Sécurité au CHRU de Besançon : une nouvelle coopération hôpital-police-justice

Publié le 11/07/2017 - 15:00
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:30

Ce mardi 11 juillet 2017, la préfecture du Doubs, la direction départementale de la sécurité publique du Doubs, le parquet de Besançon et le centre hospitalier universitaire de Besançon se sont réunis pour acter la signature de la convention de coopération de sécurité à Besançon.

Débuté en septembre 2016,  ce travail a été élaboré entre les services du CHRU, de la police nationale et du parquet "qui se sont réunis chaque semaine pendant six mois", précise Chantal Carroger, la directrice générale du CHRU de Besançon. Le travail a été "très long et parfois fastidieux. La convention s'inscrit dans un protocole national qui tend à garantir aux professionnels de santé les conditions de travail sécurisées".

"La signature de ce protocole formalise cette coopération, ce renforcement, entre les services d'Etat en charge d'arrêter les malfaiteurs, de les soigner, de les poursuivre, de les juger et de veiller à ce qu'ils soient enfermés", tient à préciser Vladimir Vukadinovic, vice-procureur de la République, tribunal de grande instance de Besançon.

L'objectif de la convention de sécurité

"Il s'agit d'améliorer la sécurité au sein et aux abords du CHRU de Besançon, de renforcer la coopération entre l'hôpital et les services de l'Etat (chargé de la prévention de la violence),  d'optimiser les temps d'intervention des services de la justice et des forces de l'ordre", précise Chantal Carroger.

Les procédures de coopération (notamment lors de réception de détenus, ou personnes à vue) "ont été formalisées", tient à souligner la directrice." Des évènements de sureté et sécurité vont être menés en commun suite aux attentats pour avoir les bons réflexes en cas d'attaque". "C'est un document de références et de référents", ajoute le commissaire général.

"L'objectif était de créer un document très opérationnel avec des fiches, les règles, les conduites à tenir qui seront mises en ligne pour l'ensemble des services de police", souligne Benoît Desferet, commissaire général, directeur départemental de la sécurité publique du Doubs.

Raphaël Bartolt, le préfet du Doubs explique "ce rapport de 226 pages présente des fiches, des schémas d'interventions, des plans. L'hôpital est un lieu particulier avec notamment le contexte terroriste et pour la sécurité générale, il doit être sécurisé car c'est un lieu relativement ouvert. Ce protocole évitera aussi aux forces de police d'attendrent plusieurs heures avant que la personne avec laquelle ils sont soit prise en charge. Une panoplie de cas sont expliquée et doit être traitée avec un protocole pour travailler dans de bonnes conditions" , conclut le préfet du Doubs.

Une actualisation biannuelle sera organisée pour maintenir les échanges entre les différents services dans le cadre d'un partenariat.

Les incidents en chiffres

  • Violences envers le personnel du CHRU : 200 déclarations en 2016 (n'ayant pas toujours nécessité l'intervention de la police)
  • Vols et dégradations : environ quatre à cinq méfaits par mois (qui n'occasionnent pas toujours un dépôt de plainte)
  • Plaintes de la part du CHRU : une trentaine en 2016 (violence, dégradation de biens)
  • Réquisitions : une trentaine en 2016
  • Saisies de dossiers médicaux : 30 pour 20165 et neuf pour 2017
  • Personnes en état d'ivresse conduites aux urgences par la police nationale : 150 patients en 2016
  • Prise en charge de patients détenus : 75 hospitalisations en 2016 et une centaine de consultations
  • Mesures de prévention : 184 points de vidéo protection et plus de 300 points de contrôle d'accès
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Législatives anticipées : une action dijonnaise contre l’abstention reprise au niveau national 

Alors que les Français sont appelés à voter pour une nouvelle Assemblée nationale les 30 juin et 7 juillet 2024, la Jeune Chambre économique de Dijon prolonge son action contre l’abstention "Retour aux Urnes", et voit celle-ci reprise au niveau national par la Jeune Chambre économique française et proposée à ses antennes locales dans 105 villes pour une diffusion massive sur le territoire.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.51
partiellement nuageux
le 19/06 à 15h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
58 %