Sénatoriales: la division de la gauche profite aux deux sortants UMP du Jura

Publié le 25/09/2011 - 20:37
Mis à jour le 25/09/2011 - 20:37

Gérard Bailly et Gilbert Barbier ont sauvé les meubles de la droite jurassienne grâce au maintien au second tour de la candidate écologiste et au retrait de la candidate divers droite.

 ©
©

Il ne manque que quelques voix à Denis Vuillermoz, vice-président socialiste du conseil régional… Sa déception est d’autant plus grande que son échec repose sur le maintien de son ancienne partenaire à la Région. A n’en pas douter, les relations entre les socialistes et les écologistes constituant la majorité du conseil régional vont sérieusement se tendre.

En effet, Antoinette Gillet (EELV), ancienne vice-présidente écologiste de l’institution régionale, malgré un piètre score de seulement 83 voix au premier tour, s’est maintenue et, en grapillant 60 voix (6,33%) au second tour, n’a pas permis à Denis Vuillermoz (45,57%) de rejoindre le Sénat. La gauche avait pourtant bon espoir de gagner au moins un siège dans ce département pour compléter la liste des 23 élus nécessaires pour inverser la majorité.

Europe-Ecologie Les Verts défend la stratégie de sa candidate en accusant le PS de ne pas avoir respecté l’accord national qui prévoyait le soutien des socialistes à Antoinette Gillet ce qui impliquait la seule candidature de Denis Vuillermoz. Le PS local estimant qu’elle n’avait aucune chance a préféré aligner deux des siens.

La droite tire les marrons du feu

En revanche, Sylvie Vermeillet, conseillère régionale qui a démissionné de l’UMP et qui avait réuni 251 voix au premier tour, s’est retirée facilitant ainsi la réélection de Gérard Bailly (50,21%) et de Gilbert Barbier (47,05%). Les candidats sortants, âgés tous deux de 71 ans, avaient pourtant perdu chacun une centaine de voix au premier tour par rapport au scrutin précédent.

Gilbert Barbier, avec seulement 14 voix d’avance sur Denis Vuillermoz, sauve son poste de justesse. Ayant perdu la ville de Dole au bénéficie du PS aux dernières municipales, il n’avait pas vraiment le vent en poupe. Il faut également rappeler que le conseil général du Jura a basculé de droite à gauche au printemps dernier. La gauche avait don bon espoir de poursuivre sur la lancée. Elle pensait, à tort, y arriver en ordre dispersé.

Claude Mislin

Les résultats du second tour:

Gérard Bailly (UMP)                           476 voix ( 50,21%)  REELU

Gilbert Barbier (UMP)                        446  voix (47,05%)  REELU

Denis Vuillermoz (PS)                       432  voix (45,57%)

Denis Jeunet (PS)                             400  voix  (42,19%)

Antoinette Gillet (EELV)                       60  voix (6,33%)

Jean-Pierre Mouget (FN)                       9  voix (0,95%)

Pierre Sarramagnan Souchier (DIV)   4  voix (0,42%)


Les résultats du premier tour:

Gérard Bailly (UMP, sortant) : 423 voix (44,67%)

Gilbert Barbier (UMP, sortant) : 314 voix (33,16%)

Denis Vuillermoz (PS) : 305 voix (32,21%)

Denis Jeunet (PS) : 280 voix (29,57%)

Sylvie Vermeillet (divers droite) : 251 voix (26,50%)

Antoinette Gillet (EELV): 83 voix (8,76%)

André Lamy (PCF) : 61 voix (6,44%)

Michel Giniès (PCF) : 60 voix (6,34%)

Jean-Pierre Mouget (FN) : 16 voix (1,69%)

Pierre Sarramagnan-Souchier (décroissance) : 6 voix (0,63%)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Départementales 2021 : qui sont les candidats dans le Doubs ?

DÉPARTEMENTALES • Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales. Dans le Doubs, les électeurs doivent  renouveler les 38 conseillers départementaux. Le dépôt des candidatures est désormais clos depuis ce 5 mai 2021 à 16h00. Voici les listes dans les 19 cantons du département.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Marie-Guite Dufay veut « tout faire » pour barrer la route au Rassemblement National

RÉGIONALES 2021 • La présidente socialiste de région, candidate à sa réélection en Bourgogne-Franche-Comté, a présenté sa liste la liste "Notre Région par cœur" pour le département du Doubs. Bilan, enjeux de la campagne, contexte incertain et particulier : Marie-Guite Dufay, "femme de gauche" fait le point et déclare vouloir se battre "avec sincérité et ardeur pour ses idées" face au Rassemblement national.

Régionales : un « infiltré » sur la liste RN à Belfort renonce après un déferlement de haine

Tête de liste du Rassemblement National (RN) dans le Territoire-de-Belfort, Kamel Agag-Boudjahlat, qui affirme avoir voulu infiltrer le parti d'extrême droite, a annoncé lundi 3 mai 2021 qu'il retirait sa candidature après un déferlement d'insultes et de haine sur les réseaux sociaux.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.83
légère pluie
le 09/05 à 21h00
Vent
1.28 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
55 %

Sondage