Trois journalistes, dont un Suisse et un Italien, relâchés au Venezuela

Publié le 09/10/2017 - 07:02
Mis à jour le 09/10/2017 - 08:38

Trois journalistes - un Suisse, un Italien et un Vénézuélien - arrêtés vendredi alors qu'ils s'apprêtaient à réaliser un reportage dans une prison au Venezuela, ont été libérés dimanche, ont indiqué des organisations de journalistes et de défense des droits de l'homme.

PUBLICITÉ

Les trois journalistes sont Roberto Di Matteo (Italie), Filippo Rossi (Suisse) et Jesus Medina (Venezuela), un photoreporter travaillant pour le site DolarToday, opposé au gouvernement.

  •  Roberto Di Matteo, vidéaste, travaille pour le site du quotidien milanais Il Giornale auquel collabore régulièrement le journaliste indépendant Filippo Rossi, a expliqué ilgiornale.it. Filippo Rossi, 27 ans, collabore également au Corriere del Ticino (Courrier du Tessin).

 « Nous dénonçons le harcèlement et la détention de journalistes comme techniques d’intimidation et déplorons que des collègues aient été privés de leur liberté, et nous exigeons que la liberté d’exercer cette profession soit garantie au Venezuela », a déclaré dans un communiqué l’Association de la presse étrangère au Venezuela. 

Le ministre des Affaires étrangères suisse et l’ambassade italienne avaient indiqué être en contact avec leurs ressortissants incarcérés. Les trois journalistes avaient été arrêtés vendredi après être entrés dans la prison de Tocoron, l’une des plus violentes du pays, dans l’Etat d’Aragua (nord), selon l’ONG Foro Penal.

« Ils avaient une invitation pour entrer à Tocoron. Ils s’étaient enregistrés pour y pénétrer lorsqu’on leur a interdit l’accès puis ils ont été arrêtés. Il semble qu’il y ait eu un contre-ordre pour empêcher leur entrée », avait indiqué le Syndicat national des travailleurs de la presse (SNTP). 

Des ONG dénoncent régulièrement l’état de surpeuplement et la malnutrition dans les centres de détention vénézuéliens. L’ONG de défense des droits des détenus Una Ventana a La Libertad avait estimé fin 2016 la population carcérale à 88.000 détenus pour une capacité officielle de 35.000 places. Le gouvernement assure que son plan lancé en juillet 2011 pour décongestionner les prisons a concerné 90% des 50 prisons du pays. Le gouvernement de Nicolas Maduro, qui se dit victime d’une campagne de dénigrement des médias nationaux et étrangers, assure avoir appliqué avec succès des mesures pour pacifier les prisons et les mettre au niveau des standards internationaux.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.64
couvert
le 24/06 à 21h00
Vent
2.29 m/s
Pression
1016.39 hPa
Humidité
90 %

Sondage