Sécheresse : un coup de main pour les agriculteurs de Bourgogne Franche-Comté

Publié le 03/08/2018 - 16:28
Mis à jour le 03/08/2018 - 16:28

Après les inondations, la sécheresse a fortement compromis la situation des agriculteurs : élevage et cultures sont en souffrance en cet été 2018. Le syndicat agricole FRSEA appelle à des "mesures d'urgence", mais aussi à l'évolution des systèmes pour les rendre "moins vulnérable face au climat".

champ agriculture
champ agriculture
PUBLICITÉ

Selon Météo France, le mois de juillet s’est classé comme « un mois exceptionnellement sec, avec à peine 15 à 40 mm de pluie tombée, soit 30 à 50 % de la normale » explique Frédéric PERROT, Président de la FRSEA.

« Rien que pour Besançon, avec seulement 22 mm tombés entre le 13 juin et le 24 juillet, qui est le 2e niveau le plus faible depuis 1885 ! »

Dans la région, la Haute-Saône et les plaines et premiers plateaux du Doubs, du Jura et un peu du Territoire de Belfort ont été particulièrement touchés par cette sécheresse.

Un coup de main

« D’ores et déjà en Haute-Saône, des commandes supplémentaires de paille sont prévues avec la Marne. Les prix n’ont pas été encore finalisés. La coopérative Interval prévoit de préparer un aliment spécifique pour les exploitations en manque de fourrages. Le conseil départemental et la Région devront nous donner un coup main pour passer ce cap difficile » indique Thierry Chalmin, président de la chambre d’agriculture.

Une vigilance indispensable

Frédéric Perrot, président de la FRSEA, a souhaité provoquer une réunion fin juillet pour faire une première évaluation de la situation. Cela permettra d’alerter la vigilance des autorités régionales sur la situation des exploitations agricoles « déjà fortement fragilisées par des crises qui perdurent pour plusieurs productions. »

Dans un second temps, il faudra notamment « pouvoir adapter les systèmes de production en créant des réserves d’eau ou en agrandissant les bâtiments pour le stockage des fourrages.« 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.25
partiellement nuageux
le 16/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1022.19 hPa
Humidité
58 %

Sondage