Ruches, bougeoirs, peluches : quand les élèves de Franche-Comté montent leurs entreprises

Publié le 08/05/2019 - 16:26
Mis à jour le 25/05/2019 - 17:19

Ce mardi 7 mai 2019 avait lieu le salon des Mini Entreprises de Franche-Comté au Kursaal de Besançon. Au programme, pitchs, stands de mini entreprises et remises de prix. Découvrez des exemples de mini-entreprises régionales...

Le projet créé par l’EPA (Entreprendre pour Apprendre) est la création de mini entreprises par des élèves de collège, lycée et post bac. Des élèves ont créés leurs entreprises au cours de l’année scolaire, accompagnés par des enseignants et des parrains ou marraines, généralement eux même créateurs d’entreprises.

18 mini-entreprises pour découvrir le monde du travail

En tout, 18 mini entreprises ont été créées, composées de jeunes âgés de 13 à 20 ans. La création de ces mini entreprises invite les élèves et leurs accompagnateurs à suivre plusieurs étapes du développement d'une entreprise.

Selon Yves Noirot, président de L’EPA et lui-même entrepreneur," l’intérêt pédagogique de ce projet est de développer la créativité des jeunes entrepreneurs et leur permettre de comprendre le fonctionnement d’une entreprise". Les jeunes élèves "travaillent en équipe, tout en valorisant leurs CV pour l’avenir : c'est un lien entre l'éducation et le monde de l'entreprise" conclut-il.

Trois exemples de mini entreprises créées par des élèves de collège et lycée

  • Au lycée Paul Emile Victor de Champagnole,

Avec la création de la mini entreprise appelée P&B, les élèves de première se spécialisent dans la création de portes clés et de bougeoirs à offrir pour des événements tels que la fête des mères mais aussi pour la St Valentin.

©
Salon des Mini-entreprises ©Marion

  • Des élèves du collèges d’Amange

Ont décidés de créer du miel pour les parents d’élèves de leur établissement et pourquoi pas à l’avenir, pour une clientèle plus large. Sur leur Stand, un rucher fabriqué de A à Z par le groupe. Si tout se passe comme prévu, les élèves pourront faire goûter leur miel fin mai.

©
Salon des Mini-entreprises ©Marion

  • Au lycée St Joseph de Belfort

Les entrepreneurs de Clef Com ont créé une peluche, « Tolly », aidant à la communication pour les enfants en situation d’autisme. L’enfant a la possibilité d’y mettre ses objectifs à l’aide de pictogrammes s’accrochant à la peluche. « Tolly » coûte 7 euros et peut être personnalisée en y ajoutant des boutons ou des portes clés.

"L’idée de départ était de créer une peluche aidant à la communication" indique une élève. Lors de sa création, la peluche a évolué, sollicitant une couturière pour la création de 50 peluches. La création d’événementielles tels que des concerts ou kermesse ont permis de faire connaitre « Tolly » et vendre plus 20 peluches. Afin de promouvoir "Tolly" , le groupe de Clef Com a d'ailleurs créé un compte Instagram.

©
Salon des Mini-entreprises ©Marion

Deux équipes gagnantes représenteront l'Académie de Besançon au concours national et européen des mini-entrepreneurs le 3, 4 et 5 juillet à Lille.

Allez + loin

Publié le 8 mai 2019 à 16h26 par Macommune.info
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

Fin de la phase principale de Parcoursup : l’accompagnement personnalisé et la phase complémentaire se poursuivent…

Conformément au calendrier de la procédure, la phase principale d’admission dans l’enseignement supérieur s’achève ce vendredi 16 juillet 2021. À ce jour, près de 568.000 bacheliers ont reçu au moins une proposition d’admission, soit 89,5% d’entre eux. 

Diplôme national du brevet : 88,2% de réussite en Franche-Comté

Le taux de réussite au DNB, toutes séries confondues et tous candidats confondus (scolaires ou non), s’élève à 88,2 % pour la session 2021. Ce taux est inférieur de 0,2 point par rapport à la session 2020, après la forte hausse qui avait été observée par rapport à la session 2019. Le taux de réussite de la série générale atteint 88,9 %, en légère baisse de 0,4 point par rapport à 2020. Avec 82,2 % d’élèves admis, les résultats de la série professionnelle gagnent 1,4 points.

Ouverture d’une classe préparatoire aux concours de la haute fonction publique

L’Institut de Préparation à l’Administration Générale (IPAG) et l’UFR SJPEG de l’Université de Franche-Comté ont signé ce 6 juillet 2021 une convention de partenariat avec l'Etat-major de Gendarmerie et l'Ecole de Police de Montbéliard. Cette signature entre dans le cadre de l'ouverture d'une classe de préparation Talents à l'Université de Franche-Comté.

Le laboratoire de mathématiques de Besançon fête ses 25 ans, « un exemple de la diversité des mathématiques en France »

Créé en 1996, le laboratoire de mathématiques de Besançon a largement développé son rayon d’action en 25 années d’existence. Il compte désormais une cinquantaine de membres permanents (enseignants chercheurs) auxquels s’ajoutent doctorants, post-doctorants et professeurs invités...

Covid-19 : 13 classes fermées en Franche-Comté, aucun établissement fermé

situation stable • Selon les derniers chiffres du rectorat de Besançon arrêtés au jeudi 1er juillet juin 2021, 13  classes sont fermées en Franche-Comté principalement dans le Jura  en raison de l'épidémie de Covid-19. C'est  autant que la semaine dernière. Aucun établissement n'est fermé.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.96
légère pluie
le 28/07 à 0h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage