Soldats tués au Sahel : drapeaux en berne à Ornans

Publié le 14/05/2019 - 09:04
Mis à jour le 14/05/2019 - 09:05

Ornans s'associe à l'hommage national rendu ce mardi 14 mai 2019 aux deux soldats tués au Sahel. 

Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello © Sirpa Marine ©
Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello © Sirpa Marine ©

Une cérémonie d’hommage national à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux soldats des forces spéciales tués au Sahel pour libérer quatre otages, est rendu  aux Invalides. A 10h, leurs cercueils traverseront le pont Alexandre III avant de regagner les Invalides où à 11h le chef de l'Etat présidera une cérémonie nationale.

"La Ville d’Ornans salue le courage exemplaire de ces deux militaires qui, par le sacrifice de leur vie dans une opération commando, a permis d’en sauver quatre autres.  La municipalité participe à l’expression de la gratitude de la nation à l’égard de ses valeureux soldats tombés, en décidant de mettre les drapeaux en berne sur l’hôtel de ville". 

Les maîtres Cédric de Pierrepont (33 ans) et Alain Bertoncello (28 ans), membres du commando Hubert, ont perdu la vie lors de l'opération qui a permis de libérer quatre otages au Sahel, dont deux Français. Ces derniers avaient été enlevés dans un parc du Bénin début mai. Une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont également pu être libérées lors de l'intervention des forces spéciales. 

Depuis 2014, la France mobilise quelque 4 500 militaires au Sahel dans le cadre de l'opération anti-djihadiste Barkhane. Le Burkina Faso accueille sur son sol la Task Force Sabre, la composante « forces spéciales » du dispositif militaire français dans la bande sahélo-saharienne.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Manifestation à Dijon : 40 agents mobilisés pour nettoyer les rues

300 tracteurs et 400 manifestants se sont retrouvés ce mardi 6 avril 2021 devant la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dréal). La grille d'entrée avait été enfoncée avec un tractopelle et l'accès avait été recouvert avec un amas de fumier. Des pneus et de la paille avaient ensuite été incendiés, avait constaté un journaliste de l'AFP.

Réchauffement climatique en Bourgogne Franche-Comté : l’Ademe accompagne les territoires

Selon une publication récente d'Alterre Bourgogne Franche-Comté, le changement climatique est une réalité dans notre région et les estimations sur ces 70 prochaines années sont loin d'être réjouissantes. Afin d'accompagner les territoires engager dans l'adaptation aux conséquences des changements climatiques, l’Agence de la transition écologique (ADEME), établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation porte de nombreux projets.

Le Syndicat des fabricants du cassis de Dijon empêche le dépôt de la marque « Dijon » en Chine

Le Syndicat des Fabricants du Cassis de Dijon, composé des maisons Gabriel Boudier, Briottet, Lejay-Lagoute et L’Héritier-Guyot, menait depuis près de deux ans une action résolue et déterminée pour protéger la marque "Dijon" à l’international, et notamment en Chine, où celle-ci était menacée. Un engagement sans faille qui vient de se solder par une victoire du Syndicat, apprend-on ce mardi 6 avril.

Euthanasie : le débat dépasse les clivages politiques et divise les spécialistes

Le débat sur l'euthanasie, relancé à travers le décès de l'ancienne députée du Doubs  Paulette Guinchard, et d' une proposition de loi examinée jeudi à l'Assemblée, continue à diviser la classe politique mais aussi les spécialistes, signe d'un sujet toujours aussi douloureux, cinq ans après la loi Claeys-Leonetti.

Fin de vie : Jacques Grosperrin veut « un vrai débat de société, sans précipitation »

L'Assemblée nationale s'apprête à débattre d'une proposition de loi visant à garantir et renforcer les droits des personnes en fin de vie. Le sénateur LR du Doubs Jacques Grosperrin n'est pas défavorable à de nouvelles perspectives "mais dans des limites claires et parfaitement encadrées".

Avenir des Vaîtes : l’ancien directeur de campagne d’Eric Alauzet refuse de participer à la conférence citoyenne

"Tiré au sort", Frank Monneur, professeur d'histoire géographie et ancien directeur de campagne d'Eric Alauzet (LREM) lors de l'élection municipale de la Ville de Besançon indique, ce 6 avril 2021, qu'il refuse de prendre part à la conférence citoyenne au sujet de l'écoquartier des Vaîtes. Au passage, il tacle la participation d'Alexandra Cordier...

Écoquartier des Vaîtes : Alexandra Cordier tirée au sort pour participer à la conférence citoyenne

L'ex-référente départementale LREM et candidate (Ensemble) à la mairie de Besançon (soutenue par le maire sortant J-L Fousseret), a été tirée au sort le 22 mars 2021 pour participer à la conférence citoyenne sur l'avenir des Vaites. Pour rappel, 5 à 700 volontaires seront retenus pour participer au tirage au sort final qui désignera 50 personnes. Ces dernières rendront un avis qui servira à la décision finale qui sera prise lors de conseil municipal en septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.67
ciel dégagé
le 13/04 à 3h00
Vent
0.88 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
100 %

Sondage