Alerte Témoin

Sous la future Cité de la gastronomie de Dijon, un ancien "faubourg populeux"

Publié le 18/10/2016 - 14:54
Mis à jour le 18/10/2016 - 14:54

Sous le site de la future Cité de la gastronomie à Dijon, les archéologues mettent au jour un ancien faubourg qui révèle une vie quotidienne oubliée du XVIIe ou XVIIIe siècle comme un pot de moutarde vieux de plus de 200 ans.

Depuis septembre et jusqu'en décembre 2016, les archéologues de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) mènent des fouilles sur le site de l'ancien hôpital général de Dijon, qui doit prochainement accueillir la Cité de la gastronomie.

La première phase de ces fouilles préventives a permis de déblayer les anciens quais de l'Ouche des XVIIe et XVIIIe siècles de l'ancien faubourg Raines, actuellement dans la partie ouest de Dijon. Sur le quai, une pierre porte nettement la date "1687".

"C'était un des deux faubourgs très populeux de Dijon, où avec le passage de l'Ouche, il y avait une vie fluviale intense", a déclaré lors d'une visite de presse du chantier Patrick Chopelain, ingénieur de recherche à l'Inrap. Les archéologues ont ainsi révélé des viviers en pierre utilisés par les poissonniers pour le stockage de leurs produits, un ponton ou un bateau-lavoir pour les lavandières, une auberge et un bain alimenté par l'eau de la rivière, utilisé par les classes populaires. Ils ont aussi découvert le vestige d'un pot de moutarde - spécialité phare de Dijon - du XVIIIe siècle.

"On est dans le +monde propre+ avec des activités comme la buanderie et les loisirs; au-delà, en aval de l'Ouche, c'est le +monde sale+ avec les tanneries et les abattoirs", a ajouté l'ingénieur. 

Dimanche 23 octobre, l'Inrap organise une journée porte ouverte sur le site, avant d'entamer la prochaine phase de fouilles. "On va descendre plus profond et on espère trouver des vestiges du Moyen-Age", a précisé M. Chopelain, qui a estimé le potentiel du site "très intéressant".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Découverte de 150 tombes parmi les plus anciennes de Gaule

Cent cinquante tombes datant du milieu du IIIe au Ve siècle, dont l'une pourrait contenir une dépouille bien conservée, ont été mises au jour à Autun (Saône-et-Loire) lors de fouilles d'une importante nécropole du nord de la Gaule, a-t-on appris vendredi 3 juillet 2020 auprès de l'organisateur du chantier.

L’office de tourisme et des congrès du Grand Besançon se prépare à l’arrivée des touristes !

L'Office de tourisme, installé dans les locaux de l'Hôtel de Ville place du 8 Septembre, rouvrira entièrement ses portes au public à partir de mercredi 1er juillet 2020 à 10 heures avec un accueil des visiteurs du lundi au dimanche de 10h à 18h en haute saison (juillet-août). Les visites commentées reprendront ainsi que le dispositif mobile d'informations...

Didier Viodé met en vente ses oeuvres pour soutenir l'art

Pendant le confinement, l'artiste bisontin Didier Viodé a peint pas moins de 59 autoportraits, soit un par jour, pour passer le temps… Finalement, son travail ne sera pas inutile : ses œuvres sont mises aux enchères de le but de récolter des fonds pour soutenir l'art, impacté par la crise du covid-19. Mise à prix : 500 euros.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     26.76
    nuageux
    le 09/07 à 12h00
    Vent
    1.93 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    46 %

    Sondage