Sandrine Bélier (EELV) : "Je ne suis pas pro-euronaïf mais pro-eurolucide"

Publié le 18/04/2014 - 11:40
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

Le tour de France d'Europe écologie Les Verts était de passage à Besançon ce vendredi 18 avril de 8h à 9h sur la place de la Révolution. La tête de liste du grand est et députée européenne, Sandrine Bélier ainsi que quelques uns de ses colistiers étaient au rendez-vous notamment les deux Francs-Comtois Audrey Ariapoutri et Claude Mercier. Objectif : rencontrer les citoyens pendant une heure autour d'un café et d'un croissant sous une tente aux couleurs de l'écologie et aborder les thèmes et les enjeux d'EELV aux européennes 2014.

Européennes 2014

Sandrine Bélier est en train de terminer son premier mandant en tant que députée européenne EELV. Elle effectue un tour de France dans le cadre de sa campagne pour les élections européennes 2014 pour rencontrer des citoyens, des militants... et aborder les thèmes prinicipaux de sa campagne.

L'euro-députée explique dans un premier temps qu'elle reste "profondément pro-européenne" à l'issue de cette première expérience mais nuance par "Je suis pro-européenne mais pas pro-eurobéate, pas pro-euronaïve mais euro-lucide. L'idée de cette campagne est de ne pas dire que tout va bien en Europe et qu'elle est absolument parfaite. Ces cinq ans m'ont permis de mesurer les faiblesses de l'Union européenne.Il y a des domaines dans lesquels on doit la renforcer pour la rendre plus efficace et plus protectrice".

Dans le cadre de sa campagne, Sandrine Bélier propose de changer de modèle économique notamment dans la création d'une politique industrielle "qui permette une réindustrialisation de nos territoires, par une politique energétique, et une réindustrialisation qui ne se ferait pas sur le modèle de l'industrie des années 60 mais sur un modèle qui s'appuie sur l'innovation, dans le respect de l'environnement, qui prône un modèle de respect des salariés, des normes sociales, et de proximité."

Le Tour de France d'EELV continue sa traversée dans les sept euro-zones françaises métropolitaines. La 23ème et dernière étape s'effectura à Paris le 25 avril. Le but étant d'aborder les thèmes et les "grands enjeux" pour les écologistes dans le cadre de la campagne pour les élections européennes le 25 mai prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sondage – Êtes-vous pour ou contre le bannissement des voitures sur le pont de la République à Besançon ?

C'est une annonce de la maire de Besançon qui anime l'opinion publique depuis le 7 janvier dernier : à partir du printemps prochain, le pont de la République sera fermé à la circulation des voitures au grand dam des partisans de la voiture, mais au bonheur des associations cyclistes. Et vous, êtes-vous pour ou contre cette décision ?

Aucun pass sanitaire ne sera demandé lors des meetings politiques…

C’est une nouvelle qui va en faire grincer des dents plus d’un… Le Conseil constitutionnel (saisi par 60 députés de la France Insoumise) a validé ce vendredi 21 janvier 2022 le projet de loi concernant le pass vaccinal. Les sages ont toutefois refusé la possibilité pour les organisateurs de meetings politiques de demander un pass sanitaire aux participants.

Quatre députés du Doubs signent une tribune en faveur d’une « fin de vie libre »

Les Jeunes avec Macron (JAM) de Bourgogne-Franche-Comté ont rédigé ce mois de janvier 2022 une tribune afin de ramener dans le débat national la question du choix de la fin de vie. Fannette Charvier, Eric Alauzet, Denis Sommer et Frédéric Barbier, députés du Doubs, ont co-signé cette dernière.

A Besançon, le portrait d’Emmanuel Macron goudronné pour ses bilans climatique et social

Pendant que Emmanuel Macron inaugurait la présidence française de l’Union européenne ce mercredi 19 janvier, des activistes d’Action non-violente COP21 ont souillé des portraits officiels du président pour dénoncer son bilan climatique et social. Ils pointent "le sabotage climatique" du quinquennat d'Emmanuel Macron et appellent à la mobilisation.

Fermeture du pont de la République aux voitures : une idée « absurde » pour les élus de Besançon maintenant

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé le 7 janvier dernier la fermeture du pont de la République à la circulation des voitures au printemps-été 2022. Une décision qualifiée d'"absurde" dans une lettre ouverte du 19 janvier écrite par Claude Varet, conseillère municipale de Besançon maintenant, qui appelle la maire à y renoncer en l'invitant à lancer "un grand chantier visant l’étude de toutes les mobilités."
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.66
ciel dégagé
le 24/01 à 18h00
Vent
0.84 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage