Ruches, bougeoirs, peluches : quand les élèves de Franche-Comté montent leurs entreprises

Publié le 08/05/2019 - 16:26
Mis à jour le 25/05/2019 - 17:19

Ce mardi 7 mai 2019 avait lieu le salon des Mini Entreprises de Franche-Comté au Kursaal de Besançon. Au programme, pitchs, stands de mini entreprises et remises de prix. Découvrez des exemples de mini-entreprises régionales...

PUBLICITÉ

Le projet créé par l’EPA (Entreprendre pour Apprendre) est la création de mini entreprises par des élèves de collège, lycée et post bac. Des élèves ont créés leurs entreprises au cours de l’année scolaire, accompagnés par des enseignants et des parrains ou marraines, généralement eux même créateurs d’entreprises.

18 mini-entreprises pour découvrir le monde du travail

En tout, 18 mini entreprises ont été créées, composées de jeunes âgés de 13 à 20 ans. La création de ces mini entreprises invite les élèves et leurs accompagnateurs à suivre plusieurs étapes du développement d'une entreprise.

Selon Yves Noirot, président de L’EPA et lui-même entrepreneur," l’intérêt pédagogique de ce projet est de développer la créativité des jeunes entrepreneurs et leur permettre de comprendre le fonctionnement d’une entreprise". Les jeunes élèves "travaillent en équipe, tout en valorisant leurs CV pour l’avenir : c'est un lien entre l'éducation et le monde de l'entreprise" conclut-il.

Trois exemples de mini entreprises créées par des élèves de collège et lycée

  • Au lycée Paul Emile Victor de Champagnole,

Avec la création de la mini entreprise appelée P&B, les élèves de première se spécialisent dans la création de portes clés et de bougeoirs à offrir pour des événements tels que la fête des mères mais aussi pour la St Valentin.

Salon des Mini-entreprises ©Marion

  • Des élèves du collèges d’Amange

Ont décidés de créer du miel pour les parents d’élèves de leur établissement et pourquoi pas à l’avenir, pour une clientèle plus large. Sur leur Stand, un rucher fabriqué de A à Z par le groupe. Si tout se passe comme prévu, les élèves pourront faire goûter leur miel fin mai.

Salon des Mini-entreprises ©Marion

  • Au lycée St Joseph de Belfort

Les entrepreneurs de Clef Com ont créé une peluche, « Tolly », aidant à la communication pour les enfants en situation d’autisme. L’enfant a la possibilité d’y mettre ses objectifs à l’aide de pictogrammes s’accrochant à la peluche. « Tolly » coûte 7 euros et peut être personnalisée en y ajoutant des boutons ou des portes clés.

"L’idée de départ était de créer une peluche aidant à la communication" indique une élève. Lors de sa création, la peluche a évolué, sollicitant une couturière pour la création de 50 peluches. La création d’événementielles tels que des concerts ou kermesse ont permis de faire connaitre « Tolly » et vendre plus 20 peluches. Afin de promouvoir "Tolly" , le groupe de Clef Com a d'ailleurs créé un compte Instagram.

Salon des Mini-entreprises ©Marion

Deux équipes gagnantes représenteront l'Académie de Besançon au concours national et européen des mini-entrepreneurs le 3, 4 et 5 juillet à Lille.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.72
légère pluie
le 24/10 à 6h00
Vent
2.53 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
89 %

Sondage