Sandrine Bélier (EELV) : "Je ne suis pas pro-euronaïf mais pro-eurolucide"

Publié le 18/04/2014 - 11:40
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

Le tour de France d’Europe écologie Les Verts était de passage à Besançon ce vendredi 18 avril de 8h à 9h sur la place de la Révolution. La tête de liste du grand est et députée européenne, Sandrine Bélier ainsi que quelques uns de ses colistiers étaient au rendez-vous notamment les deux Francs-Comtois Audrey Ariapoutri et Claude Mercier. Objectif : rencontrer les citoyens pendant une heure autour d’un café et d’un croissant sous une tente aux couleurs de l’écologie et aborder les thèmes et les enjeux d’EELV aux européennes 2014.

Européennes 2014

Sandrine Bélier est en train de terminer son premier mandant en tant que députée européenne EELV. Elle effectue un tour de France dans le cadre de sa campagne pour les élections européennes 2014 pour rencontrer des citoyens, des militants... et aborder les thèmes prinicipaux de sa campagne.

L'euro-députée explique dans un premier temps qu'elle reste "profondément pro-européenne" à l'issue de cette première expérience mais nuance par "Je suis pro-européenne mais pas pro-eurobéate, pas pro-euronaïve mais euro-lucide. L'idée de cette campagne est de ne pas dire que tout va bien en Europe et qu'elle est absolument parfaite. Ces cinq ans m'ont permis de mesurer les faiblesses de l'Union européenne.Il y a des domaines dans lesquels on doit la renforcer pour la rendre plus efficace et plus protectrice".

Dans le cadre de sa campagne, Sandrine Bélier propose de changer de modèle économique notamment dans la création d'une politique industrielle "qui permette une réindustrialisation de nos territoires, par une politique energétique, et une réindustrialisation qui ne se ferait pas sur le modèle de l'industrie des années 60 mais sur un modèle qui s'appuie sur l'innovation, dans le respect de l'environnement, qui prône un modèle de respect des salariés, des normes sociales, et de proximité."

Le Tour de France d'EELV continue sa traversée dans les sept euro-zones françaises métropolitaines. La 23ème et dernière étape s'effectura à Paris le 25 avril. Le but étant d'aborder les thèmes et les "grands enjeux" pour les écologistes dans le cadre de la campagne pour les élections européennes le 25 mai prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Européennes : le ministre Jean-Noël Barrot sera présent à Belfort ce vendredi 17 mai

Dans le cadre des élections européennes, Christophe Grudler, député européen et candidat sur la liste ''Besoin d'Europe'' a invité Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l'Europe pour une réunion publique qui se tiendra à Belfort le vendredi 17 mai 2024 à partir de 18h30 à la Maison du Peuple.

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Demande de protection fonctionnelle à Anne Vignot lors du prochain conseil municipal

Durant le prochain conseil municipal qui aura lieu jeudi 16 mai 2024, les élus seront amenés à délibérer sur l'octroi de la protection fonctionnelle à la Maire de Besançon suite aux propos violents et menaçants reçus personnellement sur les réseaux sociaux à la suite de son dépôt de plainte contre l’action du collectif Némésis menée durant le carnaval de Besançon le 7 avril dernier. 

Anne Vignot sur les relations entre Besançon et Dijon : ”On n’est pas des copains, mais…” 

EXCLUSIVITÉ • Lors de l’inauguration de l’exposition Made in Germany au musée des Beaux-Arts de Besançon le 3 mai dernier, c’était la première fois que l’on voyait les maires de Besançon et Dijon réunis dans un même projet, voire complices, avec des discours positifs et élogieux l’un envers l’autre. On le sait, les relations entre les maires de Besançon et de Dijon n’ont jamais été particulièrement au beau fixe, alors qu’en est-il dans les coulisses ? Les élu(e)s d'une région doivent-ils forcément s'entendre et collaborer ? On a rencontré Anne Vignot pour en parler...

Remplacer la place de la Révolution par la place Charles Quint : la proposition du MFC rejetée

Fin 2023, la Ville de Besançon a mis en place des ”Ateliers citoyens” permettant aux Bisontin(e)s de faire des propositions sur tout sujet concernant la vie locale. Celles ayant obtenu le plus de suffrages, lors d'un vote en ligne du 15 mai au 5 juin, feront alors l'objet d'un vote en conseil municipal. Mais la proposition du Mouvement Franche-Comté est jugée irrecevable.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.23
couvert
le 20/05 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
95 %