Risque de perturbations des examens : l'Université de Franche-Comté lève son dispositif de contrôle

Publié le 04/05/2018 - 16:46
Mis à jour le 04/05/2018 - 17:32

Suite à un risque de perturbations des examens du 2 au 4 mai 2018, l’Université avait pris un arrêté permettant un accès à l'UFR SLHS limité au personnel et étudiants inscrits aux partiels. Face à "l'indignation" du conseil de gestion, le dispositif sera levé dès lundi, malgré la poursuite d'examens.

Facultdelettres9.JPG
De nombreuses scènes de vandalisme dans les salles et couloirs de l'UFR SLHS ©maCommune.info
PUBLICITÉ

En conséquence, l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) des Sciences du Langage de l’Homme et de la Société (SLHS) de l’université de Franche-Comté sera accessible pour l’ensemble du personnel et des étudiants dès lundi. 

L’Université « compte sur la responsabilité de chacun pour que les prochains examens se déroulent dans un climat calme et serein. »

Enfin, l’Université rappelle qu’elle « reste ouverte au dialogue et à l’échange : des espaces de discussion ou de réunions sont toujours possibles au sein de ses locaux pour les étudiants et le personnel mais doivent s’inscrire dans le cadre du règlement intérieur de l’établissement. »

Des mesures jugées « inadmissibles » par les élus de l’UFR SLHS

Les 21 élus du conseil de gestion de l’UFR SLHS avaient d’ailleurs « exigés » ce vendredi la levée immédiate de ces mesures « qui stigmatisaient le site. » Selon eux, l’Université utilisait des vigiles d’une société de sécurité privée avec « les deniers de l’Etat dans un contexte universitaire de précarité ».

Ce « couvrefeu » aurait également « bloqué le travail des enseignants, chercheurs et étudiants qui devaient impérativement accéder à la bibliothèque et aux locaux« . Tout en « exacerbant les tensions et sentiments d’incompréhension de tous.« 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.25
couvert
le 20/10 à 9h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1006.49 hPa
Humidité
87 %

Sondage