Suppression de la taxe d'habitation : le sénateur Longeot relève des "contradictions" pour certaines communautés de communes

Publié le 05/03/2020 - 11:49
Mis à jour le 05/03/2020 - 11:49

Le sénateur du Doubs (groupe union centriste) interpelle le  ministre de l'Action et des Comptes publics concernant les contradictions selon lui de la suppression de la taxe d'habitation pour certaines communautés de communes.

©Sénat ©
©Sénat ©

Le sénateur a interrogé Gerald Darmanin concernant la fusion de communautés de communes conduisant à un lissage des taxes qu’elles prélevaient alors de manière autonome "supposant des diminutions de taux sur certaines parties du territoire, et des augmentations sur d’autres parties afin d’aboutir à un produit fiscal constant pour la nouvelle communauté de communes, sans prélèvement supplémentaire".

Ce lissage implique donc une augmentation du taux de la taxe d’habitation sur certaines parties du territoire, et une diminution sur d’autres. 

Il est prévu la suppression de ladite taxe d’habitation pour une compensation “à l’euro près”.

"Toutefois, l’article 16 de la loi de finances pour 2020 prévoit de mettre à la charge des collectivités concernées la partie des dégrèvements de la taxe d’habitation 2020 correspondant à l’augmentation des taux qu’elles auraient décidée entre 2017 et 2019" note le sénateur.

Une telle mesure "contrevient au principe de différenciation" défendu par le sénateur. Elle est selon lui en contradiction à l’objectif de cohérence fiscale territoriale et de lissage et ne distingue pas les collectivités ayant décidé une augmentation de leur taux hors fusion et celles dont les augmentations annuelles résultent du mécanisme de lissage décidé au moment d’une fusion.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Apprentis étrangers : les sénateurs rejettent la loi « Ravacley »

Connu pour s’être fermement opposé à l’expulsion de son apprenti en janvier dernier par une grève de la faim, le boulanger Stéphane Ravaclay n’a pas fini de faire parler de lui. Il a notamment créé l’association patrons solidaires et s’est rendu au Sénat pour tenter de faire passer une loi portée par Jérôme Durain. Cette dernière a été rejetée par 237 voies contre 107.

France 2030 : un « plan audacieux » pour Éric Alauzet

Vidéo • Quelles sont les conditions de la réussite de ce plan ? Dans les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le député LREM du Doubs a interrogé le ministre Cédric 0 tout en félicitant le gouvernement pour son "plan d’investissement audacieux pour la France afin de relever tant de défis : climat et biodiversité, démographie et migration, inégalités et exclusions".

Projets photovoltaïques : « le gouvernement traduit enfin ses engagements » selon Marie-Guite Dufay

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé, ce jeudi 7 octobre, la signature d’un arrêté facilitant le développement des projets photovoltaïques sur grandes toitures, en permettant aux projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m2 de surface, d’avoir droit à un tarif d’achat sans avoir besoin de passer par un appel d’offres. Pour la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, qui dit s'être "beaucoup battue" sur ce sujet, s'en réjouit dans un communiqué.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.14
couvert
le 19/10 à 6h00
Vent
1.47 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
73 %

Sondage