Sochaux coule à Evian

Publié le 10/03/2013 - 01:48
Mis à jour le 15/04/2019 - 17:37

Après avoir pourtant effectué, pensait-on, le plus dur en revenant au score, les Sochaliens ont pris l’eau en s’inclinant (5-1) chez l’ex-relégable haut-savoyard. Le FCSM bascule du coup à nouveau dans la zone rouge. Incroyable…

roudet-etg.jpg
Roudet et les Sochaliens ont été pris en tenaille à Evian. Quelle mauvaise opération... © Photo fcsochaux.fr

Football (Ligue 1)

PUBLICITÉ

Sortez les bâtons ! Cette équipe a visiblement besoin d’être fouettée. Non, décidément, on ne comprend pas. Où sont ceux qui avaient battu, carrément à la régulière, le PSG, avant de dominer Rennes sur ses terres ? Eh bien, ils sont toujours au même stade, petits quand il s’agit de sortir le bleu de chauffe. Une situation qui (re)place désormais Sochaux tout près des sables mouvants, qui emporteront le club franc-comtois si un tel état d’esprit navrant venait à être reproduit.

On ne peut pourtant pas reprocher aux Doubistes d’avoir bien entamé leur déplacement important à Annecey. Globalement bien en place, les joueurs d’Eric Hély avaient tenu la baraque avant d’être crucifiés, juste avant le retour des vestiaires, par une tentative contrée de Barbosa (1-0, 45e). Une difficulté que le FCSM surmontait au retour des vestiaires. Sio réalisait l’essentiel pour Bakambu qui égalisait sans qu’il n’y ait rien à redire (1-1, 53e).

Incompréhensible naufrage

Sochaux qui, même en se faisant peur, semblait avoir la maîtrise, disparaissait complètement de la circulation après que Sauget eut le mauvais réflexe de commettre l’irréparable sur Khlifa, qui ne tremblait pas au moment de se faire justice, face à Pouplin, sur le penalty qui suivait (2-1, 64e). Le début du calvaire pour les Francs-Comtois, à la rue défensivement.

Bérigaud eut vite fait de le constater en trompant Pouplin comme à la parade (3-1, 71e). Le cauchemar ne faisait que débuter. Ridicules défensivement, les Lionceaux allaient boire le calice jusqu’à la lie. Barbosa, puis Khlifa (5-1, 78e) se chargeant d’envoyer un dramatique Sochaux dans la zone des relégables, par le concours pervers du goal-average. A des années-lumière de ce qu’il avait semblé montrer il y a peu de temps, le club doubiste devra impérativement se reprendre la semaine prochaine contre Valenciennes. Sinon…

Les réactions

Pascal Dupraz (entraîneur d’Evian TG) :  » C’est une très belle soirée, mais j’ai presqu’envie de me pincer, car malgré mon optimisme béat, je ne m’attendais pas à un tel score contre Sochaux. J’ai trouvé la première mi-temps de bonne facture, équilibrée. En deuxième période, lorsque Sochaux a égalisé, j’ai cru que les vieux démons allaient resurgir. J’aurais préféré qu’on marque moins de buts et qu’on en garde pour les prochains matchs, car il faut qu’on en gagne au mois encore quatre ou cinq pour que notre club se maintienne en Ligue 1. Cette victoire a au moins le mérite de redonner le moral aux joueurs et confirme que quand le groupe se recentre sur lui-même, on peut espérer obtenir des résultats. On a été présent dans l’engagement, dans les duels. L’essentiel pour nous était de recoller à Sochaux et au peloton des équipes qui luttent comme nous pour leur survie. Je suis très content pour nos attaquants qui ont réitéré une belle performance après le succès contre Le Havre en coupe de France. Je tiens à souligner la superbe attitude de notre public et des groupes de supporters qui s’étaient rassemblés. Le public a vraiment joué son rôle de 12ème homme ce soir « .

Eric Hély (entraîneur de Sochaux) :  » Je crois qu’on a assisté à un match à multi-facettes. On a fait un bon début de match. Ensuite on a souffert et on encaisse ce but juste avant la pause. En deuxième période on arrive à égaliser mais ensuite on a fait preuve de trop de précipitation, on n’a pas su garder notre sang froid et on a été punis. J’aurais aimé que notre équipe reste très rigoureuse après le deuxième but d’Evian. Malheureusement, on s’est découragé et on a encaissé un troisième but trop rapidement. Il faut oublier cette défaite et travailler, car on a des qualités pour faire de bons résultats et pour avancer au classement. Je ne pense pas que mes joueurs se soient relâchés après notre victoire contre Paris. On a fait un bon match la semaine dernière à Rennes il y a quinze jours, il y a eu des bonnes  choses ce soir malgré la lourde défaite. Tous les matchs sont des combats de 95 minutes, les joueurs en ont conscience. C’est vrai qu’on réussit davantage contre les grosses équipes que contre les formations de bas de tableau, peut-être parce qu’il y a plus d’espaces contre les équipes de tête, ce qui est plus facile pour se créer des occasions. Mais mon équipe doit faire preuve de plus de constance, afin d’aller chercher des résultats contre n’importe quel adversaire « .

 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Championne de France à de multiples reprises, triple championne d’Europe, Marlène Devillez a presque tout remporté dans sa discipline. Néanmoins, une seule médaille manque à son palmarès : l’or au championnat du Monde. Un titre qu’elle tentera d’acquérir pour la première fois de sa carrière en Espagne, début juillet.

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

En l’espace de trois années, de 2010 à 2013, cette vététiste s’est transformée en réelle ambassadrice de son sport donnant l’envie à de nombreuses jeunes de s’inscrire dans des clubs de VTT. Julie Bresset a clairement tout gagné dans sa vie : titre olympique, titres mondiaux et titre nationaux. Elle est l'une des ambassadrices du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Cette grande première devrait rester dans les annales. En bâtissant ce festival Grandes Heures Nature de toutes pièces le Grand Besançon cherche à rentrer dans la cour des grands. Du 13 juin au 16 juin 2019, les organisateurs seront à pied d’œuvre pour accueillir les nombreux visiteurs et animer les multiples activités.

La DNCG envoie Sochaux en National

La DNCG envoie Sochaux en National

Sochaux, pourtant maintenu sportivement dans le championnat de Ligue 2 en terminant à la 16e place du classement, a été relégué en National par la Direction nationale du contrôle de gestion ce mercredi 12 juin 2019, au même titre que Nancy, son voisin lorrain. Le club a fait appel de cette décision un peu plus tard dans la soirée.

A la découverte de Paul Fontaine, ambassadeur de Grandes Heures Nature

A la découverte de Paul Fontaine, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Atteint de la mucoviscidose, Paul Fontaine possède 55% de capacité respiratoire. Néanmoins, il repousse constamment ses limites pour réaliser ses rêves et atteindre des sommets. À l’heure actuelle, Paul espère un jour parcourir l’Atlantique à la Voile ou encore traverser l’Islande en courant. Il est l'un des ambassadeurs du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Grandes Heures Nature : 15 000 personnes attendues dès demain à Micropolis

Grandes Heures Nature : 15 000 personnes attendues dès demain à Micropolis

A partir de ce jeudi et jusqu'au 16 juin 2019, le Grand Besançon organise le festival Grandes Heures Nature à Micropolis. Une grande première pour l'Agglomération, qui travaille sur ce projet depuis plusieurs années. Au programme notamment des épreuves d’outdoor et de nombreuses autres activités. 15 000 personnes sont attendues.

A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Né au Népal, Sangé Sherpa est arrivé en 2009 du côté de Besançon. Lors de sa venue dans la cité bisontine, il ne parlait que très peu français et ne connaissait pas le trail. Par la suite, il n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il s’est lancé dans l’ultra-trail. Un sport de dingo dont il est l’un des meilleurs du monde.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.04
partiellement nuageux
le 17/06 à 18h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1016.04 hPa
Humidité
81 %

Sondage