Alerte Témoin

Thibaut Bize revient sur les cérémonies du 70e anniversaire des bombardements nucléaires d'Hiroshima

Publié le 07/08/2015 - 10:04
Mis à jour le 08/08/2015 - 18:24

Le conseiller municipal de Besançon et secrétaire départemental du PCF du Doubs est au Japon depuis le début de la semaine. Avec une délégation française de son parti emmené par le secrétaire national Pierre Laurent, il a assisté aux cérémonies de commémoration du 70e anniversaire du bombardement nucléaire d'Hiroshima.

Témoignage

Ce 6 août 2015, des représentants venus de plus de 100 pays ont assisté en présence du  Premier ministre japonais, Shinzo Abe, aux cérémonies du 70e anniversaire du premier bombardement nucléaire de l'Histoire, qui a fait 140 000 morts. Une cérémonie à l'endroit exact et à l'heure exacte où la bombe "little boy" a explosé créant une gigantesque boule de feu d'un kilomètre de diamètre et de plus de 4.000°C.

Thibaut Bize a assisté à cette cérémonie. "Des milliers de personnes sont réunis dans ce parc de la paix, l'émotion est à son comble lorsque les cloches s'arrêtent de sonner  à 8h16 (1h16 en France) à l'heure de l'explosion de la bombe" explique le conseiller municipal PCF de Besançon.  "L'émotion est palpable, le genre d'émotion qui transcende les langues et les cultures, un ressenti universel dont nul ne peut rester indifférent".

Après les allocutions officielles du maire d'Hiroshima, du Gouverneur, et d'un représentant des Nations-Unies, "dans un silence absolu", le 1er ministre japonais a pris la parole. "En tant que seul pays frappé par l'arme atomique [...] nous avons pour mission de créer un monde sans arme nucléaire, a déclaré Shinzo Abe. "Nous avons la responsabilité de faire comprendre l'inhumanité des armes nucléaires, à travers les générations et les frontières." Le Premier ministre a précisé que son pays présenterait une nouvelle résolution destinée à abolir l'arme nucléaire à l'Assemblée générale de l'ONU cette année.

Selon Thibaut Bize, le premer ministre a été hué par une partie de la foule. "Beaucoup ne comprennent pas que le 1er ministre puisse supprimer l'article 9 de la constitution, un article pacifiste considérant l'abandon du recours à la guerre comme un devoir fondamental de la nation. Pour certains Japonais c'est une culture pacifiste de près de 70 ans que Shinzo ABE veut détruire. Mais après son discours, l'émotion collective a repris le dessus avec des enfants et un  lâcher de colombe…"

"On croit reconnaitre l'enfer.."

Invitée par l'association des maires du Japon, la délégation du PCF a assisté au le témoignage d'une "hibakusha",  une survivante. "À sa description des événements, l'on croit reconnaître l'enfer, mais l'on ressent davantage dans sa voix l'incompréhension d'un tel acte de barbarie. A 89 ans Yokkio Hama continue à raconter pour ne pas que l'on oublie, pour ne pas que cela se reproduise et pour convaincre de la nécessité du genre humain de se débarrasser de l'arme atomique avant d'y perdre son âme". 

Direction ensuite le Gensuko, le forum mondial contre les bombes A et H, avec  2000 participants  qui ont applaudi le discours du Président du parti communiste japonais Kazuo SHII.

Cette journée de commémoration s'est terminée pour Thibaut Bize par la cérémonie des lanternes déposées la nuit tombée sur la rivière Motoyasugawa en l'honneur de ceux qui, brûlant de feu et de soif, se jetèrent dans la rivière. "L'abominable devient alors une transfiguration tandis que les lumières dansent sur les flots sous les yeux des Japonais qui se tournent vers l'avenir..." conclut-il

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Publiée par Jean Castex sur Vendredi 11 septembre 2020

Coronavirus : les annonces de Jean Castex à l’issue du conseil de défense

Dernier avertissement • À l'issue du Conseil de défense, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus  afin de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" comme le souhaite le président de la République  Emmanuel Macron au moment où les indicateurs de l'épidémie sont en hausse.

OP Véolia – Suez : le sénateur Longeot s’oppose à la fusion

Le sénateur du Doubs attire l'attention du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance sur l'annonce d'une offre publique d'achat (OPA) de Veolia sur la totalité du capital de Suez. Jean-François Longeot met l’accent sur "la principale crainte qui reste bien le haut risque de casse sociale avec un plan social massif qui menacerait les 30 000 salariés du groupe en France".

General Electric : 89 emplois vont être supprimés à Belfort, le maire interpelle le président de la République

Mise à jour le 10 septembre • Le groupe General Electric va annoncer ce mercredi 9 septembre la suppression de plusieurs centaines d'emplois en France. À Belfort, la filière hydro (turbines et alternateurs pour les barrages hydroélectriques) verra 89 emplois supprimés. Le maire de la ville se dit "consterné" par des décisions "inadmissibles".

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.8
    ciel dégagé
    le 19/09 à 0h00
    Vent
    1.24 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    87 %

    Sondage