Suppression de postes et de RTT à Novillars : "C'est inacceptable !"

Publié le 18/02/2014 - 12:19
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:21

De 9h à 11h ce mardi 18 février, 80 agents du centre hospitalier de Novillars, la plupart non-syndiqués, ont bloqué l'entrée (sauf aux patients). Le personnel hospitalier refuse notamment le non-renouvellement de sept postes à partir du 1er janvier 2015, d'unités de soin et la suppression de sept jours de RTT. 

img00340-20140218-0935.jpg

"Aujourd'hui, pour avoir un rendez-vous avec un psychologue dans un centre médical il faut déjà huit mois ! De plus, si on nous supprime sept jours de RTT, il faut engager des nourices pour garder nos enfants, on consomme plus l'essence puisque beaucoup d'employés n'habitent pas à Novillars etc. Ca va nous coûter cher. Ce mardi, on bloque pendant deuc heures mais s'il n'y a pas de changements de la part de l'Agence régionale de santé, ce sera 24h/24." raconte Norbert Nusbaum, assistant social syndiqué à Sud.

(Voir articles liés ci-dessous)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Besançon : près de 500 personnes au rendez-vous contre les violences faites aux femmes (chiffres association)

Mise à jour • Dans le cadre de la journée internationale d'action contre les violences faites aux femmes (le 25 novembre), le collectif national #NousToutes avait appelé à se mobiliser ce samedi 21 novembre 2020 à Besançon comme partout en France. Au moins 500 personnes se sont retrouvées sur l'Esplanade des Droits de l'Homme selon Solidarité Femmes 25.

Entre 400 et 700 manifestants masqués dans les rues de Besançon

mise à jour • "Du fric pour l'hôpital, pas pour le capital", "le masque, c'est sur la bouche et le nez, pas sur les yeux.." : militants, fonctionnaires et quelques soignants sont partis de la place de la Révolution ce samedi 7 novembre pour rejoindre la préfecture du Doubs.Entre 400 et 700 personnes, selon la police et les organisateurs, ont réclamé plus de moyens pour l'hôpital public afin de faire face à la deuxième vague de Covid-19 qui frappe la région Bourgogne-Franche-Comté.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.83
nuageux
le 25/11 à 3h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
82 %

Sondage