"Halte au tout tramway, économisons 50 milliards d’euros !"

Publié le 29/02/2012 - 18:01
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:03

Le sénateur Jean-Pierre Chevènement et Christian Proust, Président du Syndicat Mixte des Transports en Commun du Territoire de Belfort, organisent le 15 mars à Paris une table ronde sur le thème de la révolution douce des transport publics avec une affirmation un rien polémique "Halte au tout tramway, économisons 50 milliards d’euros ! "  Faut-il y voir un message à l’attention de Besançon ?

 ©
©

Belfort vs Besançon ?

Elus, dirigeants, experts, associations, journalistes, une quarantaine d’invités débattront le jeudi 15 mars 2012 à Paris. Faut-il absolument revoir les infrastructures dédiées au transport pour améliorer le service ? C’est la question qui sera posée avec en toile de fond la sortie du livre "Transports publics, la révolution douce" de Christian Proust (téléchargeable ici à partir du 6 mars). 

Coup de pub pour les transports du territoire de Belfort

Dans son livre, le président du Syndicat Mixte des Transports en Commun du Territoire de Belfort (SMTC-Optymo) explique comment le plus petit département de France a augmenté en quatre ans sa fréquentation de 66 % avec 7 millions d’euros, un investissement inférieur à la création d’un seul kilomètre de ligne de tramway et sans augmentation de son budget de fonctionnement !  Comparé au 228 millions pour le Tram de Besançon, ça laisse rêveur... 

Le SMTC90 (Syndicat Mixte des Transports en Commun du Territoire de Belfort) estime qu’il sera en 2016, le premier opérateur de transport ayant réussi, dans une agglomération de moins de 100 000 habitants, à réduire la part de la voiture à moins de 50 % en multipliant par 3 en 10 ans la fréquentation des transports en commun.

Mais quelle est la formule magique du 90 ?  

La clé de la réussite ?  « oublier l’approche ingénieur-infrastructure qui implique de lourdes dépenses d’investissement et de fonctionnement pour privilégier une approche commerciale de type « fournisseur de mobilité » intégrant bus à haut niveau de service, vélo en libre service, et autopartage. Oublier également la segmentation des offres entre les différents opérateurs pour proposer une offre triple-play, « trois en un » . Oublier enfin la délégation du service public au privé pour des périodes de 5, 7 voire 10 ans alors que la dynamique d’amélioration suppose des arbitrages continus ».  Concrètement, Christian Proust propose dans son livre des postes  concrètes (voir à droite ci-contre) pour rendre les transports en commun plus attractifs. Il prend exemple, bien sûr,  sur les bons résultats de l’agglomération belfortaine et estime que ces solutions peuvent s'appliquer notamment à des agglomération de taille moyenne jusqu'à 200 000 habitants. 

Tramway, Velib’, Autolib’ : de fausses bonnes idées ?

Selon lui, avec la crise des finances publiques, il sera impossible de tenir les objectifs du Grenelle de l’Environnement. A moins de revoir complètement la politique de transports avec une question en filigrane? Le tramway allié au Vélin’ et à l’Autolib’ seraient-elles de «fausses bonnes idées ? ». Ce sont celles qui ont été choisies par le Grand Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

La police et la gendarmerie mobilisées en Haute-Saône pour lutter contre les « distracteurs »

Après une année pendant laquelle l'accidentologie a fortement baissé (crise sanitaire, confinements, couvre-feu...) une recrudescence d’accidents graves est constatée depuis le mois de mai 2021 par la préfecture de Haute-Saône. Ils sont provoqués le plus souvent par des comportements dangereux... Lors d'une opération de contrôle dans le département le 15 juin dernier, 62 infractions ont été recensées par les forces de l'ordre liées notamment aux "distracteurs de conduite".

Pont de Velotte : dernière ligne droite avant la réouverture

Six mois après son lancement, l’important chantier de réfection et de sécurisation du Pont Velotte touche à sa fin. Les travaux d’achèvement ont commencé ce lundi 14 juin 2021. "Ils se poursuivront pour une durée maximale de deux semaines", indique Grand Besançon Métropole. Un seul sens de circulation sera fermé : le sens sortant (côté aval du pont).

La Bourgogne-Franche-Comté veut vous faire aimer à nouveau le train

Des offres pour l'été • La crise sanitaire a considérablement impacté  la fréquentation des trains et notamment celle des TER. Pour redonner l'envie aux voyageurs de prendre le train, la Région et SNCF TER ont décidé de mener plusieurs actions :  des milliers de petits prix dans tous les TER, un "Pass estival France entière" pour les jeunes et la promotion des destinations touristiques en France

Appel à projets pour l’environnement de SNCF : inscriptions jusqu’au 25 juin

Dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, SNCF Réseau s’est engagé à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 M€. A ce jour, plus de 110 projets ont pu être réalisés, et un budget de 650 000 euros reste à mobiliser. Afin de tenir ses engagements, SNCF Réseau lance donc un appel à projets complémentaire pour une période de 5 ans. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 25 juin 2021 à 12h.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21
ciel dégagé
le 18/06 à 21h00
Vent
0.43 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage