Sécu des frontaliers : nouvelle opération "escargot" dans le Jura, sur la route des Rousses

Publié le 22/02/2014 - 17:53
Mis à jour le 22/02/2014 - 17:55

A bord d’une cinquantaine de véhicules, une centaine de personnes, selon la gendarmerie, ont mené ce samedi 22 février 2014 dans le Haut-Jura une nouvelle "opération escargot", pour réclamer le maintien du droit des frontaliers travaillant en Suisse à choisir une assurance privée pour leur couverture maladie. Celle-ci s’est déroulé pendant deux heures sur la route reliant Saint-Laurent-en-Grandvaux à la station des Rousses, tout près de la frontière helvétique.

« pas vache à lait »

L'un des véhicules arborait une banderole proclamant "Frontalier, pas vache à lait", a dit Raphaël Borne, du groupe "Frontaliers et Citoyens, soyons Solidaires", qui organisait la manifestation avec l'Amicale des frontaliers.
 
Une opération escargot similaire avait eu lieu le 25 janvier près de la frontière suisse à Pontarlier et Morteau (Doubs). Le 1er février, 11.000 personnes avaient manifesté pour les mêmes raisons à la frontière franco-suisse à Saint-Louis (Haut-Rhin), soit un peu plus d'un tiers des 30.000 salariés alsaciens en Suisse.
 
Les frontaliers en colère, résidant en France et travaillant en Suisse, réclament le maintien de leur "droit d'option"  pour couvrir leur frais de santé: depuis plus d'un demi-siècle, ils peuvent choisir entre le système suisse, l'assurance maladie française et une assurance privée. A partir du 1er juin 2014, ceux qui auront choisi d'être assurés en France ne pourront le faire qu'à travers la Sécurité sociale. En effet, les  salariés frontaliers devront s'affilier à la Sécurité sociale à l'échéance de leur contrat d'assurance privée, au plus tard le 1er juin 2015, selon un taux de 6 % prélevé sur leur revenu fiscal. Ce taux sera ensuite porté à 8% en 2016. Les nouveaux frontaliers ne pourront plus souscrire d'assurance privée. Ils auront toutefois le choix entre les assurances-maladie française et suisse.
 
Sur les quelque 169.000 personnes résidant en France et travaillant en Suisse, 90 % d'entre eux optent pour une assurance privée, plus sélective mais souvent moins onéreuse.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

GE Belfort : "Une énième fois, je demande au président de la République de s'emparer du dossier" (MG Dufay)

La présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay en appelle "une énième fois" à Emmanuel Macron pour qu'il s'empare du dossier de General Electric (GE), le groupe américain qui s'apprête à supprimer 300 nouveaux postes en France, dont 240 à Belfort.

Secteurs médico-sociaux : une grève annoncée le 3 décembre prochain pour plus d’équité salariale

L'intersyndicale (CGT/SUD/FO/UNSA) appelle à la grève et à la manifestation jeudi 3 décembre 2020 afin de faire valoir le droit à l’égalité salariale pour tous/toutes dans la fonction publique hospitalière et dans les établissements médico- sociaux privés et associatifs. Une mobilisation est prévue à 14h00 devant le CLS Bellevaux,  29 Quai de Strasbourg à Besançon. Le cortège rejoindra l'ARS.

Eolane (77 salariés) placé en liquidation

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a placé mercredi en liquidation judiciaire l'entreprise de matériel électronique Eolane Montceau, qui emploie 77 salariés à Montceau-les-Mines, a annoncé l'avocat des employés.

Le rêve européen pour quatre filles de l’ESBF

Depuis le lundi 23 Novembre 2020, c'est la trêve internationale pour les handballeuses. Les joueuses sélectionnées dans leurs équipes nationales ont chacune pu rejoindre respectivement leur sélection. Chloé Bouquet Valentini et Aïssatou Kouyaté ainsi qu'Aneta Labuda espèrent être qualifiées. Lara Gonzales fait déjà partie de l’effectif final avec l'équipe nationale espagnole. 

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.11
légères chutes de neige
le 03/12 à 6h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
98 %

Sondage