Sécu des frontaliers : nouvelle opération "escargot" dans le Jura, sur la route des Rousses

Publié le 22/02/2014 - 17:53
Mis à jour le 22/02/2014 - 17:55

A bord d’une cinquantaine de véhicules, une centaine de personnes, selon la gendarmerie, ont mené ce samedi 22 février 2014 dans le Haut-Jura une nouvelle "opération escargot", pour réclamer le maintien du droit des frontaliers travaillant en Suisse à choisir une assurance privée pour leur couverture maladie. Celle-ci s’est déroulé pendant deux heures sur la route reliant Saint-Laurent-en-Grandvaux à la station des Rousses, tout près de la frontière helvétique.

« pas vache à lait »

PUBLICITÉ
L’un des véhicules arborait une banderole proclamant « Frontalier, pas vache à lait », a dit Raphaël Borne, du groupe « Frontaliers et Citoyens, soyons Solidaires », qui organisait la manifestation avec l’Amicale des frontaliers.
 
Une opération escargot similaire avait eu lieu le 25 janvier près de la frontière suisse à Pontarlier et Morteau (Doubs). Le 1er février, 11.000 personnes avaient manifesté pour les mêmes raisons à la frontière franco-suisse à Saint-Louis (Haut-Rhin), soit un peu plus d’un tiers des 30.000 salariés alsaciens en Suisse.
 
Les frontaliers en colère, résidant en France et travaillant en Suisse, réclament le maintien de leur « droit d’option »  pour couvrir leur frais de santé: depuis plus d’un demi-siècle, ils peuvent choisir entre le système suisse, l’assurance maladie française et une assurance privée. A partir du 1er juin 2014, ceux qui auront choisi d’être assurés en France ne pourront le faire qu’à travers la Sécurité sociale. En effet, les  salariés frontaliers devront s’affilier à la Sécurité sociale à l’échéance de leur contrat d’assurance privée, au plus tard le 1er juin 2015, selon un taux de 6 % prélevé sur leur revenu fiscal. Ce taux sera ensuite porté à 8% en 2016. Les nouveaux frontaliers ne pourront plus souscrire d’assurance privée. Ils auront toutefois le choix entre les assurances-maladie française et suisse.
 
Sur les quelque 169.000 personnes résidant en France et travaillant en Suisse, 90 % d’entre eux optent pour une assurance privée, plus sélective mais souvent moins onéreuse.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Les Eco’lié.e.s, (collectif de lycéens, collégiens et étudiants) suite à l’initiative de l’ECOllectif du 15 mars, effectuent une marche pour le climat ce vendredi 24 mai 2019 à Besançon. Le top départ a été donné à 10h30, Place de la Révolution. Des rassemblements s'étaient formés au préalable devant les établissements scolaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.25
couvert
le 16/07 à 21h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1016.92 hPa
Humidité
84 %

Sondage