Alerte Témoin

Biométrie à la cantine : ta main contre un plateau...

Publié le 16/01/2014 - 16:01
Mis à jour le 17/01/2014 - 10:59

La PME française Alise poursuit l'équipement en biométrie des restaurants scolaires des établissements dans le second degré. Ce nouvel outil de gestion des accès utilise la technologie en 3D de la morphologie, qui consiste à réaliser une photo numérique de la main pour en enregistrer la forme. Depuis le 1er janvier, 501 collèges et lycées en sont équipés, soit une augmentation de 18% par rapport à la même période l'année dernière. En Franche-Comté, seuls le Doubs et le Territoire-de-Belfort avec respectivement 8 et 1 établissements équipés de ce nouvel outil.

La liste est longue des raisons qui poussent de plus en plus d'établissements à opter pour ce système en complément de la technologie actuelle, les cartes magnétiques. Il faut dire qu'une main ne s’oublie pas, ne s’échange pas, ne se perd pas. Pour les principaux et les proviseurs, les avantages peuvent être économiques (le remplacement d'une carte magnétique est payant), il y a moins d'administratif et l'établissement peut se consacrer à une organisation plus efficace du passage des élèves à la cantine, la tranquillité d'esprit pour les parents qui sont sûrs que c'est bien leur enfant qui s'est présenté au self (rsique de racket) etc.

9 établissements équipés en Franche-Comté

Les régions les mieux équipées sont la Provence-Alpes-Côte d’Azur (125 établissements installés), et l’Île-de-France avec 92 collèges et lycées équipés du matériel. Les régions Rhône-Alpes, Pays de la Loire et Alsace comptent respectivement, 47, 35 et 31 établissements équipés en biométrie RCM Alise.

En Franche-Comté, seuls le Doubs et le Territoire-de-Belfort avec respectivement 8 et 1 établissements équipés de ce nouvel outil.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Besançon : l'hôpital remercie tous les donateurs !

Suite à la crise sanitaire, de nombreux gestes de solidarités ont été adressés aux personnels du CHRU de Besançon. Il a ainsi enregistré près de 500.000 euros de dons financiers pour ses personnels, dont la majeure partie versée par une fondation hospitalière parisienne, ainsi que par le club de foot de Dijon. Des actes que l'hôpital souhaite chaleureusement remercier.  

Démarchage téléphonique : « Le Sénat ne doit pas rouvrir la boite de Pandore » (UFC Que choisir)

Après avoir obtenu d’importantes avancées à l’Assemblée nationale pour lutter contre le fléau du démarchage téléphonique dont sont victimes 9 Français sur 10, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CNAFC, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF s’alarment aujourd’hui de leur possible détricotage par la Haute Assemblée.

Les déploiements et la poursuite des raccordements en fibre reprennent sur le réseau Doubs Très Haut Débit

Alors que la crise sanitaire actuelle souligne encore davantage l'importance de l'accès au très haut débit pour tous, que ce soit pour télétravailler, soigner à distance ou encore assurer la continuité de l'éducation, du lien social et des loisirs, le Syndicat Mixte Doubs Très Haut Débit annonce dans un communiqué du 2 juin 2020, la reprise pleine et entière du grand plan départemental de déploiement de la fibre optique sur le territoire du Doubs.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.71
légère pluie
le 06/06 à 6h00
Vent
6.03 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune