Sochaux coule à Evian

Publié le 10/03/2013 - 01:48
Mis à jour le 15/04/2019 - 17:37

Après avoir pourtant effectué, pensait-on, le plus dur en revenant au score, les Sochaliens ont pris l’eau en s’inclinant (5-1) chez l’ex-relégable haut-savoyard. Le FCSM bascule du coup à nouveau dans la zone rouge. Incroyable…

roudet-etg.jpg
Roudet et les Sochaliens ont été pris en tenaille à Evian. Quelle mauvaise opération... © Photo fcsochaux.fr

Football (Ligue 1)

PUBLICITÉ

Sortez les bâtons ! Cette équipe a visiblement besoin d’être fouettée. Non, décidément, on ne comprend pas. Où sont ceux qui avaient battu, carrément à la régulière, le PSG, avant de dominer Rennes sur ses terres ? Eh bien, ils sont toujours au même stade, petits quand il s’agit de sortir le bleu de chauffe. Une situation qui (re)place désormais Sochaux tout près des sables mouvants, qui emporteront le club franc-comtois si un tel état d’esprit navrant venait à être reproduit.

On ne peut pourtant pas reprocher aux Doubistes d’avoir bien entamé leur déplacement important à Annecey. Globalement bien en place, les joueurs d’Eric Hély avaient tenu la baraque avant d’être crucifiés, juste avant le retour des vestiaires, par une tentative contrée de Barbosa (1-0, 45e). Une difficulté que le FCSM surmontait au retour des vestiaires. Sio réalisait l’essentiel pour Bakambu qui égalisait sans qu’il n’y ait rien à redire (1-1, 53e).

Incompréhensible naufrage

Sochaux qui, même en se faisant peur, semblait avoir la maîtrise, disparaissait complètement de la circulation après que Sauget eut le mauvais réflexe de commettre l’irréparable sur Khlifa, qui ne tremblait pas au moment de se faire justice, face à Pouplin, sur le penalty qui suivait (2-1, 64e). Le début du calvaire pour les Francs-Comtois, à la rue défensivement.

Bérigaud eut vite fait de le constater en trompant Pouplin comme à la parade (3-1, 71e). Le cauchemar ne faisait que débuter. Ridicules défensivement, les Lionceaux allaient boire le calice jusqu’à la lie. Barbosa, puis Khlifa (5-1, 78e) se chargeant d’envoyer un dramatique Sochaux dans la zone des relégables, par le concours pervers du goal-average. A des années-lumière de ce qu’il avait semblé montrer il y a peu de temps, le club doubiste devra impérativement se reprendre la semaine prochaine contre Valenciennes. Sinon…

Les réactions

Pascal Dupraz (entraîneur d'Evian TG) : " C'est une très belle soirée, mais j'ai presqu'envie de me pincer, car malgré mon optimisme béat, je ne m'attendais pas à un tel score contre Sochaux. J'ai trouvé la première mi-temps de bonne facture, équilibrée. En deuxième période, lorsque Sochaux a égalisé, j'ai cru que les vieux démons allaient resurgir. J'aurais préféré qu'on marque moins de buts et qu'on en garde pour les prochains matchs, car il faut qu'on en gagne au mois encore quatre ou cinq pour que notre club se maintienne en Ligue 1. Cette victoire a au moins le mérite de redonner le moral aux joueurs et confirme que quand le groupe se recentre sur lui-même, on peut espérer obtenir des résultats. On a été présent dans l'engagement, dans les duels. L'essentiel pour nous était de recoller à Sochaux et au peloton des équipes qui luttent comme nous pour leur survie. Je suis très content pour nos attaquants qui ont réitéré une belle performance après le succès contre Le Havre en coupe de France. Je tiens à souligner la superbe attitude de notre public et des groupes de supporters qui s'étaient rassemblés. Le public a vraiment joué son rôle de 12ème homme ce soir ".

Eric Hély (entraîneur de Sochaux) : " Je crois qu'on a assisté à un match à multi-facettes. On a fait un bon début de match. Ensuite on a souffert et on encaisse ce but juste avant la pause. En deuxième période on arrive à égaliser mais ensuite on a fait preuve de trop de précipitation, on n'a pas su garder notre sang froid et on a été punis. J'aurais aimé que notre équipe reste très rigoureuse après le deuxième but d'Evian. Malheureusement, on s'est découragé et on a encaissé un troisième but trop rapidement. Il faut oublier cette défaite et travailler, car on a des qualités pour faire de bons résultats et pour avancer au classement. Je ne pense pas que mes joueurs se soient relâchés après notre victoire contre Paris. On a fait un bon match la semaine dernière à Rennes il y a quinze jours, il y a eu des bonnes  choses ce soir malgré la lourde défaite. Tous les matchs sont des combats de 95 minutes, les joueurs en ont conscience. C'est vrai qu'on réussit davantage contre les grosses équipes que contre les formations de bas de tableau, peut-être parce qu'il y a plus d'espaces contre les équipes de tête, ce qui est plus facile pour se créer des occasions. Mais mon équipe doit faire preuve de plus de constance, afin d'aller chercher des résultats contre n'importe quel adversaire ".

 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le Doubs, un des premiers Départements labellisé « Terre de jeux 2024 » 

Le Département du Doubs est l’un des premiers départements à avoir signé la convention de labellisation "Terre de Jeux 2024 ". C’est ce jeudi 21 novembre que Christine Bouquin, présidente du Département, s’est rendue à Paris pour cette signature en présence de Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

8e tour  de la Coupe de France : Auxerre chez le Petit Poucet. Le Racing Besançon ira jouer à Montceau

L'AJ Auxerre (L2), quatre fois vainqueur du trophée, se déplacera chez les Mosellans de Hombourg-Haut (R3), le Petit Poucet du 8e tour de la Coupe de France qui évolue au 8e échelon, selon le tirage effectué mercredi 20 novembre 2019. Le Racing Besançon se déplacera sur les terres du FC Montceau Bourgogne.  Les rencontres se joueront samedi 7 et dimanche 8 décembre 2019.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.36
légère pluie
le 07/12 à 21h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %

Sondage