Travail le dimanche: des députés LREM veulent "aller plus loin"

Publié le 20/08/2018 - 16:14
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:15

Une vingtaine de députés LREM parlent d'un enjeu sociétal correspondant à 'l’aspiration des Français".

« Qu’attendons-nous pour aller plus loin? ». Une vingtaine de députés LREM appelle à « aller plus loin » dans les possibilités d’ouverture dominicale des commerces, à l’occasion de la loi Pacte, dans une tribune parue dans le Journal du Dimanche.

PUBLICITÉ

« N’attendons plus! La loi Pacte serait l’opportunité à saisir pour donner plus de libertés aux commerces d’ouvrir ou non le dimanche, et ainsi redynamiser nos coeurs de ville »

« Être libre d’acheter »

« La loi Macron a été un succès. Qu’attendons-nous pour aller plus loin ?« , plaident-ils en louant les résultats de cette loi de 2015 qui a permis un « premier assouplissement » en créant les « zones touristiques internationales » où, sous réserve de la conclusion d’un accord, les magasins peuvent ouvrir le dimanche et en soirée jusqu’à minuit.

« L’ouverture dominicale est avant tout un enjeu sociétal qui correspond à l’aspiration des Français?: être libre d’acheter, de se divertir, de travailler ou non le dimanche« , affirment les signataires.

 

« L’attrait des Français pour l’e-commerce est également révélateur de notre aspiration à être libre de consommer« , ajoutent-ils. « De nombreux commerces de proximité subissent de plein fouet cette concurrence 24?h/24 et 7?j/7. Certains, même situés dans les artères les plus commerçantes, ferment et ne contribuent plus au lien social ».

« Londres, Madrid, Rome… Les grandes capitales européennes ont bien compris la nécessité d’ouvrir leurs magasins le dimanche pour attirer les touristes internationaux et soutenir l’activité« , ajoutent les députés. « Dans le contexte du Brexit, le temps est venu de rattraper notre retard en offrant des services au moins comparables ».

Info +

Le projet de loi sur la croissance des entreprises, dit « loi Pacte », a été présenté à la mi-juin en conseil des ministres. Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a évoqué fin juillet un possible report de son examen à l’Assemblée nationale, qui était prévu à la rentrée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

CODIS : des nouveaux locaux pour les sapeurs-pompiers à Besançon !

CODIS : des nouveaux locaux pour les sapeurs-pompiers à Besançon !

Les sapeurs-pompiers du Doubs ont présenté ce jeudi 20 juin 2019 les nouveaux locaux du centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) à Besançon. Ils peuvent ainsi mieux coordonner leurs moyens, surtout face à la hausse du nombre interventions dans le département : les opérateurs y reçoivent plus de 500 appels par jour et programment une intervention toutes les 13 minutes !

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.91
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015.84 hPa
Humidité
93 %

Sondage