Suppression de la base de défense de Belfort : Christophe Grudler écrit au ministre de la Défense

Publié le 13/02/2015 - 10:27
Mis à jour le 13/02/2015 - 10:27

Christophe Grudler, conseiller général de Belfort Est, a envoyé un courrier à Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense le 28 janvier 2015. Objectif : « défendre la base de défense de Belfort ». 

L’Armée envisage de supprimer, dès le mois d’octobre 2015, la base de défense de Belfort (qui emploie 200 personnes à la Miotte, caserne Friederichs, pour soutenir administrativement le 35e RI et le 1er RA) et de la fusionner avec celle de Besançon. Une suppression "inadmissible" pour Christophe Grudler. 

Ce dernier a écrit au ministre de la Défense en indiquant "Je suis sidéré d’apprendre qu’il existe un projet de dissolution de la base de défense de Belfort, qui fusionnerait avec celle de Besançon. Ce serait un total non-sens, et je vous assure que les Belfortains réagiraient nombreux à ce démantèlement." 

Opposé à cette fusion qui fragiliserait le Nord-Franche-Comté, Christophe Grudler propose que, si ce projet est déjà acté, le groupement de soutien reste malgré tout à Belfort. "Cela permettrait de conserver sur place la majeure partie des 200 emplois." 

Enfin, le conseiller général du Territoire de Belfort fait une autre suggestion au Ministre de la Défense : "Plutôt que de transférer le soutien aux régiments belfortains à Besançon, où la Base de défense va déjà prendre une ampleur considérable avec l’arrivée des unités de Côte d’or (Auxonne…), il me semblerait plus pertinent de faire monter en puissance la Base de défense de Belfort en lui adjoignant le soutien au 152e RI de Colmar et au Régiment de Marche du Tchad de Meyenheim. Il y aurait une vraie cohérence, puisque le 35e RI de Belfort et le 152e RI de Colmar ont des besoins très proches en soutien."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Fêtes de fin d’année : à partir de quand les magasins ouvriront-ils le dimanche à Besançon ?

Afin de faciliter le shopping des fêtes, plusieurs enseignes bisontines ont prévu d’ouvrir leurs portes plusieurs dimanches avant Noël. Si du coté de la galerie commerciale Chateaufarine le coup d’envoi est donné le 3 décembre, la plupart des commerces du centre-ville pourraient patienter encore un peu jusqu’au 10 décembre... On fait le point.

À Besançon, des sportifs s’engagent contre le harcèlement dans les transports…

Délégataire de Grand Besançon Métropole pour l’exploitation des services de mobilités Ginko, Kéolis Besançon Mobilités s’est associé aux clubs de handball de l’ESBF et du GBDH pour co-créer une vidéo de sensibilisation contre le harcèlement et les violences sexistes et sexuelles dans les transports. 

À Besançon, clap de fin pour le Pixel qui ferme définitivement ses portes

Après cinq années passées à animer les soirées bisontines éclectiques et les apéros d’été sur sa terrasse au bord du Doubs, le Pixel, café-resto culturel de la Cité des Arts, s’apprête à fermer définitivement ses portes. Mais pour les membres de l’association La Furieuse, pas question de partir sans faire de bruit. Un ultime adieu à la clientèle est prévu lors d’une furieuse dernière soirée festive le 1er décembre 2023. On fait le point avec Anne-Lyse Pillot, salarié de l’association et gérante du Pixel sur les raisons de cette fermeture. 

Comment protéger son compteur d’eau en période de gel ?

CONSEILS • Comme à chaque hiver, il est important de rappeler que le froid peut entraîner d’importants dégâts sur les réseaux d’eau potable, ruptures de canalisations ou gel des compteurs. Pour éviter ces désagréments et des frais importants, Grand Besançon Métropole rappelle qu’il est nécessaire de garantir une isolation efficace des appareils, en particulier quand ils sont placés dans des regards extérieurs. 

Sondage – Avez-vous déjà commencé vos cadeaux de Noël ?

À un mois de Noël, les magasins ont mis en rayon leurs idées cadeaux, les rues sont déjà décorées pour les fêtes et les publicités de jouets ont envahi le petit écran. Si certains ont déjà anticipé leurs achats en profitant par exemple des offres du Black friday, d'autres au contraire préfèrent attendre le dernier moment. Et vous ? Avez-vous déjà acheté ou réalisé vos cadeaux de Noël ? C'est notre sondage de la semaine.  

Semaine de l’industrie : l’UIMM Franche-Comté ouvre ses portes au public

Du 27 novembre au 3 décembre 2023, le pôle formation UIMM de Franche-Comté accueillera toutes celles et ceux qui souhaiteraient rencontrer les acteurs de la formation, du lundi au vendredi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00, dans ses centres de Belfort, Besançon, Dole, Exincourt, Gevingey et Vesoul.

160.000 sachets de pain pour sensibiliser aux violences faites aux femmes

Dans le cadre de la journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes, de nombreux sachets de pain du département arborent ce samedi 25 novembre 2023 un "violentomètre" et les coordonnées nationales et locales des partenaires œuvrant contre les violences intrafamiliales et conjugales.

Haute-Saône : un stand pour sensibiliser aux violences faites aux femmes

Le Département de la Haute-Saône est présente de 8h00 à 17h00 ce 25 novembre 2023 sur la célèbre foire de la Sainte-Catherine à Vesoul avec un stand sur la thématique de la lutte contre les violences faites aux femmes. L’objectif est de sensibiliser et informer les usagers sur les dispositifs existants en Haute-Saône.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.52
légère pluie
le 01/12 à 6h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
97 %