Suivi du loup en Saône-et-Loire : vers plus d’équipements et de mesures de protection des troupeaux

Publié le 13/12/2020 - 17:26
Mis à jour le 10/12/2020 - 17:48

Julien Charles, le préfet de Saône-et-Loire a réuni le 9 décembre 2020 le comité départemental de suivi du loup afin de tirer les premiers enseignements des attaques de loup et du déploiement du plan national d’actions. Un appel à projets sera lancé en début d'année prochaine.

Illustration loup ©Pixabay ©
Illustration loup ©Pixabay ©

Afin de prévenir d'autres incursions et attaques du loup, le préfet a invité la profession agricole (et particulièrement la filière ovine) à engager la réflexion sur l’organisation de la protection des troupeaux et sur les marges d’adaptations des pratiques et de la conduite des élevages ovins.

Vers plus de mesures de protection

Dès le début de l’année prochaine, un appel à projets sera ouvert auprès des éleveurs de la région pour subventionner, via le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et la contrepartie de crédits de l’État, l’acquisition et la mise en place d’équipements et de mesures de protection des troupeaux contre la prédation.

L’acquisition et l’entretien de chiens de protection, l’achat de clôtures électrifiées pourront ainsi être subventionnés à hauteur de 80 %. Le préfet invite chaque éleveur à déposer un dossier de demande pour protéger ses troupeaux.

Comment est composé le comité de suivi du loup ?

Le comité départemental de suivi du loup regroupe les services de l’État et établissements publics, les collectivités territoriales, la profession agricole, la fédération des chasseurs et les associations environnementales.

Un réseau "Loup-lynx"

Le préfet annonce la mise en place du réseau « loup-lynx » dans le département. Ce réseau qui repose sur la collaboration de divers acteurs de terrain (chasseurs, agriculteurs, naturalistes...) vise à recueillir des informations fiables et robustes sur le plan scientifique qui renforcent le suivi du loup et de sa répartition sur le territoire national. Il repose sur la collaboration de différents acteurs de terrain dans les zones de présence avérée ou potentielle de l’espèce. Les acteurs intéressés en Saône-et-Loire recevront une formation en 2021.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

Les jeunes producteurs de lait « kiffent » la filière Comté

"Savez-vous ce qui fait l’attrait de la filière comté pour les producteurs de lait ? Savez-vous pourquoi la filière conserve aujourd’hui un dynamisme d’installation en agriculture ? " Pour répondre à ces questions les jeunes agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté se dévoilent dans une série de vidéos #jekiffemafilierecomte

Enquête flore : tentez de repérer le narcisse des poètes

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

SNCF réseau lance un appel à projets pour l’environnement : 650.000 euros mobilisés

Dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, SNCF Réseau s’est engagé à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 M€. A ce jour, plus de 110 projets ont pu être réalisés, et un budget de 650 000 euros reste à mobiliser. Afin de tenir ses engagements, SNCF Réseau lance donc un appel à projets complémentaire pour une période de 5 ans. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 25 juin 2021 à 12h.

Des insectes pour remplacer les pesticides aux Pépinières Bisontines !

PUBLI-INFO • Depuis début 2021, David Dussert, fondateur et gérant des Pépinières Bisontines encourage le "biocontrôle" en proposant des insectes pour remplacer l'utilisation de pesticides. Une bonne nouvelle en cette période de préparation des jardins aux plantations printanières !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.47
légère pluie
le 11/05 à 6h00
Vent
1.39 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
99 %

Sondage