Alerte Témoin

RN 57 : les étapes du projet de contournement de Besançon s'accélèrent...

Publié le 09/11/2017 - 17:55
Mis à jour le 09/11/2017 - 18:34

Le projet de contournement de Besançon très attendu notamment par les automobilistes et les riverains entre Beure, Micropolis et Saint Ferjeux prend enfin une nouvelle tournure. Une concertation publique est ouverte jusqu'au 27 novembre 2017 au cours de laquelle chacun et chacune est invité à s'exprimer. La Dreal estime un début des travaux en 2021.Une réunion publique est organisée jeudi 9 novembre à 20 heures au parc des expositions Micropolis

Cette concertation publique est destinée à informer, échanger et recueillir les questions les avis du public sur le projet d'achèvement du contournement de Besançon. Elle est ouverte de mardi 17 octobre au 27 novembre 2017.

Cette étape est jugée comme "essentielle" dans l'avancement et la conception du projet par le préfet du Doubs mais aussi par le maire de Besançon et la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Bourgogne Franche-Comté. 

Quels sont les aménagements envisagés ? 

Le projet prévoit la mise à 2 x 2 voies de la RN 57 entre les "boulevards" au nord (boulevard Kennedy et voie des Montboucons) et la commune de Beure au sud pour achever le contournement de Besançon.

En détail :

  • Un nouvel échangeur à Saint-Ferjeux rétablissant le maximum de mouvements entre la RN 57 et la rue de Dole (axe majeur pour la desserte locale et l'accès au centre-ville)
  • Une courte trémie couverte (ouvrage d'art s'apparentant à un tunnel) devant Micropolis pour atténuer l'effet de coupure de la RN 57 et relier le quartier de Planoise.
  • La desserte de Micropolis à partir de l'échangeur de Planoise avec un itinéraire simple pour les usagers.
  • Un accès de service à la station d'épuration de Port Douvot à partir de la RN 57 permettant d'éviter les circulations des camions-citernes à travers les zones habitées au pied des collines.
  • Une bretelle de sortie de la RN 57 pour désenclaver le quartier des Vallières où se situent la polyclinique, la jardinerie, un hôtel et deux lycées.
  • Une liaison douce continue le long de la RN 57 indépendante des voies routières pour offrir aux cyclistes et aux piétons un itinéraire confortable et sécurisé.
  • Un nouveau franchissement du Doubs qui préserve la zone inondable et un nouveau fonctionnement des échanges à Beure pour fluidifier les trafics aux heures de pointe. 

Les dates clés

  • 2011 : lancement des études d'opportunité
  • 2011-2016 : réalisation des études d'opportunité
  • 2017 : préparation de la concertation
  • Fin 2017 – début 2018 : parution du bilan de la concertation
  • 2018 : études préalables à l'enquête d'utilité publique, dont l'étude d'impact sur l'environnement
  • 2019 : enquête d'utilité publique
  • 2020 : études techniques détaillées et procédures réglementaires
  • 2021 : début des travaux 

Quel coût ?

Pour l'heure, les acteurs du projet ne peuvent être précis. Les coûts devraient être affinés et partagés lors des prochaines discussions. Toutefois, la Dreal donne la large fourchette : entre 80 et 120 millions d'euros. Selon les premières informations qui risquent de changer ces prochains mois, l'État prendrait en charge 50% du coût global, la Région Bourgogne Franche-Comté 12,5%, l'agglomération du Grand Besançon 12,5% également.

Une évaluation socio-économique sera réalisée dans la suite des études. 

Où se renseigner ?  Poser des questions ? Donner son opinion ? 

S'informer : 

  • Pendant six semaines, une page internet dédiée à l'information sur le projet est disponible sur le site www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr
  • La diffusion d'une plaquette d'information dans les boîtes aux lettres des habitants des quartiers riverains de la RN 57 (environ 12 000 exemplaires) débute ce mardi 17 octobre. Elle est également disponible sur le site www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.fr .
  • Une réunion publique est organisée jeudi 9 novembre à 20 heures au parc des expositions Micropolis.
  • Des permanences sont également prévues à Besançon et à Beure pour s'informer et répondre à toutes les questions des personnes.
  • Une exposition sur le projet est présentée à la mairie de Besançon, à la salle polyvalente de Beure, au siège de la CAGB et à la médiathèque de Planoise aux horaires habituels d'ouverture.

Pour donner son avis : 

  • Sur les registres mis à dispositions aux côtés des expositions
  • Par mail : concertation-rn57.dreal-bfc@developpement-durable.gouv.fr
  • Par courrier : "Concertation RN 57-Achèvement du contournement de Besançon" – DREAL Bourgogne Franche-Comté, 21B, rue Alain-Savary, CS 31269, 25005 Besançon cedex
  • Une réunion publique est organisée jeudi 9 novembre à 20 heures au parc des expositions Micropolis.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Elevages de visons interdits « sous cinq ans » : un élevage concerné en Franche-Comté

En plus de la prochaine interdiction de la présentation d'animaux sauvages dans les cirques, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé mardi 29 septembre la fin de l'élevage de visons pour la fourrure d'ici 2025. Des décisions très attendues depuis des décennies par tous les défenseurs des animaux. En Franche-Comté, un élevage en Haute-Saône est concerné.

Sénatoriales en Bourgogne-Franche-Comté : prime au sortant…

Physionomie région • Sur 14 sièges à pourvoir, les 10 sénateurs sortants qui se représentaient ont tous été réélus (1 LREM, 5 LR, 2 UDI, 1 DVD, 1 PS). Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus.

Sénatoriales 2020 : trois sénateurs réélus en Côte d’Or

1.638 grands électeurs étaient invités à voter dans le département du Doubs pour élire trois  nouveaux sénateurs et départager les candidats inscrits sur six listes. Alain Houper et Anne-Catherine Loisier de la liste d'union de la droite et du centre sont réélus (701 voix - 43,37%). François Patriat conserve également son siège avec sa liste "Territoires et Liberté" (428 voix -26,6%)

Sénatoriales : Dominique Vérien (UDI) réélue. Jean-Baptiste Lemoyne (REM) passe au second tour

1.118 grands électeurs étaient invités à voter dans le département de l'Yonne pour élire deux nouveaux sénateurs et départager les sept candidats en lice. La sénatrice UDI sortante Dominique Vérien a été réélue au premier tour avec 64,04% des suffrages (698 voix). Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne (REM) a été élu au second tour avec 52,56% des voix.

Sénatoriales 2020 : Cédric Perrin réélu dans le Territoire-de-Belfort

382 grands électeurs du Territoire de Belfort étaient appelés à voter ce dimanche 27 septembre 2020 pour renouveler le seul et unique siège de sénateur  dans le département et départager cinq candidats. Cédric Perrin, 46 ans, a été réélu avec 72,24 % des suffrages pour un deuxième mandat de sénateur.

Sénatoriales 2020 : Alain Joyandet et Olivier Rietmann (LR) élus en Haute-Saône

LR en force • Les 972 grands électeurs de Haute-Saône étaient ont voté ce dimanche 27 septembre 2020 pour deux sièges de sénateurs dans le département. 10 candidats se présentaient lors de ce scrutin majoritaire. Alain Joyandet (LR) a été réélu dès le premier avec 55,50% des suffrages (515 voix). Olivier Rietmann (LR) , maire de Jussey  a été élu au second tour avec 497 voix.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14
couvert
le 01/10 à 9h00
Vent
5.86 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
83 %

Sondage