Sochaux face à ses limites

Publié le 03/02/2013 - 10:43
Mis à jour le 15/04/2019 - 17:37

Très logiquement battus ce samedi soir à Bonal (1-2) par une équipe de Saint-Etienne meilleure dans tous les domaines, les Sochaliens sont retombés dans leurs travers… et dans les sables mouvants du classement.

 ©
©

Football (Ligue 1)

Il est 22h, samedi soir dans la froideur de Bonal. Le match vient de s’achever depuis dix minutes, mais le bruyant kop stéphanois finit le travail en multipliant les chants à la gloire de ses couleurs. Dans les tribunes comme sur le terrain, il n’y aura pas eu photo. Les plus forts, c’étaient bien les « Verts ». Sur le fond, il n’y a rien d’offensant. Saint-Etienne n’a après tout pas un profil européen pour rien.

Mais la forme a de nouveau inquiété. Parce que pendant 70 minutes, Sochaux a traversé le match comme un désert : sans rien voir et comprendre. Une transparence qui portait la trace d’un lourd déficit physique. Bouffés dans l’engagement ( !), martyrisés dans un entrejeu où Saint-Etienne, avec son 4-1-4-1, évoluait en supériorité numérique, les Doubistes n’ont, la plupart du temps, même pas pu faire illusion. En face, le pressing était bien trop harassant. Devant, les flèches que sont Aubameyang ou Mollo étaient bien trop menaçantes pour ne pas comprendre qu’une ouverture du score visiteuse placerait Sochaux sur son propre chemin de croix.

Butin, un temps sauveur

Alors forcément, quand on vit Aubameyang, décrocher une magnifique lucarne d’un Pouplin par la suite héroïque (0-1, 23e), les contours d’une longue gestion stéphanoise prenaient forme. Ils se confirmaient sur le terrain, pendant la demi-heure qui suivait, à cheval sur les deux mi-temps. Période pendant laquelle le FCSM avait toujours été bigrement incapable de porter le danger sur les buts d’un Ruffier, bientôt doublement glacé. Car quand Butin, fraîchement entré en jeu, parvenait, sur une belle ouverture, à éviter la sortie du portier stéphanois et à redresser son ballon avec classe, l’égalisation sochalienne faisait écarquiller les yeux de tout Bonal (1-1, 73e).

Pour improbable qu’il soit, ce retour redonnait vie à un match devenu fou. Le même Butin, d’une tête décroisée puis surtout sur un ballon en retrait qu’il ne put reprendre, frôlant carrément l’habit du héros, après avoir endossé celui du sauveur… ponctuel. Ponctuel, car il fut, dans la foulée, sur la trajectoire de la magistrale volée de Lemoine, qui laissait Pouplin pantois (1-2, 77e). Justice sportive était rendue, d’autant qu’Aubameyang ratait deux offrandes en fin de match (un penalty et un face à face !). Sochaux ne pouvait même pas avoir de regrets. Il voit en revanche de vrais doutes revenir, une semaine avant un déplacement crucial à Troyes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Il met K.O son adversaire en un seul round au Mexique : qui est Islem Merabet, boxeur professionnel bisontin ?

Islem Merabet, boxeur bisontin, s’est rendu à Tijuana au Mexique pour préparer son combat qu’il remporte le 28 janvier 2024 en un seul round. Installé depuis 5 ans dans la capitale de la Franche-Comté, le boxeur professionnel nous partage son expérience et son quotidien de sportif.

Classic Grand Besançon, Tour du Jura et Tour du Doubs : le triptyque franc-comtois de retour les 12, 13 et 14 avril

Lancé en 2023 à l’initiative des organisateurs de la Classic Grand Besançon Doubs, du Tour du Jura et du Tour du Doubs, le triptyque franc-comtois persiste et signe pour une deuxième année consécutive de rapprochement temporel des courses qui se dérouleront les 12, 13 et 14 avril 2024.

Handball : les 8 départements de Bourgogne Franche-Comté vont s’affronter à Lons-le-Saunier

Les 24 et 25 février 2024 à Lons-le-Saunier, les huit sélections départementales de la région Bourgogne Franche-Comté s’affronteront pour tenter de remporter leur ticket qualificatif pour le tour national. 196 athlètes, 42 entraineurs, plus de 40 bénévoles et près de 200 spectateurs seront attendus au complexe du Solvan pour une compétition de haut niveau.

FC Sochaux-Montbéliard : le match des Socios aura lieu le samedi 9 mars 2024

La direction du FCSM a annoncé ce 16 février 2024 que la venue du Mans au stade Bonal le samedi 9 mars à 15h sera l’occasion de "célébrer notre football" lors du match destiné à rendre hommage aux 10.000 Sociochaux ayant contribué à la cagnotte visant à sauver le club l’été dernier. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.11
couvert
le 25/02 à 12h00
Vent
4.29 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
58 %