Service minimum: nouveaux échanges entre l'UMP et le maire de Besançon

Publié le 21/09/2010 - 11:02
Mis à jour le 21/09/2010 - 11:02

Faisant suite à un nouveau courrier des conseillers municipaux UMP Michel Omouri et Edouard Sassard dans lequel ils réclament « un vrai service minimum d'accueil pour le 23 septembre », Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, tient à rappeler « aux familles bisontines que la Ville met bien en œuvre le SMA imposé par la loi ».

1285060165.jpg
©carvy
PUBLICITÉ
« Il s’agit d’un accueil de journée (8h30 -12h et 14h – 16h30) organisé dans les structures de quartier, sans déjeuner. Cet accueil est assuré par des professionnels de l’animation et il n’y a pas d’enseignement prodigué.

Ce dispositif ne concerne que les enfants scolarisés dans les écoles qui comptent au moins 25 % d’enseignants grévistes et pour lesquels ces derniers ont informé l’Inspection Académique du Doubs de leur participation à la grève. Ce sont les services de l’Éducation nationale qui, à leur tour, avisent les services de la Mairie.

Seuls les parents concernés recevront demain, mardi 21 septembre, un courrier personnel les informant des dispositions offertes dans le cadre du Service Minimum d’Accueil pour le mouvement de grève du jeudi 23 septembre », explique le maire dans un communiqué.

Les conseillers d’opposition veulent que « les 268 places mises à disposition soient pourvues avec une prise en charge totale pour la journée comportant toutes les prestations nécessaires, sachant combien il est difficile pour les parents de récupérer leurs enfants pour le repas. ».

Selon l’UMP, seulement 47 enfants ont été pris en charge lors de la dernière grève.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.69
couvert
le 27/05 à 0h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1015.6 hPa
Humidité
95 %

Sondage