Tout ce qu'il faut savoir sur le Baccalauréat 2018 dans l'académie de Besançon

Publié le 18/06/2018 - 07:43
Mis à jour le 20/06/2018 - 10:57

Avec 11 909 candidats scolaires inscrits au baccalauréat 2018 du ministère de l’Éducation nationale, l'académie de Besançon enregistre une augmentation de 6,0 % des inscrits cette année soit un gain de 677 candidats. La date de publication des résultats du premier groupe est fixée au vendredi 6 juillet 2018. 

bac2017.JPG
© Hélène Loget
PUBLICITÉ

Nombre d'inscrit par série dans le Doubs :

  • Général : 3089 
  • Techno : 1076
  • Professionnel : 1201
  • Tous bac confondus : 5056

Nombres d'inscrit par filières dans le Doubs

  • Bac L : 375
  • Bac ES : 981
  • Bac S : 1733
  • STMG : 513
  • Bac ST2S : 159
  • STD2A : 22
  • STI2D : 320
  • STL : 51
  • TMD : 11
  • Bac pro production : 642 
  • Bac pro services : 559

Voici les calendriers :

bac G

bac pro

bac techno

bac techno suite

Épreuves anticipées en première générale 

Les épreuves écrites anticipées des baccalauréats général et technologique sont fixées : 

  • le lundi 18 juin 2018 après-midi pour les épreuves de français et et littérature ; 
  • le mercredi 20 juin 2018 matin pour l'épreuve de sciences commune aux séries ES et L. 

De nouvelles dispositions en faveur des candidats ajournés aux examens

Pour réduire les sorties sans diplôme, deux dispositions en faveur des candidats ajournés aux examens des baccalauréats, CAP, BT et BTS sont effectives depuis la session 2016. Dans toutes les voies de formation, les élèves ont la possibilité de conserver leurs notes supérieures à dix et de préparer à nouveau l’examen dans leur établissement d’origine. 

Les principaux chiffres du baccalauréat - session 2018 

83 centres d’examens (34 pour le BCG et le BTN et 49 pour le BCP*). 

Tous baccalauréats confondus et toutes épreuves anticipées comprises. 

  • + de 3 100 correcteurs dont, 1 580 correcteurs pour le bac général et technologique (et 1 200 interrogateurs pour le bac général et technologique) 1 600 correcteurs pour le bac professionnel 
  • + de 66 000 copies à corriger pour le bac général et technologique environ 20 000 épreuves orales à organiser 
  • 13 608 candidats, scolaires et non-scolaires (+ 666 inscrits par rapport à 2017) : 11 909 candidats scolaires inscrits au baccalauréat du ministère de l’Éducation nationale (MEN) (+ 677). 906 jeunes scolarisés dans un lycée agricole ou une maison familiale et rurale (MFR) pour préparer un bac technologique ou professionnel du ministère de l'Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (MAAF). 
  • 793 candidats non-scolaires (apprentis, candidats libres, …) (-19) 
  • 610 d’entre eux présenteront les épreuves des séries générales, technologiques et professionnelles du MEN ; 183 celles des séries technologiques et professionnelles du MAAF. 
  • 15 ans : candidat le plus jeune – bac général 
  • 53 ans : doyen des candidats – bac professionnel 
  • 988 candidats en situation de handicap bénéficiant d’un aménagement d’épreuves 
  • 406 en bac général et en bac technologique 
  • 239 en bac professionnel 
  • 343 en épreuves anticipées pour les bacs généraux et technologiques

Info +

  • En cas de fraude, plusieurs sanctions sont encourues : le blâme, la privation de toute mention portée sur le diplôme délivré au candidat admis, l’interdiction de subir tout examen conduisant à l’obtention du baccalauréat pour une durée maximum de cinq ans ou d’un titre ou diplôme délivré par un établissement public dispensant des formations post-baccalauréat pour une durée maximum de cinq ans. 
  • Tous les résultats en ligne sur le site académique : www.ac-besancon.fr
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grève au lycée Pergaud : un manque de surveillants à l’internat ?

Vendredi 6 décembre 2019, les Assistants d’Éducation (AED) de l’internat garçon du Lycée Pergaud ont décidé de poursuivre la grève contre la réforme des retraites au début de la semaine suivante. Le problème ? Le personnel ne serait pas assez nombreux pour surveiller l'internat selon les AED. Un point que Jean-Luc Gorgol, le proviseur de l'établissement, réfute avec force ce vendredi…

De nouveaux espaces de travail à l’université de Franche-Comté…

L’université de Franche-Comté a inauguré ce 5 décembre 2019, son réseau d’espaces de co-working « BU’lles » : 17 espaces de travail connectés, aménagés au sein de ses bibliothèques universitaires sur les campus de Besançon, Belfort et Montbéliard pour accompagner la transformation numérique et pédagogique de l’enseignement supérieur et s’adapter aux nouveaux usages des étudiants.

Concours de plaidoiries : 10 lycéens de Bourgogne-Franche-Comté en finale régionale

Le Mémorial de Caen organise la 23e édition du Concours de plaidoiries des lycéens pour les droits de l'homme. Quatorze équipes de lycéens représentant les différentes régions de France se retrouveront pour la finale au Mémorial de Caen, le vendredi 24 janvier 2020. En attendant, place aux finales régionales le 18 décembre à Dijon avec deux élèves du lycée Saint-Jean de Besançon.

« Lutter contre le harcèlement scolaire doit être une ambition prioritaire » (A. Genevard)

Annie Genevard, députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale, a souhaité consacrer une journée au harcèlement scolaire le 5 décembre 2019. Elle invitera Nora Fraisse, mère d'une victime de harcèlement s'étant donnée la mort en 2013. Un ciné-Débat, ouvert à tous, se déroulera à 19h30 au théâtre l'Atalante de Morteau.

Un Bisontin, major de promotion du Master « Aménagement et Promotion immobilière » à Paris

Le groupe Espi (école supérieure des professions immobilières) organisait mardi 26 novembre 2019 au Théâtre Mogador à Paris sa soirée de remise de diplômes. Parmi les 500 nouveaux diplômés du Campus de Paris, un Bisontin, Louis Jeannot, a été reçu major de sa promotion en Master (Bac + 5) "Aménagement et Promotion Immobilière".

Nouvelle session de formation d’aides-soignants en 2020

Une nouvelle session de formation d’aides-soignants ouvrira mi-février 2020 pour 75 demandeurs d’emploi titulaires d’un baccalauréat professionnel SAPAT (Services aux personnes et aux territoires) ou ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne). La formation des stagiaires est prise en charge par la Région. Ils sont également rémunérés avec la garantie d’un emploi à la clef.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.79
couvert
le 16/12 à 0h00
Vent
4.34 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
90 %

Sondage