Thibaut Bize revient sur les cérémonies du 70e anniversaire des bombardements nucléaires d'Hiroshima

Publié le 07/08/2015 - 10:04
Mis à jour le 08/08/2015 - 18:24

Le conseiller municipal de Besançon et secrétaire départemental du PCF du Doubs est au Japon depuis le début de la semaine. Avec une délégation française de son parti emmené par le secrétaire national Pierre Laurent, il a assisté aux cérémonies de commémoration du 70e anniversaire du bombardement nucléaire d'Hiroshima.

Témoignage

PUBLICITÉ

Ce 6 août 2015, des représentants venus de plus de 100 pays ont assisté en présence du  Premier ministre japonais, Shinzo Abe, aux cérémonies du 70e anniversaire du premier bombardement nucléaire de l’Histoire, qui a fait 140 000 morts. Une cérémonie à l’endroit exact et à l’heure exacte où la bombe « little boy » a explosé créant une gigantesque boule de feu d’un kilomètre de diamètre et de plus de 4.000°C.

Thibaut Bize a assisté à cette cérémonie. « Des milliers de personnes sont réunis dans ce parc de la paix, l’émotion est à son comble lorsque les cloches s’arrêtent de sonner  à 8h16 (1h16 en France) à l’heure de l’explosion de la bombe » explique le conseiller municipal PCF de Besançon.  « L’émotion est palpable, le genre d’émotion qui transcende les langues et les cultures, un ressenti universel dont nul ne peut rester indifférent« .

Après les allocutions officielles du maire d’Hiroshima, du Gouverneur, et d’un représentant des Nations-Unies, « dans un silence absolu », le 1er ministre japonais a pris la parole. « En tant que seul pays frappé par l’arme atomique […] nous avons pour mission de créer un monde sans arme nucléaire, a déclaré Shinzo Abe. « Nous avons la responsabilité de faire comprendre l’inhumanité des armes nucléaires, à travers les générations et les frontières. » Le Premier ministre a précisé que son pays présenterait une nouvelle résolution destinée à abolir l’arme nucléaire à l’Assemblée générale de l’ONU cette année.

Selon Thibaut Bize, le premer ministre a été hué par une partie de la foule. « Beaucoup ne comprennent pas que le 1er ministre puisse supprimer l’article 9 de la constitution, un article pacifiste considérant l’abandon du recours à la guerre comme un devoir fondamental de la nation. Pour certains Japonais c’est une culture pacifiste de près de 70 ans que Shinzo ABE veut détruire. Mais après son discours, l’émotion collective a repris le dessus avec des enfants et un  lâcher de colombe…« 

« On croit reconnaitre l’enfer.. »

Invitée par l’association des maires du Japon, la délégation du PCF a assisté au le témoignage d’une « hibakusha »,  une survivante. « À sa description des événements, l’on croit reconnaître l’enfer, mais l’on ressent davantage dans sa voix l’incompréhension d’un tel acte de barbarie. A 89 ans Yokkio Hama continue à raconter pour ne pas que l’on oublie, pour ne pas que cela se reproduise et pour convaincre de la nécessité du genre humain de se débarrasser de l’arme atomique avant d’y perdre son âme« . 

Direction ensuite le Gensuko, le forum mondial contre les bombes A et H, avec  2000 participants  qui ont applaudi le discours du Président du parti communiste japonais Kazuo SHII.

Cette journée de commémoration s’est terminée pour Thibaut Bize par la cérémonie des lanternes déposées la nuit tombée sur la rivière Motoyasugawa en l’honneur de ceux qui, brûlant de feu et de soif, se jetèrent dans la rivière. « L’abominable devient alors une transfiguration tandis que les lumières dansent sur les flots sous les yeux des Japonais qui se tournent vers l’avenir… » conclut-il

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.57
pluie modérée
le 22/09 à 21h00
Vent
3.48 m/s
Pression
1013.65 hPa
Humidité
97 %

Sondage