Saône-et-Loire : Castex valide une rallonge de 57 millions d'euros pour un projet de voie rapide

Publié le 13/03/2022 - 09:02
Mis à jour le 12/03/2022 - 17:16

Le Premier ministre, Jean Castex, a validé samedi 12 mars en Saône-et-Loire l’octroi d’une rallonge de 57 millions d’euros à un projet de construction d’un tronçon de voie rapide sur la Route Centre-Europe-Atlantique (RCEA), afin qu’il tienne les délais prévus.

Archives - Jean Castex en visite dans le Jura © BJAP
Archives - Jean Castex en visite dans le Jura © BJAP

En déplacement sur le chantier de la RCEA à Navour-sur-Grosne, près de Cluny, M. Castex a signé avec le département et la région Bourgogne Franche-Comté une lettre d'intention lui attribuant la somme de 57 millions d'euros pour permettre l'accélération des travaux et leur achèvement attendu en 2024. Cette somme s'ajoute aux 6 millions d'euros financés par chacune des deux collectivités.

"Je suis attaché au train et nous avons relancé plusieurs grands projets, trains de nuit, réouverture de lignes avec les régions (...) Mais nous avons toujours besoin de la route", a-t-il déclaré. "Les routes restent utiles et apportent leur contribution au développement durable ainsi qu'à la transition énergétique", a-t-il estimé.

"La route de la mort"

Le chantier consiste à transformer en voie rapide plusieurs tronçons d'une longueur totale de 88 km de la nationale RN79, surnommée "la route de la mort" pour sa dangerosité, qui seront mis en double voie. La phase 1 de ces très importants travaux est terminée et aura coûté 200 millions d'euros.

"La phase 2 qui a été anticipée dans les études sera ainsi achevée en 2023 pour la plupart des travaux et avec une totalité de réalisation en 2024" a indiqué de son côté la Dreal (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement).

Cette deuxième phase affiche désormais un coût de 600 millions d'euros dont 420 millions abondés par l'Etat. Dans le même temps, l'autoroute RCEA réalisée dans le département voisin de l'Allier sera terminée fin 2022. Très fréquentée, la RCEA traverse la France d'Est en Ouest. La portion entre Allier et Saône-et-Loire compte plusieurs tronçons à deux fois une voie qui rendent les dépassements excessivement dangereux. Elle est surnommée "la route de la mort" en raison d'un grand nombre d'accidents.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

L’inscription de l’IVG dans la Constitution française sera-t-elle votée par le Sénat ?

Le Sénat se prononcera mercredi 28 février 2024 après-midi sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, un vote rendu très incertain par les réticences de la droite et qui pourrait bouleverser le calendrier parlementaire de la réforme. C'est l'étape la plus périlleuse de la révision constitutionnelle promise par le président de la République, Emmanuel Macron : l'exécutif ne pourra la faire aboutir sans un vote majoritaire des 348 parlementaires du Palais du Luxembourg.

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.73
couvert
le 02/03 à 21h00
Vent
0.56 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
83 %