Sécheresse : l'alerte est renforcée dans le Doubs…

Publié le 26/07/2019 - 14:25
Mis à jour le 26/07/2019 - 14:25

À compter de ce 26 juillet 2019, le département du Doubs est en restriction de niveau 2. Ce  qui correspond à une "alerte renforcée".

© D Poirier ©
© D Poirier ©

Depuis le début de l’année, il est tombé "moins de 80 % des normales", indique la Préfecture du Doubs. "Ce déficit en pluviométrie, associé à des températures très chaudes, a conduit à une baisse progressive du niveau des cours d’eau et des nappes, et ce malgré quelques orages localisés : globalement, il manque pratiquement deux mois de pluie", est-il précisé.

Qu'est ce que ce niveau d'alerte implique ?

Sont interdits :

  • les arrosages des pelouses, espaces verts, publics et privés, jardins, jardinières, arbres (sauf les potagers privés entre 20h et 8h),
  • les arrosages des golfs et terrains de sport (sauf les greens et les stades enherbés entre 20h et 8h, une fois par semaine : affichage de la date),
  • le nettoyage des pistes d’athlétisme, des tribunes et des équipements de loisirs sauf impératif sanitaire,
  • le lavage des voiries (sauf impératif sanitaire, et au moyen de balayeuses laveuses automatiques, avec affichage des rues et date concernée sur le véhicule),
  • le lavage des terrasses, toitures et façades (sauf travaux programmés non reportables et impératifs sanitaires)
  • le lavage des réservoirs d’eau potable et les purges des réseaux, sauf dérogation sanitaire, et les essais de débit sur poteaux incendie, sauf nécessité de service,
  • le nettoyage de voiture en dehors des stations équipées d’économiseurs d’eau (lance haute pression) ou de rouleaux avec systèmes de recyclage,
  • l’arrosage des pistes pour tous véhicules sauf pour raison de santé ou sécurité publiques.

De plus :

  • Les fontaines publiques et dispositifs assimilés doivent être fermés lorsque cela est techniquement possible, sauf impératif sanitaire.
  • L’arrosage des pistes de chantiers est interdit sauf raison sanitaire.
  • Les industries doivent appliquer le niveau 2 de leur plan d’économie.
  • L’irrigation agricole : l’arrosage par aspersion est interdit entre 8h et 20h.

Comme en niveau 1, le remplissage des piscines est interdit, sauf première mise en eau des piscines « en dur » et « enterrées ». Les autorisations et dérogations doivent être sollicitées et justifiées par courriel auprès de la DDT et présentées en cas de contrôle ( ddt-guichet-eau@doubs.gouv.fr). Les affichages dérogatoires sont soumis à la validation de la DDT.

Le préfet du Doubs rappelle à chacun, citoyens et collectivités, la nécessité de maintenir une grande attention et d’éviter tout gaspillage d’eau (limitation des prélèvements d’eau pour préserver les écoulements des rivières et l’écosystème qu’elles abritent, en évitant les usages non indispensables et en différant les travaux quand cela est possible et en en limitant les rejets dans les cours d’eau, qui ont un fort impact compte tenu des faibles débit).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…

Promotion des saucisses de Morteau et de Montbéliard : une nouvelle directrice et un nouveau président pour l’association A2M

L'Association représentative de la filière saucisse de Morteau IGP et saucisse de Montbéliard IGP négocie une transition en douceur, avec l'arrivée à sa tête de Jean-François Nicolet, recevant son siège de président des mains de Michel Delacroix, qui l'occupait depuis plus de vingt ans. Dans le même temps la direction de l'association est elle aussi en mouvement ; Claire Le Grand succède à Romaric Cussenot, en partance pour la Chambre interdépartementale d'agriculture, apprend-on ce lundi 13 septembre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.8
peu nuageux
le 21/09 à 12h00
Vent
4.26 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
100 %

Sondage