Santé : l’Assurance Maladie et le Crous s'allient pour les étudiants de Bourgogne Franche-Comté

Publié le 01/12/2021 - 18:02
Mis à jour le 01/12/2021 - 14:38

Les huit caisses primaires d’Assurance Maladie et le Crous Bourgogne-Franche-Comté ont signé le 26 novembre 2021 une convention de partenariat. Le but : accompagner les étudiants de la région dans leurs démarches d’accès à la santé et de prévention.

Cette signature s’est déroulée à Dijon dans les locaux de la CPAM de Côte-d’Or, en présence des directeurs de chaque CPAM de la région et de la directrice générale du Crous Bourgogne Franche-Comté.

Elle cherche à "traduire les engagements de l’Assurance Maladie et du Crous pour favoriser l’accès aux droits des étudiants, y compris des étudiants internationaux, agir sur les difficultés d’accès aux soins ou le renoncement aux soins et renforcer l’information et l’accompagnement en santé des étudiants."

La santé des étudiants, un sujet actuel

Cet engagement répond à un constat fait récemment : un tiers des étudiants déclare avoir renoncé au moins une fois à des examens ou soins médicaux au cours des 12 derniers mois pour des raisons financières. 17 % ont renoncé à voir un spécialiste, 16 % un médecin généraliste ou un dentiste et 11 % des étudiantes un gynécologue.

Quel que soit le type de soins, les jeunes femmes y renoncent plus souvent que les jeunes hommes et les raisons financières ne sont pas les seules évoquées (comme le manque de temps ou l’attente trop longue pour obtenir un rendez-vous).

Il faut aussi rappeler que près d’un étudiant sur trois (31 %) a présenté les signes d’une détresse psychologique durant le confinement en 2020.

Les engagements

Le Crous et l’Assurance Maladie s’engagent ainsi à :

  • "Renforcer l’information en santé auprès des étudiants" avec des actions et campagnes de prévention et des bons réflexes à adopter, la mise en place d’un bureau d’accueil multiservices sur les sites universitaires.
  • "Aider les étudiants qui en ont besoin" avec l’accompagnement proposé par le service social du Crous, qui agit de concert avec les CPAM

Et avec la crise sanitaire, cette évidence s’est réaffirmée. En 2019, avec la reprise du régime spécial de Sécurité sociale étudiante par le régime général, l’Assurance Maladie a mis en place une stratégie d’accompagnement santé spécifique aux jeunes.

Le Crous Bourgogne Franche-Comté, de son côté, "continue de mener des actions visant à améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants, et de renforcer son soutien aux étudiants tout au long de la crise sanitaire en les accompagnant par un suivi de proximité et des actions menées avec les partenaires (CPAM, ARS, services de santé des universités, etc.) autour notamment de la prévention et réduction des risques en santé et de la santé mentale."

Quelques chiffres en Bourgogne-Franche-Comté

En Bourgogne-Franche-Comté : près de 86 000 étudiants répartis dans 212 établissements d’enseignement supérieur (données à juin 2021), dont :

Crous Bourgogne-Franche-Comté (données du 01/09/2021 au 31/10/2021) :

  • 6 660 logements répartis dans 59 pavillons et résidences universitaires
  • 521 765 passages en Resto U’ et Cafet’ Crous, dont 190 381 repas au tarif social de 1 €
  • 23 823 étudiants boursiers
  • 847 étudiants reçus par les assistants de service social du Crous, pour un total de 1 548 entretiens

Université de Bourgogne (données au 15/01/2021) :

  • 34 976 étudiants, dont 2 898 étudiants internationaux
  • 28 % d’étudiants boursiers sur critères sociaux
  • 6 sites : Auxerre, Chalon-sur-Saône, Dijon, Le Creusot, Macon, Nevers

Université de Franche-Comté (données au 15/01/2021) :

  • 24 172 étudiants, dont près de 6 000 étudiants internationaux
  • 27 % d’étudiants boursiers sur critères sociaux
  • 5 sites : Belfort, Besançon, Lons-le-Saunier, Montbéliard, Vesoul

Université de technologie de Belfort-Montbéliard (données pour l’année 2021-2022) :

  • 2 786 étudiants, dont 637 étudiants internationaux
  • 21 % d’étudiants boursiers sur critères sociaux
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Éducation : pas de rassemblement prévu dans le Doubs ce jeudi

Plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève pour la journée ce jeudi 20 janvier 2022 dans les écoles, collèges et lycées après le mouvement d'ampleur de jeudi dernier, pour demander "des réponses fortes" face au "chaos" engendré par la crise sanitaire, et des investissements massifs dans l’éducation. Aucun rassemblement n’est organisé dans l’Académie excepté à Belfort où une manifestation est prévue à 17h00 Place Corbis.

Besançon : la Semaine olympique et paralympique s’adapte encore au contexte sanitaire

La Semaine Olympique et Paralympique 2022 se déroulera du 24 au 29 janvier 2022 à Besançon. Elle s’adresse aux enseignants ainsi qu’aux élèves de la maternelle à l’université, mais aussi aux athlètes et aux collectivités territoriales. Cet événement national a pour but de valoriser le sport, sensibiliser les pratiquants au maintien ou à la reprise d’une activité physique tout en mobilisant la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.89
nuageux
le 20/01 à 21h00
Vent
1.62 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage