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

"La balle est dans la camp du gouvernement", à qui il revient "de faire qu'on évite une paralysie du pays", a-t-il ajouté, au lendemain de la présentation des doléances du monde agricole, alors que les agriculteurs multiplient les actions et les blocages pour se faire entendre.

Au même moment, la FDSEA et les JA d'Ile de France ont appelé dans un communiqué au "lancement du blocus de Paris" vendredi, sans attendre les mesures que doit annoncer le gouvernement. Les deux organisations demandent à leurs adhérents de se rassembler "sur les grands axes autour de la capitale".

Les doléances transmises au gouvernement par les syndicats agricoles représentent "un paquet sur lequel nous ne transigerons pas", a par ailleurs déclaré le président national de la FNSEA Arnaud Rousseau, également présent dans l'Yonne. "Il y a 140 demandes (...). C'est un paquet de mesures sur lequel nous ne transigerons pas", a asséné le président du puissant syndicat agricole sur un point de blocage de l'A6, à hauteur de Nitry (Yonne), réunissant plus de 150 tracteurs.

"On voulait mesurer le degré de détermination qu'on a ressenti très fort et je peux vous dire que la détermination est totale. Ils nous disent tous +Ne reculez pas+", a déclaré M. Rousseau à la presse. "Pour l'instant, rien n'est négociable", a renchéri Arnaud Gaillot, le président de Jeunes Agriculteurs qui l'accompagnait, en précisant que les deux organisations consulteront le "terrain" pour voir si la réponse du gouvernement, attendue vendredi, est "acceptable".

"Plus ils laisseront s'enkyster les choses, plus le risque existera"

Sur les risques de débordement, "plus ils laisseront s'enkyster les choses, plus le risque existera", a observé M. Gaillot, tout en condamnant les "choses pas acceptables" survenues à Agen, où du lisier a été déversé à la préfecture et devant des supermarchés.

Le responsable des JA a également renvoyé au Premier ministre Gabriel Attal le timing des blocages actuels, dont l'éventuel arrêt sera décidé "sur le terrain" en fonction des mesures que doit annoncer le gouvernement vendredi. "C'est le terrain qui décide. L'attente est énorme. Personne n'a intérêt à la déception", a souligné Arnaud Rousseau.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.19
légère pluie
le 26/02 à 15h00
Vent
1.43 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
79 %