Sécheresse : un coup de main pour les agriculteurs de Bourgogne Franche-Comté

Publié le 03/08/2018 - 16:28
Mis à jour le 03/08/2018 - 16:28

Après les inondations, la sécheresse a fortement compromis la situation des agriculteurs : élevage et cultures sont en souffrance en cet été 2018. Le syndicat agricole FRSEA appelle à des « mesures d’urgence« , mais aussi à l’évolution des systèmes pour les rendre « moins vulnérable face au climat« .

 ©
©

Selon Météo France, le mois de juillet s’est classé comme "un mois exceptionnellement sec, avec à peine 15 à 40 mm de pluie tombée, soit 30 à 50 % de la normale" explique Frédéric PERROT, Président de la FRSEA.

"Rien que pour Besançon, avec seulement 22 mm tombés entre le 13 juin et le 24 juillet, qui est le 2e niveau le plus faible depuis 1885 !"

Dans la région, la Haute-Saône et les plaines et premiers plateaux du Doubs, du Jura et un peu du Territoire de Belfort ont été particulièrement touchés par cette sécheresse.

Un coup de main

« D’ores et déjà en Haute-Saône, des commandes supplémentaires de paille sont prévues avec la Marne. Les prix n’ont pas été encore finalisés. La coopérative Interval prévoit de préparer un aliment spécifique pour les exploitations en manque de fourrages. Le conseil départemental et la Région devront nous donner un coup main pour passer ce cap difficile » indique Thierry Chalmin, président de la chambre d’agriculture.

Une vigilance indispensable

Frédéric Perrot, président de la FRSEA, a souhaité provoquer une réunion fin juillet pour faire une première évaluation de la situation. Cela permettra d’alerter la vigilance des autorités régionales sur la situation des exploitations agricoles "déjà fortement fragilisées par des crises qui perdurent pour plusieurs productions."

Dans un second temps, il faudra notamment "pouvoir adapter les systèmes de production en créant des réserves d’eau ou en agrandissant les bâtiments pour le stockage des fourrages."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.37
légère pluie
le 16/04 à 18h00
Vent
3.77 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
86 %