Soldats tués au Sahel : drapeaux en berne à Ornans

Publié le 14/05/2019 - 09:04
Mis à jour le 14/05/2019 - 09:05

Ornans s'associe à l'hommage national rendu ce mardi 14 mai 2019 aux deux soldats tués au Sahel. 

Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello © Sirpa Marine ©
Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello © Sirpa Marine ©

Une cérémonie d’hommage national à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux soldats des forces spéciales tués au Sahel pour libérer quatre otages, est rendu  aux Invalides. A 10h, leurs cercueils traverseront le pont Alexandre III avant de regagner les Invalides où à 11h le chef de l'Etat présidera une cérémonie nationale.

"La Ville d’Ornans salue le courage exemplaire de ces deux militaires qui, par le sacrifice de leur vie dans une opération commando, a permis d’en sauver quatre autres.  La municipalité participe à l’expression de la gratitude de la nation à l’égard de ses valeureux soldats tombés, en décidant de mettre les drapeaux en berne sur l’hôtel de ville". 

Les maîtres Cédric de Pierrepont (33 ans) et Alain Bertoncello (28 ans), membres du commando Hubert, ont perdu la vie lors de l'opération qui a permis de libérer quatre otages au Sahel, dont deux Français. Ces derniers avaient été enlevés dans un parc du Bénin début mai. Une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont également pu être libérées lors de l'intervention des forces spéciales. 

Depuis 2014, la France mobilise quelque 4 500 militaires au Sahel dans le cadre de l'opération anti-djihadiste Barkhane. Le Burkina Faso accueille sur son sol la Task Force Sabre, la composante « forces spéciales » du dispositif militaire français dans la bande sahélo-saharienne.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Cette semaine, le lundi 18 janvier 2021 était le jour du "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

Université de Franche-Comté : « une profonde inquiétude » de la part d’enseignants sur la réussite et la santé de leurs étudiants

Le Département de Mathématiques à l'université de Franche-Comté a adopté une motion faisant part de sa "profonde inquiétude concernant les conséquences de l'enseignement à distance" et demandant la réouverture de l'université aux étudiants, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier 2021.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Stations de ski, étudiants : le statu-quo

Ni restrictions supplémentaires, ni allégements: la France choisit le statu-quo des mesures déjà en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, qui protestent contre leurs conditions de vie.

Les autocollants sur les plaques d’immatriculation, c’est interdit !

Vous avez un autocollant représentant votre département, votre club de foot, une carte miniature de votre département, le drapeau à tête de Maure, ou tout autre symbole de votre lieu d'immatriculation ? Vous devez le retirer parce que c'est contraire au Code de la route… C'est ce qu'a confirmé la Cour de cassation dans arrêt du 16 décembre 2020.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.8
légères chutes de neige
le 24/01 à 18h00
Vent
2.06 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
62 %

Sondage