Sècheresse dans le Doubs : les robinets du Grand Besançon risquent-ils une coupure d'eau ?

Publié le 25/10/2018 - 14:06
Mis à jour le 25/10/2018 - 14:30

Depuis mi-juin 2018, le département Doubs et particulièrement le Haut-Doubs souffre d’un épisode de sècheresse sans fin et sans précédent. À ce jour, mercredi 24 octobre 2018, 34 communes de ce secteur sont réapprovisionnées en eau potable par camions-citernes. Et le Grand Besançon, risque-t-il de subir ces mêmes inconvénients ces prochaines semaines ?

Besançon © Alexane Alfaro
Besançon © Alexane Alfaro

Actuellement, "il n'y a pas de difficulté identifiée" dans le secteur du Grand Besançon et de ses 70 communes selon Éric Lalaurie, chef du département Santé et environnement à l'ARS. La communauté d'agglomération compte pas moins de trois ressources en eau interconnectées "qui permettent une bonne sécurisation", précise-t-il. Ces trois ressources sont la source d'Arcier prélevée dans la Malate, la loue à Chenecey-Buillon et des karsts profonds dans la plaine de Thise-Novillars.

Un plan B a malgré tout été imaginé et serait prêt à être mis en place en cas de difficulté : il consiste à pomper l'eau dans le Doubs.

Le scénario catastrophe

Les élus du département du Doubs attendent avec impatience de belles chutes de pluie ces prochaines semaines ainsi qu'un hiver pas trop froid ni trop sec. Le pire des scénarios serait qu'un printemps 2019 sans pluie succède à une période hivernale froide et sèche. Cela placerait la département dans une situation catastrophique.

"Aujourd'hui, on maîtrise la situation, car on a eu un printemps pluvieux, si ça n'avait pas été le cas, ce serait actuellement très compliqué", précise Christian Schwartz, directeur départemental des territoires du Doubs.

Un record de sècheresse depuis 1885

Nombreux sont celles et ceux qui se demandent si cet épisode sec dans le Doubs est une première. D'un point de vue météorologique, selon Yannick Cadet, chef de service Eau, risque, nature et forêt à la Direction départementale des territoires du Doubs, cette sècheresse est un record. "L'épisode dure depuis mi-juin ; on n'a jamais eu aussi peu de précipitations depuis 1885 et les températures moyennes n'ont jamais été aussi élevées et sont supérieures à 2003", explique-t-il. Il ajoute qu’"il y a la vulnérabilité intrinsèque de notre système karstique, mais on vit aussi une situation hydrologique exceptionnelle et record."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

sécheresse 2018

Sécheresse : la Haute-Saône toujours en état de crise

Lors de la réunion hebdomadaire de la cellule sécheresse réunissant le préfet de Haute-Saône et les services de l’État lundi 5 novembre, un nouveau bilan ne permet pas d’envisager une sortie rapide de crise. Ce département est le lus touché par la sécheresse en Franche-Comté.

Sécheresse : le sénateur Longeot demande à Darmanin de soutenir les communes les plus touchées

Face à la sécheresse qui sévit dans le Doubs depuis mi-juin 2018, le sénateur du Doubs Jean-François Longeot demande au ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin de « soutenir les communes contraintes de s’approvisionner quotidiennement en eau potable par camion-citerne » dans un courrier du 24 octobre.

Sécheresse : le lac Saint-Point en images

Le département du Doubs connaît un déficit pluviométrique couplé à des températures élevées depuis le mois de juin 2018. Le préfet du Doubs a notamment pris la décision de donner la priorité à l’alimentation en eau potable de la population et demandé la baisse des vannes de sortie du lac Saint-Point. Voici quelques images…
 

Nature

Orages : vigilance jaune “minimum” pour la Bourgogne-Franche-Comté ce jeudi

Météo France a placé l'ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté à l'exception du Territoire de Belfort, en vigilance jaune pour des risques d'orages et d'inondations ce jeudi 20 juin à partir de 12h. Elle prévient toutefois qu'une évolution vers un niveau de vigilance supérieur est possible, surtout à l'Est". Il convient donc d'être attentif aux prochaines actualisations de la vigilance.

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.92
légère pluie
le 21/06 à 6h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %