Sécurité routière : pas de points retirés pour les "petits excès de vitesse" ?

Publié le 25/05/2022 - 17:45
Mis à jour le 25/05/2022 - 14:59

Une réflexion est en cours au sein du ministère de l’Intérieur afin de ne plus retirer de points sur le permis de conduire des automobilistes coupables de « petits excès de vitesse », a appris l’Agence France Presse mercredi 25 mai auprès de la place Beauvau.

 ©
©

"On va beaucoup moins taper sur les petits excès de vitesse", a indiqué une source au ministère de l'Intérieur.

"L'idée, c'est que vous ne perdez plus un point si vous êtes à 5 km/h au-dessus" de la vitesse autorisée, a ajouté le ministère. Celui-ci prenant le soin de préciser que les amendes sanctionnant ces infractions seraient par contre conservées. Pour l'heure, un dépassement de la vitesse autorisé coûte à un automobiliste entre 68 et 135 euros selon le lieu de l'infraction. En parallèle, un point vous est retiré sur votre permis.

Le permis de conduire et la carte grise seront "également totalement numérisés", a expliqué le ministère, qui espère mettre en œuvre la numérisation d'ici "un an et demi, deux ans".

Pour l'État, l'objectif est clair : garantir que la personne sanctionnée est bien le conducteur fautif et non un tiers, a souligné la place Beauvau. L'Intérieur souhaite, en effet lutter et rendre impossibles les fausses déclarations. Certains conducteurs ayant recours à ce stratagème pour éviter le retrait d'un ou plusieurs points.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Hausse des tarifs des autoroutes : risque d’un report massif du trafic des autoroutes vers les routes nationales

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Deux nouveaux bus électriques en circulation à Besançon…

Depuis ce début d’année 2023, deux véhicules 100 % électriques ont rejoint le parc des bus Ginko, a-t-on appris vendredi 27 janvier. Les usagers pourront les emprunter sur la ligne 10 (CHU Minjoz - Chaffanjon). Ils circuleront également sur la ligne Ginko Citadelle, dès sa réouverture en mars prochain. Grand Besançon Métropole a acquis ces deux nouveaux véhicules pour un coût de 1.077.000 €HT.

Plan de circulation : des riverains de la rue du Clos-Munier à Besançon se plaignent de la circulation

Après avoir reçu des plaintes de la part de riverains, le président du groupe Besançon Maintenant dénonce publiquement dans un communiqué du 27 janvier 2023 les conséquences "néfastes et inattendues" de la modification du plan de circulation aux abords des avenues de Montrapon et Léo Lagrange.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.86
couvert
le 04/02 à 0h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
85 %