Sénatoriales: la division de la gauche profite aux deux sortants UMP du Jura

Publié le 25/09/2011 - 20:37
Mis à jour le 25/09/2011 - 20:37

Gérard Bailly et Gilbert Barbier ont sauvé les meubles de la droite jurassienne grâce au maintien au second tour de la candidate écologiste et au retrait de la candidate divers droite.

 ©
©

Il ne manque que quelques voix à Denis Vuillermoz, vice-président socialiste du conseil régional… Sa déception est d’autant plus grande que son échec repose sur le maintien de son ancienne partenaire à la Région. A n’en pas douter, les relations entre les socialistes et les écologistes constituant la majorité du conseil régional vont sérieusement se tendre.

En effet, Antoinette Gillet (EELV), ancienne vice-présidente écologiste de l’institution régionale, malgré un piètre score de seulement 83 voix au premier tour, s’est maintenue et, en grapillant 60 voix (6,33%) au second tour, n’a pas permis à Denis Vuillermoz (45,57%) de rejoindre le Sénat. La gauche avait pourtant bon espoir de gagner au moins un siège dans ce département pour compléter la liste des 23 élus nécessaires pour inverser la majorité.

Europe-Ecologie Les Verts défend la stratégie de sa candidate en accusant le PS de ne pas avoir respecté l’accord national qui prévoyait le soutien des socialistes à Antoinette Gillet ce qui impliquait la seule candidature de Denis Vuillermoz. Le PS local estimant qu’elle n’avait aucune chance a préféré aligner deux des siens.

La droite tire les marrons du feu

En revanche, Sylvie Vermeillet, conseillère régionale qui a démissionné de l’UMP et qui avait réuni 251 voix au premier tour, s’est retirée facilitant ainsi la réélection de Gérard Bailly (50,21%) et de Gilbert Barbier (47,05%). Les candidats sortants, âgés tous deux de 71 ans, avaient pourtant perdu chacun une centaine de voix au premier tour par rapport au scrutin précédent.

Gilbert Barbier, avec seulement 14 voix d’avance sur Denis Vuillermoz, sauve son poste de justesse. Ayant perdu la ville de Dole au bénéficie du PS aux dernières municipales, il n’avait pas vraiment le vent en poupe. Il faut également rappeler que le conseil général du Jura a basculé de droite à gauche au printemps dernier. La gauche avait don bon espoir de poursuivre sur la lancée. Elle pensait, à tort, y arriver en ordre dispersé.

Claude Mislin

Les résultats du second tour:

Gérard Bailly (UMP)                           476 voix ( 50,21%)  REELU

Gilbert Barbier (UMP)                        446  voix (47,05%)  REELU

Denis Vuillermoz (PS)                       432  voix (45,57%)

Denis Jeunet (PS)                             400  voix  (42,19%)

Antoinette Gillet (EELV)                       60  voix (6,33%)

Jean-Pierre Mouget (FN)                       9  voix (0,95%)

Pierre Sarramagnan Souchier (DIV)   4  voix (0,42%)


Les résultats du premier tour:

Gérard Bailly (UMP, sortant) : 423 voix (44,67%)

Gilbert Barbier (UMP, sortant) : 314 voix (33,16%)

Denis Vuillermoz (PS) : 305 voix (32,21%)

Denis Jeunet (PS) : 280 voix (29,57%)

Sylvie Vermeillet (divers droite) : 251 voix (26,50%)

Antoinette Gillet (EELV): 83 voix (8,76%)

André Lamy (PCF) : 61 voix (6,44%)

Michel Giniès (PCF) : 60 voix (6,34%)

Jean-Pierre Mouget (FN) : 16 voix (1,69%)

Pierre Sarramagnan-Souchier (décroissance) : 6 voix (0,63%)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

L’inscription de l’IVG dans la Constitution française sera-t-elle votée par le Sénat ?

Le Sénat se prononcera mercredi 28 février 2024 après-midi sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, un vote rendu très incertain par les réticences de la droite et qui pourrait bouleverser le calendrier parlementaire de la réforme. C'est l'étape la plus périlleuse de la révision constitutionnelle promise par le président de la République, Emmanuel Macron : l'exécutif ne pourra la faire aboutir sans un vote majoritaire des 348 parlementaires du Palais du Luxembourg.

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.36
légère pluie
le 03/03 à 18h00
Vent
2.23 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
84 %