Sécheresse : la Haute-Saône toujours en état de crise

Publié le 05/11/2018 - 15:48
Mis à jour le 05/11/2018 - 15:48

Lors de la réunion hebdomadaire de la cellule sécheresse réunissant le préfet de Haute-Saône et les services de l’État lundi 5 novembre, un nouveau bilan ne permet pas d’envisager une sortie rapide de crise. Ce département est le lus touché par la sécheresse en Franche-Comté.

 ©
©

Le mois d'octobre a été particulièrement doux et déficitaire en précipitations. Les dernières précipitations ont été naturellement favorables, mais insuffisantes (de l'ordre de 25 mm selon les endroits) pour réalimenter les cours d'eau.

Elles ont, en outre, permis une humidification des sols en surface qui reste cependant très dégradée (niveau des plus bas historiquement). Les mesures de l'arrêté préfectoral du 21 septembre 2018 sont donc maintenues, les prévisions météorologiques et hydrologiques ne permettant pas d'envisager une sortie rapide de crise.

Les rivières ont légèrement augmenté, mais la situation reste fragile

De manière plus précise, les nappes et rivières de l'Ognon se trouvent à un niveau toujours très bas malgré une légère hausse. Concernant les rivières vosgiennes et de la dépression vosgienne, les débits, historiquement bas, ont légèrement augmentés, mais la situation reste très fragile.

À ce jour, les difficultés remontées par les collectivités permettent d'établir le bilan suivant pour le département de Haute-Saône :

  • 11 communes sont alimentées en camion-citerne (3 823 habitants) : Fontenois-les-Montbozon, Breurey-les-Faverney, Le Cordonnet, Soing et Charentenay, Ambland-et-Velotte, Bouhans-les-Lure, Genevreuille, Vallerois-Lorioz, Vellefaux, Vellexon, La Bruyère.
  • 9 communes sont alimentées par ne interconnexion (5 209 habitants) : Jussey, Navenne, Autrey-les-Cerre, Borey, Lievans, Montjustin-et-Velotte, Noroy-le-Bourg, La Roche Morey.
  • 35 communes (30 124 habitants) sont en tension sans besoin à ce jour d'un approvisionnement complémentaire.
  • Des restrictions de consommation de l'eau ont été prises par l'État dans trois communes (900 habitants) à en lien avec ces difficultés d'approvisionnement en eau et de la qualité de l'eau qui en résulte. Il s'agit des communes d'Amblans-et-Velotte, Bouhans-les-Lure, Genevreuille.

Il faut préserver la ressource en eau

Le préfet de la Haute-Saône appelle chacun à préserver la ressource en eau et modérer ou éviter certains usages, conformément aux prescriptions obligatoires de l'arrêté préfectoral jusqu'au retour à un niveau satisfaisant des cours d'eau (ne pas prendre de bains (mais des douches), être attentif à toute fuite possible, coupe l'eau dans l'accomplissement des certains gestes de la vie courante…)

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

sécheresse 2018

Sécheresse : le sénateur Longeot demande à Darmanin de soutenir les communes les plus touchées

Face à la sécheresse qui sévit dans le Doubs depuis mi-juin 2018, le sénateur du Doubs Jean-François Longeot demande au ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin de « soutenir les communes contraintes de s’approvisionner quotidiennement en eau potable par camion-citerne » dans un courrier du 24 octobre.

Sècheresse dans le Doubs : les robinets du Grand Besançon risquent-ils une coupure d’eau ?

Depuis mi-juin 2018, le département Doubs et particulièrement le Haut-Doubs souffre d’un épisode de sècheresse sans fin et sans précédent. À ce jour, mercredi 24 octobre 2018, 34 communes de ce secteur sont réapprovisionnées en eau potable par camions-citernes. Et le Grand Besançon, risque-t-il de subir ces mêmes inconvénients ces prochaines semaines ?

Sécheresse : le lac Saint-Point en images

Le département du Doubs connaît un déficit pluviométrique couplé à des températures élevées depuis le mois de juin 2018. Le préfet du Doubs a notamment pris la décision de donner la priorité à l’alimentation en eau potable de la population et demandé la baisse des vannes de sortie du lac Saint-Point. Voici quelques images…
 

Nature

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Concours des pratiques agroécologiques le 5 juin : un jury d’experts pour représenter la région au Salon de l’agriculture 2025

L’Établissement public d'aménagement et de gestion de l'eau (EPAGE) Doubs Dessoubre, le Parc naturel régional du Doubs Horloger et la Chambre interdépartementale d’Agriculture Doubs-Territoire de Belfort nous informe de la tenue de l’édition locale du Concours des pratiques agro-écologiques - Prairies et Parcours le 5 juin 2024 dans le secteur de Pierrefontaine-Les-Varans.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.2
forte pluie
le 15/06 à 3h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
96 %