RN 57 Beure-Micropolis : "des alternatives sont possibles" estime EELV Grand Besançon

Publié le 22/02/2021 - 16:10
Mis à jour le 24/02/2021 - 11:07

EELV Grand Besançon s’oppose au doublement de la RN 57 entre Beure et Micropolis.

 © Dreal Bourgogne Franche-Comté
© Dreal Bourgogne Franche-Comté

Trop cher. Pas adapté à l'heure de l'urgence climatique. Si EELV Grand Besançon se dit "conscient" des difficultés de circulation sur cet axe de, il estime que le projet ne serait de toute façon pas finalisé avant plusieurs  années et que d'ici là les questions de déplacements se poseront différemment. Le parti écologiste affirme même que le projet de doublement ne résoudra pas les embouteillages. "L’augmentation du nombre de voies conduira mécaniquement à l’augmentation du trafic…".

"120 millions d’euros pour un projet assimilable à une autoroute qui traverse la ville de Besançon, est-ce vraiment raisonnable et souhaitable à l’heure de l’urgence climatique et sociale ? " EELV Grand Besançon

"Avec 120 millions d’euros", EELV Grand Besançon émet quelques pistes réalisables :

  • Report du trafic poids lourds sur l’A36 (pour le trafic en direction du sud). EELV estime que le transit des poids lourds représente 9% du trafic sur cette partie de la RN 57. Aux heures de pointe, il représente même 18% du trafic le matin, 15% le soir. Moins de camions qui traversent la ville c’est moins de GES ;
  • Développement de l’offre de transports publics ;
  • Investissement sur l’étoile ferroviaire (renforcement de l’offre existante sur la gare de Franois, halte ferroviaire Ouest bisontine, renforcement de la ligne des horlogers et de la gare de Saône…) ;
  • Covoiturage : développement du nombre d’aires de covoiturage ;
  • Télétravail : installation de tiers lieux (espaces de travail partagés) dans les villages et consolidation de l’extension de la fibre pour un télétravail de proximité et de qualité ;
  • Désynchronisation des temps de travail (étalement des heures d’embauche) ;
  • Développement des modes doux…

EELV estime pour conclure qu'il faut avoir "le courage d’abandonner ce projet tel que proposé aujourd’hui, coûteux pour la planète et inefficace pour répondre réellement aux besoins des Grand-Bisontines et Grand-Bisontins".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

2 x 2 voies RN 57 Micropolis Beure

RN 57 Beure Micropolis : comment contribuer à l’enquête publique ?

Du 28 février au 31 mars 2022, une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) des travaux et la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme de Besançon laisse la parole aux habitants. Si tout se déroule comme prévu, le chantier du trait d’union entre les boulevards et le rond-point de beure pourrait démarrer fin 2024.

Trait d’union Micropolis – Beure : et maintenant, place au financement

Jean-François Colombet, a présidé mercredi  10 novembre 2021 le comité de pilotage lié au dossier de l’achèvement de la RN 57 et de la mise en 2 x 2 voies entre les boulevards de Besançon et le rond-point de Beure. Le préfet du Doubs  réunira l’ensemble des financeurs potentiels du projet d’ici trois semaines.

Poids lourds en transit sur la RN 57 : la préfecture demande le retrait de l’arrêté municipal de Besançon

La préfecture du Doubs a demandé ce mardi 29 juin 2021 le retrait de l’arrêté pris la semaine dernière par la maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, afin d’interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur les principaux axes de la ville.

F. Charvier et É. Alauzet soutiennent le doublement de la RN 57

"Indispensable !" • Les deux députés LREM du Doubs signent une tribune ce jeudi 24 juin 2021 en faveur du doublement des 3,7 km de la RN 57 entre les boulevards de Besançon jusqu’à Beure alors que le projet d’aménagement sera soumis au vote le 28 juin lors du prochain conseil communautaire de Grand Besançon Métropole.

Anne Vignot interdit le transit poids lourd sur la RN 57 à Besançon  

La maire EELV de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville, en mettant en avant les « risques » et les « nuisances » engendrés par le transit des camions.

Politique

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

L’Assemblée vote la suppression de la redevance, au cours d’un week-end électrique

L'Assemblée nationale a voté ce samedi 23 juillet 2022 la suppression de la redevance audiovisuelle dans le cadre du soutien au pouvoir d'achat et rejeté in extremis une taxe sur les "superprofits" des gands groupes, mais doit encore déminer des points très débattus comme la remise carburant et la renationalisation d'EDF.

Wifi, électricité, clim… : le gouvernement appelle à « des petits gestes » pour faire des économies d’énergie

Climatisation, électricité, wifi,… "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.66
ciel dégagé
le 13/08 à 18h00
Vent
2.8 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
28 %

Sondage